Magazin'Art

exposition

Sylvie Drainville

Exposition « Basic instinct » – Mai 2019

Les gens qui font l’évènement

Dans l’édition de l’hiver 2019, no 122, Magazin’Art vous invitait à découvrir l’artiste Sylvie Drainville. Être en présence des œuvres de l’artiste est toujours un moment pour se laisser toucher et laisser son imaginaire émerger. La nature et surtout son évolution chaotique influence l’artiste à la recréer dans toute sa «nouvelle » beauté. L’artiste qui s’implique régulièrement à stimuler l’art dans le milieu corporatif sera l’invitée, le temps d’un solo, chez Labplas de Ste-Julie. Cette exposition intitulée Basic instinct est rendue possible grâce à la collaboration de la galerie LA Station d’Eastman.

Printemps 2019


Tous les détails sont disponibles sur le site de l’artiste : drainville.ca/evenements/

L’exposition se déplacera ensuite en Estrie à LA Station, galerie-microbrasserie.

Vernissage jeudi 6 juin 17 h. À voir jusqu’au 4 juillet. LA Station, 439, rue Principale, Eastman www.lastation439.com.

Pour information : drainvilleart@gmail.com / www.drainville.ca

Dans l’édition de l’hiver 2019…

GRANDE-BRETAGNE

À l’international

À partir de mars 2019, le Tate Britain consacre une importante exposition sur la relation qu’entretint Vincent Van Gogh (1853-1890) avec la Grande-Bretagne. The EY Exhibition : Van Gogh et la Grande-Bretagne est la première exposition consacrée à cet aspect dans l’œuvre de Vincent Van Gogh.

Elle met notamment en lumière la façon dont il s’inspira de l’art, de la littérature et de la culture britannique tout au long de sa carrière, et inversement, l’influence qu’il a pu avoir sur des générations d’artistes britanniques, de Walter Sickert à Francis Bacon. Rassemblant le nombre le plus important de peintures de Van Gogh exposées au Royaume-Uni depuis près d’une décennie, The EY Ehibition : VanGogh et la Grande-Bretagne réunit un corpus de plus de 45 œuvres en provenance de collections publiques et privées du monde entier. Parmi lesquelles : Autoportrait (National Gallery of Art de Washington,  1889), L’Arlésienne (Museu de Arte de São Paolo, 1890), La nuit étoilée (Musée d’Orsay, Paris, 1888), Les Chaussures (Musée Van Gogh d’Amsterdam, 1886) ainsi que Tournesols (National Gallery de Londres, 1888) qui font l’objet d’un prêt exceptionnel. L’exposition présente également des œuvres tardives dont deux exécutées par Van Gogh lors de son séjour à l’asile Saint-Paul de Mausole à Saint-Rémy-de-Provence : À la porte de l’éternité (Musée Kröller-Müller d’Otterlo, 1890) et Ronde des prisonniers (Musée d’État des beaux-arts Pouchkine de Moscou, 1890). Du 27 mars au 11 août 2019.

Printemps 2019

À partir de mars 2019, le Tate Britain consacre…

Exposition Concours automnale de l’AAPARS

au Centre Marcel-Dulude

Les gens qui font l’évènement

L’Association des Artistes Peintres Affiliés de la Rive-Sud (AAPARS) présentait sa 15e édition de l’Exposition Concours Automnale au Centre Marcel-Dulude, les 20 et 21 octobre derniers. Les artistes gagnants se sont partagé une bourse de 2 000 $. De plus, des mentions honorifiques toutes catégories ont été attribuées. Un jury composé de trois juges indépendants a élu les gagnants. Ils ont sélectionné les œuvres primées à partie des critères suivants : la composition, les couleurs, la maîtrise du médium, la créativité et l’originalité,  la présentation  générale  et  leur  appréciation personnelle de l’œuvre. Le Musée des Beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire offrira une exposition à la Maison Paul-Émile-Borduas aux récipiendaires des deux premiers prix, en art figuratif et non figuratif, en juin 2019.

Hiver 2019


Sur la photo : France Godbout, Mont-St-Hilaire, mention honorifique ; Maria Andrade, Candiac, 5e prix honorifique, toutes catégories ; Angela Bucaro, Montréal, 1er prix dans la catégorie art non figuratif ; Jean-Pierre Langevin, Boucher- ville, 3e prix art figuratif ; Claire Marchand, St-Jean-sur-Richelieu, 2e prix art figuratif ; Bertrand Gauthier, Chambly, mention honorifique ; Gabriel Lavoie, Terrebonne, 1er prix dans la catégorie art figuratif ; Michel Des Marais, Otterburn Park, mention honorifique ; Michel Raymond, Shefford, mention honorifique ; Danielle Desourdy, St-Basile-le-Grand, mention honorifique.

L’Association des Artistes Peintres Affiliés de la Rive-Sud (AAPARS) présentait…

OTTAWA

Région de la Capitale Fédérale

Le Musée des beaux-arts du Canada présente l’exposition Paul Klee. La collection Berggruen du Metropolitan Museum of Art. Plongez dans l’univers de l’un des artistes les plus polyvalents et influents du XXe siècle. Traitant de tous les aspects du travail de dessinateur et de peintre de Klee, cette exposition met en lumière soixante-quinze dessins, aquarelles et huiles de cette prestigieuse collection. Figure prédominante de l’art moderne européen, l’artiste suisse allemand Paul Klee (1879–1940) a créé une œuvre sans équivalent par son inventivité et sa maîtrise. La démarche artistique de Klee, méticuleuse mais qui laisse une grande part à la fantaisie avec une approche très colorée, expressive et poétique, est ici mise en valeur. Cette sélection d’œuvres couvre l’ensemble de la carrière de l’artiste, depuis l’enfance jusqu’à son décès en 1940, en passant par sa période la plus prolifique, alors qu’il enseignait au célèbre Bauhaus. Jusqu’au 17 mars 2019.


Dans les salles de l’Institut Canadien de la photographie du Musée des beaux-arts du Canada, explorez les débuts de la photographie artistique à travers l’œuvre de celui qui a inventé le genre. L’exposition Oscar G. Rejlander, artiste photographe, rend hommage à un homme en avance sur son temps, ne s’arrêtant pas uniquement à son legs artistique, mais s’intéressant aussi à sa capacité à transformer une technique en important vecteur d’expression créative. Passé à la postérité comme le père de la photographie artistique, Oscar Rejlander demeure néanmoins l’un des héros méconnus de cette technique. Il s’agit de la première grande rétrospective à lui être consacrée, avec une exposition des plus novatrices. Celle-ci retrace, à travers quelque 140 œuvres de Rejlander, des paysages aux portraits et aux allégories sans oublier quelques traits d’esprit sur la société de son temps, sa carrière de peintre, photographe et artiste expérimental. Jusqu’au 3 février 2019.


Dans les salles d’art contemporain du premier étage du MBAC, explorez l’impact de l’empreinte humaine sur Terre à travers la photographie, la vidéo et les technologies interactives. Anthropocène est une exposition majeure d’art contemporain qui présente de nouvelles œuvres du collectif formé par Edward Burtynsky, Jennifer Baichwal et Nicholas de Pencier. Avec une variété de techniques, les trois artistes canadiens ont créé une expérience visuelle saisissante et spectaculaire invitant à réfléchir aux enjeux environnementaux et éthiques liés à l’exploitation des ressources terrestres. Présentant une trentaine de nouvelles épreuves photographiques et des murales haute définition de Burtynsky, ainsi que des installations vidéo de Baichwal et de Pencier, Anthropocène explore les effets de l’activité humaine sur la planète dans des œuvres subtiles et percutantes. Jusqu’au 24 février 2019.

Hiver 2019

Le Musée des beaux-arts du Canada présente l’exposition…

VALCOURT

Région de l’Estrie

Les artistes Josette Villeneuve et Sophie Roy se partageront l’espace du Centre culturel Yvonne L. Bombardier de Valcourt avec l’exposition Empreintes d’humanité. Privilégiant l’incorporation de matériaux usuels recyclés à ses créations, l’artiste multidisciplinaire Josette Villeneuve utilise, entre autres, des étiquettes de vêtements et des blocs de plastique colorés pour susciter la réflexion sur l’impact de la mondialisation dans nos vies. Ses installations percutantes se donneront la réplique dans un parcours immersif pixellisé empreint de lucidité. L’artiste autodidacte Sophie Roy explore la notion de tradition en combinant des photos d’archives du photographe américain Edward Sheriff  Curtis, qui mettent en scène des personnages autochtones du début du vingtième siècle, à ses propres photographies de paysages urbains. Manipulés numériquement, ses tableaux hybrides rendent hommage à la culture autochtone d’Amérique du Nord. Du 20 janvier au 14 avril 2019.

Hiver 2019

Photo: extrait de l’oeuvre de Sophie Roy, Centre culturel Yvonne L. Bombardier

Les artistes Josette Villeneuve et Sophie Roy se partageront l’espace…

SAINT-FAUSTIN

Région des Laurentides

La Maison des Arts Saint-Faustin présente la 8e exposition de son nouveau concept d’exposition permanente de mini solo. Les visiteurs peuvent admirer les créations de grande qualité des artistes professionnels et amateurs suivants qui y sont présentés : Lise Bourgeois, Daniel Carbray, Jean Louis Dufresne, Guylaine Duval, Dianne Gadbois-Hitchen, Jacques Lambert, Édith Lamer, Linda Lamontagne, Marie-Josée Lebel,  Nathalie Lussier, Claudette Nadeau, Johanne Rodrigue, Monique Soublière, Alain Tittley. Jusqu’au 25 janvier 2019.

Hiver 2019

La Maison des Arts Saint-Faustin présente la 8e exposition…

Les quarante ans

de diffusion culturelle de Lévis

40 ans en art

L’incontournable Galerie Louise-Carrier

L’année 2018 marque les quarante ans de Diffusion culturelle de Lévis, soit quatre décennies consacrées à la tenue d’expositions d’envergure à la Galerie Louise-Carrier et à la diffusion des arts de la scène à la salle de spectacles L’Anglicane, dans le Vieux-Lévis.

« La Galerie Louise-Carrier est née en 1978 de la volonté des artistes du milieu à vouloir se donner un lieu d’exposition, » raconte Claude Vallières, coordonnateur de la galerie depuis 28 ans. « La communauté anglicane avait mis les immeubles en vente et la Ville de Lévis s’en est porté acquéreur pour en faire des logements sociaux. Ce qui amenait la destruction de l’église et du presbytère qui est devenu la Galerie Louise-Carrier. Or, les citoyens et les artistes se sont mobilisés et ont commencé à tenir des activités culturelles bien avant que les bâtiments soient rénovés.

Louise Carrier

Louise Carrier

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

« L’Art de nos quarante ans » présentée du 28 juin au 2 septembre 2018, un collectif rappelant les moments forts de la Galerie Louise-Carrier, 33 rue Wolfe, Lévis, 418 838 6001

L’année 2018 marque les quarante ans de Diffusion culturelle de Lévis…

L’IAF : force vive

dans la reconnaissance d’artistes accomplis

Les gens qui font l’événement

C’est avec enthousiasme que l’Institut des arts figuratifs a accueilli le public lors du vernissage de clôture de l’exposition Signatures, dans les locaux d’Axart à Drummondville, le 29 avril dernier. Dans la même journée, l’IAF a tenu sa 33e Assemblée générale annuelle.

Pour former le nouveau CA, Pierre Morin, président, Kim Veilleux et Carole Bonneau, administratrices, ont renouvelé leur mandat pour 2 ans. Serge Babeux et Kim C Pelletier en seront à leur deuxième année. Deux nouveaux collaborateurs et artistes, Michel Monett et Manon D Gauthier complètent ce conseil d’administration. L’irremplaçable Nathalie Gagnon assure toujours les postes de trésorière et de secrétaire.

Fidèle à sa tradition, l’IAF a intronisé avec fierté 10 nouveaux artistes comme membres signataires. Le choix de ces artistes est l’aboutissement d’un processus d’évaluation rigoureux par le comité de sélection composé d’experts en arts visuels. L’IAF souhaite la bienvenue à : Jocelyne Bellemare, Martine Chassé, Claudine Dontigny, Jocelyn Fafard, Manon D Gauthier, Gabriel Lavoie, Marie-Claire Martel, Rolande Ouellon, Virginie Tanguay et Irena Zaras.

Les artistes membres signataires de l’IAF sont reconnus pour l’excellence de la pratique artistique dans laquelle ils évoluent, soit dans les arts visuels en deux ou trois dimensions. Ils se distinguent par la haute qualité de leur travail, tant pour la création que pour l’exécution et par les faits marquants de leur carrière professionnelle. Toutes les catégories et styles de figuration sont admis.

On peut voir le travail de ces artistes sur le site web :
www.institutdesartsfiguratifs.com.

C’est avec enthousiasme que l’Institut des arts figuratifs a accueilli…

VICTORIAVILLE

Région du Centre du Québec

L’art de la création au pastel sera un rendez-vous coup de cœur de l’été alors que le Musée de l’Hôtel des Postes sera l’hôte de la 21e édition de l’exposition Pastel toujours, organisée par la Société de Pastel de l’Est du Canada. L’exposition qui s’installera cette année au Musée de l’Hôtel des Postes présentera, sur les deux premiers étages du bâtiment, environ 100 œuvres réalisées par une soixantaine d’artistes. Ce sera l’occasion de découvrir le pastel et ses multiples possibilités. Le spectateur pourra apprécier le velouté de la matière, la luminosité et les textures de ces créations au pastel sec offrant des techniques, couleurs, styles et sujets variés. Du 3 juin au 8 septembre 2018. Plusieurs activités en lien avec l’art du pastel seront également offertes tout au long de l’été. La programmation estivale complète des activités du Musée Laurier est disponible en ligne au museelaurier.com.

 

Été 2018

L’art de la création au pastel sera un rendez-vous…

MONTREAL JUILLET 2018

MONTRÉAL

Région métropolitaine

Le Musée des beaux-arts de Montréal présente dans le Carré d’art contemporain Motion – Émotion, la dernière série des « Tornades » de l’artiste français Jean-Michel Othoniel. Suspendues dans l’espace, ces imposantes sculptures monochromes, faites d’acier et d’aluminium, évoquent par leurs mouvements torsadés et leurs tailles imposantes la violence des changements climatiques. L’exposition s’accompagne de sept estampes à l’encre sur feuille d’or blanc marouflé sur toile, qui témoignent du cheminement de l’artiste depuis la création de Nœud Pivoine aux séries des « Lotus » et « Tornades ». Du 20 juin au 11 novembre 2018. Le Pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein du MBAM intègre, depuis son inauguration en 2016, Le Nœud Pivoine de Jean-Michel Othoniel ; cette sculpture de l’artiste est composée de 212 perles de verre miroir et d’acier inoxydable.


À l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, le MBAM a invité sept artistes de notre diversité artistique à créer une œuvre inspirée de sa collection des cultures du monde. Artistes confirmés ou émergents ont été conviés à exprimer dans leur œuvre un dialogue transhistorique et contemporain sur le thème des collections anciennes du MBAM portant sur l’art africain, asiatique, méditerranéen et oriental, et précolombien. Leurs créations seront révélées en préfiguration de la nouvelle Aile des cultures du monde et du vivre-ensemble. Du 28 août 2018 au 4 août 2019.

 

Été 2018

Le Musée des beaux-arts de Montréal présente dans le Carré d’art contemporain…

Alphonso L. Tejada, Tragetto Ferrovia, Venzia, aquarelle sur papier, 15 x 22 po

Fabriano in Acquarello

Les gens qui font l’événement

Chaque année, depuis huit ans, se déroule une grande exposition d’aquarelles dans la ville de Fabriano, Italie. Fabriano in Acquarello a été créée dans le but de favoriser le rapprochement d’aquarellistes du monde entier en leur offrant non seulement de superbes lieux d’exposition en différents endroits de la ville mais également un forum de rencontres et de discussions. Cette année, plus de 2 000 aquarelles, d’artistes provenant de 70 pays, seront présentées dans 15 à 20 immeubles distincts tenants lieux de galeries.

Le but principal de l’événement est d’offrir à la communauté artistique internationale l’occasion de tisser des liens, d’échanger et partager connaissances et valeurs en matière d’aquarelle. Ces relations et affiliations nouvelles auront ainsi pour effet de solidifier une communauté artistique qui s’étend à l’échelle de la planète. La mouture 2018 de Fabriano in Acquarello se tiendra du 3 au 7 mai et accueillera plus de 1 000 aquarellistes sélectionnés à l’international.

L’artiste peintre Alfonso Tejada, de Vancouver C.-B., est depuis 2012 le dirigeant organisationnel pour la communauté artistique canadienne à Fabriano, chargé de la sélection des aquarellistes participants représentant notre pays. Cette année, l’aquarelliste Michael Solovyev, de Montréal, a été invité, à titre de co-organisateur, à contribuer à la sélection et à l’invitation d’artistes provenant de l’est du Canada, afin d’assurer la participation d’une brochette plus complète d’aquarellistes canadiens à cet événement d’envergure.

Chaque année, depuis huit ans, se déroule une grande exposition d’aquarelles …

GATINEAU 2018

GATINEAU

Région de l’Outaouais

Le Musée canadien de l’histoire présente l’exposition itinérante L’expression de l’Arctique moderne – Dessins de la région nord de l’île de Baffin, 1964. À l’aide de 50 dessins originaux réalisés en 1964 par des hommes, des femmes et des jeunes d’origine inuite de la région nord de l’île de Baffin, cette exposition explore une période marquée par de profonds changements pour la population de l’Arctique de l’Est canadien. Les dessins livrent de rares témoignages personnels sur la vie quotidienne, l’histoire et les souvenirs liés à une période au cours de laquelle des communautés inuites ont dû quitter leurs camps de chasse nomades traditionnels pour des établissements permanents. Ces dessins font partie de la collection de dessins sur l’île de Baffin de Terrence Peter Ryan acquise par le Musée en 2014. Terry Ryan, craignant que la culture traditionnelle inuite ne disparaisse en raison des bouleversements sociaux, a parcouru la région nord de l’île de Baffin en 1964, se rendant jusqu’aux communautés de Clyde River, de Pond Inlet et d’Arctic Bay où il a distribué papier et crayons et a invité les membres de ces communautés à dessiner. Plus de 150 personnes ont réalisé les 1 842 dessins, de style différents et abordant une variété de thèmes et de sujets, acquis par Terry Ryan lors de son voyage de retour. L’exposition entière est présentée en inuktitut, en français et en anglais. Elle comporte 42 capsules vidéo qui présentent l’interprétation des dessins. Jusqu’au 3 septembre 2018.

 

Printemps 2018

Le Musée canadien de l’histoire présente l’exposition itinérante…

Zïlon-Zen

Galerie Tommy Zen

Les gens qui font l’événement

La Galerie Tommy Zen célébrait un tout nouveau départ le 19 octobre dernier avec l’inauguration de ses nouveaux locaux au 1452 rue Sherbrooke Ouest à Montréal dans le magnifique Mille carré doré. L’atelier-galerie de l’avenue Papineau ouvert depuis 1981 sera remplacé par un atelier plus vaste et polyvalent consacré uniquement à la production et la nouvelle galerie de la rue Sherbrooke devient le principal point d’ancrage où les œuvres de Zen peuvent être admirées. En plus des œuvres de Tommy Zen, la galerie offrira au public six expositions temporaires par année. Elle présentera des artistes reconnus, surtout du Québec, ainsi que ses artistes coup-de-cœur dont le message interpelle.
Artiste avant d’être diffuseur, Zen propose une vision toute personnelle d’une galerie équitable pour les artistes, invitante et chaleureuse pour les amateurs d’art et ouverte sur le monde. La mission de la galerie est de faire découvrir des aspects moins connus du travail des artistes qu’elle présente, comme le travail de recherche en marge de leur production actuelle et les différentes étapes de leur processus créatif. Des rencontres avec les artistes, des discussions et différentes activités festives seront proposées tout au long de l’année. C’est Zïlon, artiste iconique de Montréal, qui brise la glace avec l’exposition Zïlon/Zen en cours jusqu’au 6 janvier 2018.

Tommy Zen pratique le métier d’artiste céramiste depuis près de 40 ans. Son œuvre singulière caractérisée par la démesure et la sensualité des formes et des textures a été maintes fois saluée.


www.tommyzengallery.ca
tommyzengallery@gmail.com

Hiver 2018

La Galerie Tommy Zen célébrait un tout nouveau départ…

SAINT-FAUSTIN

Région des Laurentides

La Maison des Arts de Saint-Faustin présente Art Accessible, une exposition qui a pour but de faire connaître le travail d’une grande variété d’artistes de talent et de rendre l’art accessible. Tous les tableaux et sculptures qui y sont exposés sont offerts au coût unique de 100 $. Vous pouvez donc devenir propriétaire d’une œuvre originale à un prix accessible ou l’offrir en cadeau. Les créations de 30 artistes sont exposées. Entrée libre du mercredi au dimanche de 11 à 17 heures. Jusqu’au 13 janvier 2018.


La Maison des Arts de Saint-Faustin est fière de présenter son nouveau concept d’exposition permanente de minis solos. Depuis le début de l’année le deuxième étage a été réaménagé de manière à permettre de 13 à 15 artistes d’exposer simultanément tableaux, vitraux et sculptures pour une durée de trois mois. La Maison des Arts vous invite à visiter la quatrième exposition de ce nouveau type, Mini Solo, et admirer les créations de grande qualité d’artistes professionnels et amateurs. Jusqu’au 26 janvier 2018.

Hiver 2018

La Maison des Arts de Saint-Faustin présente Art Accessible…

SHERBROOKE

Région de l’Estrie

Au Musée des beaux-arts de Sherbrooke, l’exposition Henry Wanton Jones. Démasqué ! présente une soixantaine d’œuvres picturales et une dizaine de sculptures. Il s’agit de la toute première rétrospective consacrée au travail d’un artiste québécois qui séduit le public et les collectionneurs depuis plus de 40 ans. Né en 1925 à Waterloo dans les Cantons-de-l’Est, Henry Wanton Jones a fait partie des « rebelles » qui, en 1950, exposaient en marge du Salon du Printemps du Musée des beaux-arts de Montréal. De la même génération que les peintres Jean-Paul Riopelle, Marcelle Ferron et Pierre Gauvreau, il a marqué notre quête de la modernité. Le langage plastique de l’artiste, qui dénote une tendance pour le surréalisme, demeure unique dans l’histoire de la peinture canadienne. Jones met en scène des situations souvent équivoques, représentant autant des chevaux accompagnés de nus sensuels, des portraits masqués, des autoportraits et des natures mortes. Véritable poésie visuelle, son œuvre témoigne d’un humour et d’une sensibilité qui marquent l’imaginaire. Jusqu’au 17 février 2018.

Hiver 2018

Au Musée des beaux-arts de Sherbrooke, l’exposition Henry Wanton Jones…

MONTRÉAL

Région métropolitaine

Le Musée des beaux-arts de Montréal, en collaboration avec Atout France et la Mission du Centenaire, présente L’armée de laine Wool War One, une installation composée d’un sympathique bataillon de 780 petits soldats tricotés par 500 bénévoles des quatre coins du monde après un appel lancé sur Internet par la plasticienne autodidacte française Délit Maille. Inaugurée au Musée le 11 novembre, jour du Souvenir, l’installation souligne la fragile destinée des soldats et rend hommage aux victimes de la Grande Guerre (1914-1928). En cette année du centenaire de la bataille de la crête de Vimy, le MBAM s’unit à ces petites mains solidaires pour lancer un message de paix. Cette présentation s’inscrit dans le cadre de la Paix au MBAM, un vaste programme d’activités et d’expositions entamé en novembre 2016 avec l’inauguration du Pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein, réaffirmant les valeurs humanistes et l’engagement du Musée pour la paix, la diversité, l’inclusion sociale et le mieux-être. Jusqu’au 7 janvier 2018.


En cours au Musée des beaux-arts de Montréal : Il était une fois… Le western. Une importante exposition pluridisciplinaire offrant une lecture inédite du cinéma western en considérant ses liens avec les arts visuels (peinture, sculpture, photographie) depuis le milieu du XIXe siècle à nos jours.
Plus de 400 peintures, sculptures, installations, photographies, artéfacts, photogrammes et extraits de films rendent compte de l’évolution du genre marqué par un dialogue incessant entre les beaux-arts et le cinéma. Jusqu’au 4 février 2018.


Le Musée des beaux-arts de Montréal annonce la présentation, en février 2019, de la première exposition consacrée au créateur français Thierry Mugler. Conçue, produite et mise en tournée par le MBAM, cette exposition dévoilera les multiples univers de cette figure artistique incontournable – couturier visionnaire, metteur en scène, photographe et parfumeur – en revisitant notamment ses créations prêt-àporter et haute couture. En première mondiale à Montréal, cette imposante exposition
réunira plus de 130 tenues, pour la plupart jamais exposées, réalisées entre 1973 et 2001, en plus de nombreux documents d’archives inédits, croquis et clichés signés par certains des plus grands artistes et photographes.

Hiver 2018

Le Musée des beaux-arts de Montréal, en collaboration avec Atout France…

Quand diversité devient unicité

Washington Mars-Juin 2018

Les gens qui font l’événement

L’artiste peintre Renée duRocher exposera ses œuvres à l’Ambassade du Canada à Washington au printemps 2018. L’exposition Quand diversité devient unicité proposera une formidable incursion au cœur la communauté de la région du nord du Vietnam. Un récent séjour en ces lieux a permis à l’artiste de découvrir les terres d’origine de la communauté vietnamienne canadienne. Rappelons que de 1975 à 1992, plus de 100 000 réfugiés vietnamiens ont été admis au pays. Aujourd’hui, à l’instar de l’auteure Kim Thùy, ces vietnamiens et leurs descendants font partie intégrante de notre collectivité et enrichissent notre paysage culturel. Cette diversité culturelle nous différencie en tant que peuple et demeure l’une des grandes richesses de notre pays. C’est donc en allant à la rencontre de ce peuple et en découvrant l’œuvre littéraire de l’auteure Kim Thùy que ce projet d’exposition a pris naissance. Inspirés par la beauté des paysages et par l’authenticité d’un peuple attachant et d’une région luxuriante, les flamboyants tableaux présents dans ce corpus dévoilent quelques fragments de ce voyage. Rizières, pancoviers, personnages parés de costumes traditionnels colorés, effluves du marché, influencent tout en poésie le parcours proposé. Conjuguées à quelques instants choisis de la romancière, les œuvres n’en sont que davantage évocatrices.

Automne 2017

L’artiste peintre Renée duRocher exposera ses œuvres à Washington…

CHARLEVOIX / L’EMPREINTE DES FEMMES

CHARLEVOIX

Région de la Capitale Nationale

Le Musée de Charlevoix, premier Musée Joyeux en Amérique du Nord, provoque la rencontre de générations de femmes à tra­vers sa nouvelle exposition Charlevoix / L’empreinte des femmes. Cette exposition, très intime, présente des profils de femmes qui sont à la fois mères de famille et bâtis­seuses. À travers les nombreuses photos et citations, les visiteurs découvrent la culture charlevoisienne, les défis et la réalité des femmes dans les régions rurales du Québec et d’ailleurs. Malgré quelques noms ayant traversé le temps à travers les légendes, les écrits ou la descendance, les femmes sont très peu mentionnées dans l’histoire. La conservatrice du musée, madame Julie Côté, rend hommage à ces femmes ordinaires mais ayant un parcours hors du com­mun « Vous pouvez écouter les témoignages de douze femmes de la région, de 80 ans et plus, qui racontent leur vie, leur expérience, leurs défis. Les photos et por­traits qui accompagnent l’exposition per­mettent de mettre un visage sur  nos ancêtres et sur ces femmes pionnières. » Jusqu’au 2 avril 2018.

Automne 2017

Le Musée de Charlevoix présente L’empreinte des femmes…

GATINEAU

Région de l’Outaouais

Le Musée canadien de l’histoire présente une exposition digne des ligues majeures sur le hockey au Canada. Le hockey au Canada est plus qu’un simple jeu, c’est une passion obsessionnelle, personnelle et nationale. Elle nous rassemble au centre de la patinoire, dans le confort de nos salons ou dans les gradins d’où nous acclamons les équipes. Dans la foulée des festivités du 150e anniversaire du Canada, cette exposition qui explore le hockey sous tous ses angles, braque les projecteurs sur les origines du sport d’hiver du Canada, l’évolution constante du jeu et les raisons de son importance pour les Canadiens et les Canadiennes, d’un océan à l’autre. Hockey réunit 280 artefacts qui racontent les origines interculturelles du jeu et mettent en évidence la place prépondérante qu’il occupe dans les diverses collectivités canadiennes et dans notre culture populaire. Parmi les célèbres artefacts présentés : le masque « bretzel » de Jacques Plante, les patins de Hayley Wickenheiser, cinq fois médaillé olympique, le chandail du joueur étoile Maurice Richard et ses bagues du Temple de la renommée des sports et du championnat de la coupe Stanley. Jusqu’au 9 octobre 2017.


Les œuvres de Lisette Lacombe Gill seront exposées à la Bibliothèque municipale de Gatineau,
25, rue Laurier, Gatineau. Du 16 juillet au 24 août 2017.

Été 2017

Le Musée canadien de l’histoire présente une exposition digne des ligues majeures sur le hockey au Canada…

ÎLES-DE-LA -MADELEINE

Région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Dans le cadre du 375e de Montréal et de son ancrage avec l’histoire au cours de ce long parcours, le Musée de la Mer à Havre Aubert, invite les visiteurs à découvrir l’exposition majeure de la sculpteure écrivaine Ginette C. Trépanier, D’île en île … de port en port, le grand voyage bleu. Cette exposition temporaire regroupe plus d’une vingtaine de tableaux composites qui nous font voyager entre le passé et le présent. Puis, par des oeuvres de grands formats en aluminium, papiers moulés avec des intégrations de bas-reliefs en bronze, cette passionnée de patrimoine nous livre des traces et des empreintes. De nos origines francophones à la diversité culturelle, un voyage visuel à ne pas manquer, avec la collaboration de Lucien Chabot, dessinateur sculpteur et Nicolas Vigneau, écrivain madelinot. Du 18 juin au 22 octobre 2017. Cette exposition est en lien avec le livre collectif paru récemment : D’île en île … de port en port, de La Rochelle à Ville-Marie vers les Îles-de-la-Madeleine, paru récemment aux Éditions Création Bell’Arte, maison du livre d’artistes.

Été 2017

Le Musée de la Mer à Havre Aubert, invite les visiteurs à découvrir l’exposition…

QUÉBEC

Région de la Capitale Nationale

À l’occasion du 400e anniversaire de l’arrivée de Louis Hébert à Québec, la Bibliothèque de l’Université Laval présente l’exposition 1617-2017 : L’héritage de Louis Hébert, 400 ans de pharmacie au Québec. Réalisée en collaboration avec la Société québécoise d’histoire de la pharmacie, l’exposition célèbre la mémoire de Louis Hébert, considéré comme premier apothicaire en Nouvelle-France, ainsi que l’évolution des savoirs et pratiques de la pharmacie jusqu’à son enseignement à l’Université Laval, tout en racontant la genèse d’une profession dédiée à guérir et à soulager. C’est à travers deux parcours thématiques que les visiteurs pourront vivre une expérience immersive dans l’histoire de la pharmacie par la mise en valeur de plus de 150 objets, archives, spécimens de botanique, instruments et produits pharmaceutiques.

À la Bibliothèque du pavillon Jean-Charles-Bonenfant, les visiteurs découvriront le volet historique qui retrace les balbutiements du métier d’apothicaire et les différents rôles endossés par les pharmaciens. À la salle Alcan du pavillon Alexandre-Vachon, le volet scientifique réunit plusieurs instruments anciens tels qu’une presse à sceller les tubes à onguents, un moule à cachets, un pilulier et plusieurs fioles aux contenus d’origine. Jusqu’au 22 décembre 2017.

Été 2017

À l’occasion du 400e anniversaire de l’arrivée de Louis Hébert à Québec, la Bibliothèque de l’Université Laval présente l’exposition…

Inaccessible - détail Claude-Félix Pomerleau

Moulin La Lorraine

Une 10e année de présence artistique

Les gens qui font l’événement

Actif dans le milieu des arts et de la culture depuis 10 ans déjà, le Moulin La Lorraine de Lac-Etchemin est reconnu pour l’excellence et la diversité de ses propositions.

À la Salle Pierre-Beaudoin, plus de 30 artistes participent à l’exposition­ concours « Penser le temps » organisé pour souligner le 10e anniversaire du Moulin, une  exposition éclectique présentée jusqu’au 28 mai. Le public peut aussi appré­cier, jusqu’au 11 juin, les sculptures de Claude-Félix Pomerleau, créations épurées de cuivre, aluminium, laiton ou bois, ras­semblées dans le Hall du Moulin sous le thème « jardin de métal ». Dans la Salle des Courroies, on peut admirer un corpus de 18 tableaux foisonnants réalisés par l’artiste Paule Genest. Cette  exposition intitulée « Fragments d’une  métamorphose » montre une série exaltée d’acryliques sur papier noir, travaillés au pinceau chinois, jusqu’au 4 juin.

À compter du 17 juin, le Moulin présen­tera, à la Salle Pierre-Beaudoin, une exposi­tion du musée de la civilisation, intitulée « Mémoire de village », qui permettra au public de contempler le travail d’une artiste québécoise, Thérèse Sauvageau, reconnue pour ses scènes pittoresques et documen­taires de la vie d’autrefois. Des photogra­phies anciennes et une sélection d’objets apparentés seront aussi présentés dans le Hall et la Salle des Courroies sous le titre « Témoins du passé », une exposition histo­rique et thématique organisée en partena­riat avec le comité des fêtes du 150e de Lac­-Etchemin. Ces deux expositions resteront en salle jusqu’au 17 décembre.

Été 2017


Pour plus de détails sur la programmation moulinlalorraine.ca. Le Moulin La Lorraine est situé au 1286, route 277, Lac-Etchemin. Pour information 418 625-4400 ou info@moulinlalorraine.ca

Actif dans le milieu des arts et de la culture depuis 10 ans déjà, le Moulin La Lorraine de Lac-Etchemin est reconnu pour l’excellence et la diversité de ses propositions…

Vanités d’écrivains,

discours silencieux


Tableaux et installations photographiques de Christine Boucard

Une image vaut mille mots

L’exposition que nous propose Christine Boucard s’articule en deux volets. Le premier volet réalisé suite à un processus créatif échelonné sur une période de cinq ans est composé de 29 portraits d’écrivains en noir et blanc (sur des tirages argentiques de l’artiste) et de textes des auteurs évoquant la prise de vue.

Exposé en 2002 et 2003 en France, cet ensemble est le fruit d’un réinterprétation contemporaine du tableau de vanité, en référence à la tradition dans l’histoire de l’art.

L’artiste nous dit que : « … sensible à ce questionnement universel [le passage du temps] sur lequel repose principalement ma démarche artistique, j’ai entrepris de faire le portrait d’écrivains, alors que je vivais dans le milieu de l’écriture. Je les ai photographiés en imaginant, avec chacun d’eux, une mise en scène qui laisse entrevoir sur un mode allégorique leur univers intime, réel ou imaginaire, dans une atmosphère de jeu et de théâtralité, avec en toile de fond l’impermanence des choses».

Le second volet, présenté en 2011 et 2012 au Québec, est constitué d’une mosaïque reproduisant des clichés Polaroïd en couleur pris lors des essais préparatoires à la prise de vue finale en noir et blanc.

“Témoins fragiles de l’empreinte du temps et de sa rencontre avec les écrivains” ajoute l’artiste, ces clichés donnent au regardeur un accès privilégié à l’envers du décor de ces vanités contemporaines.


Visites commentées

samedi 11 et 18 mars à 14 h


Atelier de dessin d’observation au pastel sec

Samedi 18 mars, 14 h 00

Partant d’une de ses photographies argentiques en noir et blanc, oscillant entre clair-obscur et lumière blanche, Christine Boucard invite les participants à s’initier au pastel sec en explorant les possibilités de couleurs que peut inspirer son œuvre.

Adultes 15 $/personne. Inscription requise


Centre d’art Diane-Dufresne

Entrée libre

Horaire régulier :

Mercredi au vendredi : 13 h à 17 h

Samedi et dimanche : 10 h à 17 h
Entrée libre

 


Source:  Judith Dubeau | IXION Communications

L’exposition que nous propose Christine Boucard s’articule en deux volets. Le premier volet réalisé suite à un processus créatif échelonné sur…

Inspiration venant de la terre

de Denise Guay


Martine et Natali Guay, commissaires
du 8 mars au 16 avril 2017

Faire corps avec la nature

Tout au long de son parcours artistique, Denise Guay a été inspirée et influencée par l’immense richesse que lui procure son contact quotidien avec la nature. Par le biais de différents médiums, elle est parvenue à communiquer ses sentiments profonds envers toute cette beauté et la gratitude qu’elle éprouve quant à cette abondance. Cette rétrospective sera l’occasion de mesurer le cheminement et la constance de la démarche artistique et du corpus d’œuvres de cette artiste lanaudoise qui a choisi d’y installer son atelier. Les commissaires Martine et Natali Guay nous invitent à faire une incursion dans l’univers créatif de leur mère. La sélection d’œuvres choisies met en lumière la force de l’expression picturale qui résulte de la dualité qui compose ses travaux : obscurité et lumière, positif et négatif. Les traces du passage du temps sur la matière s’incarnent ici par cette communion entre l’artiste et sa capacité à désirer et vouloir partager cette sagesse qui émane des êtres qui ont su faire corps avec la nature et traduire en images la gravité et le symbolisme du geste créateur dans son acception la plus grande.

L’artiste et les commissaires accueilleront les visiteurs le samedi 11 mars de 14 h 00 à 16 h 00.

 


Visites commentées

samedis 11 et 18 mars à 11 h et 14 h


Centre d’art Diane-Dufresne

Entrée libre

Horaire régulier :

Mercredi au vendredi : 13 h à 17 h

Samedi et dimanche : 10 h à 17 h
Entrée libre

 


Source:  Judith Dubeau | IXION Communications

Tout au long de son parcours artistique, Denise Guay a été inspirée et influencée par l’immense richesse que lui procure son…

Exposition «Couleur saumon»

en collaboration avec la CBJC

La Galerie d’Art Christine Genest vous présente l’exposition « Couleur saumon » en collaboration avec la CBJC (Corporation du bassin de la Jacques Cartier)

Du 19 avril au 31 mai 2017

  • Les peintres expriment leurs façons de voir le saumon, la rivière et le barrage, sur toile ou autre support.
  • Conférence sur le saumon de la rivière Jacques-Cartier (date à venir)
  • Conférence sur la pêche au saumon avec David Bertrand (date à venir)

Pour plus d’informations : Christine Genest

Heures d’ouverture : Mercredi au samedi 11h à 16h et dimanche 12h à 16h

 

La Galerie d’Art Christine Genest vous présente l’exposition « Couleur saumon » en collaboration avec la CBJC…

Près de Stornoway

Une autre médaille d’or

pour Sylvia Audet

Les gens qui font l’événement

L’artiste Sylvia Audet s’est récemment mérité la médaille d’or pour un paysage intitulé Près de Stornoway, une toile peinte à l’acrylique de 36 x 24 pouces, lors de l’Exposition international du CASPQ à St-Jean d’Angely en France. C’est une autre reconnaissance internationale qui s’inscrit dans la foulée d’une longue carrière artistique. Vous pouvez voir les œuvres de l’artiste en consultant son site web : sylviaaudet-artistepeintre.com, ou en visitant le Musée du Bronze d’Inverness, jusqu’au 9 octobre 2016, lors d’une exposition sur le thème Do, ré, mi, de la musique à nos yeux. Il sera aussi possible de voir d’avantages d’œuvres de Sylvia Audet à la Galerie Dosha de Beloeil, du 31 août au 11 septembre prochains, lors d’une exposition en duo avec l’artiste Richard Paquette. Richard et Sylvia préparent une exposition d’art contemporain où le figuratif et l’abstrait s’exprimeront sur le thème Reflets et transparences. Une autre exposition à ne pas manquer.

Été 2016

L’artiste Sylvia Audet s’est récemment mérité la médaille d’or…

Géologie humaine de Claude Dallaire

Carole Baillargeon et Claude Dallaire

au MAC de Baie-Saint-Paul

Travaillant la matière textile avec une grande sensibilité poétique, Carole Baillargeon bouscule notre conception du paysage en proposant des fragments de territoires imaginés et recomposés. L’exposition Paysages-Vêtements se présente comme une exposition en quatre volets inspirée du cycle des saisons, où se conjuguent avec force traditions artisanales et art contempo-rain. Participante au 30e Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul en 2012, l’artiste multidisciplinaire Carole Baillargeon a présenté son travail dans plus d’une centaine d’expositions individuelles et collectives en Amérique et en Europe.

Étonnantes, parfois bouleversantes, les photographies de Claude Dallaire engagent une réflexion sur la complexité de l’expérience humaine. Empreintes d’un profond humanisme et marquées par de forts contrastes, les oeuvres de l’exposition Géologie humaine rappellent également la fragilité de notre existence. Originaire de Chicoutimi, il a présenté ses projets artistiques dans plusieurs institutions muséales québécoises, dont le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire et le Musée du Fjord.

Expositions du 27 février au 29 mai 2016
Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul

23, rue Ambroise-Fafard
Baie-Saint-Paul
G3Z 2J2

Paysages-Vêtements de Carole Baillargeon

Paysages-Vêtements de Carole Baillargeon

 


Source: Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul

Paysages-Vêtements de Carole Baillargeon et Géologie humaine de Claude Dallaire…

Expo Galerie 2016

Visitez la plus importante exposition d’arts visuels en Montérégie

Près de 100 artistes peintres à découvrir!

Artiste invitée : Claudine Mercier, humoriste et artiste peintre

L’Association des Artistes Peintres Affiliés de la Rive-Sud (AAPARS) s’installe au Quartier DIX30 pour son Expo Galerie 2016, la plus grande exposition d’arts visuels hivernale en Montérégie. L’AAPARS vous y invite le temps d’un week-end, les samedi et dimanche, 5 et 6 mars prochains de 10 h à 17 h. Ce nouveau local d’exposition est situé au Quartier DIX30, 9750, boulevard Leduc, suite 25, à Brossard, à proximité des magasins DeSerres (matériel d’artiste) et Bureau en Gros. L’Association tiendra son vernissage le samedi 5 mars à 15 h, accompagné d’une dégustation Porto Cabral et chocolat. Mesdames Chantal Gauvreau et Isabelle Legault, de Desjardins, Gestion de patrimoine, valeurs mobilières seront les coprésidentes d’honneur de l’évènement.

C’est avec un immense plaisir que l’AAPARS reçoit à titre de porte-parole Madame Claudine Mercier, humoriste et artiste-peintre :

«C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je vous invite à venir rencontrer les artistes de l’APPARS à l’Expo Galerie du Quartier DIX30. Vous y trouverez beaucoup  de talent au pouce carré! J’y exposerai moi-même quelques toiles et il me fera plaisir d’échanger avec vous. Au plaisir de vous y voir! »

Venez admirer plus de 750 œuvres uniques, d’inspiration figurative et non-figurative. Les visiteurs auront le privilège de s’entretenir avec les artistes de leurs techniques respectives et d’observer des peintres à l’œuvre tout au cours du week-end. Prix à gagner parmi les visiteurs qui voteront pour leur artiste préféré. De plus, l’achat d’une œuvre sur place vous donnera la chance de gagner la valeur de l’œuvre acquise  jusqu’à concurrence de 300$. L’entrée est gratuite.

Depuis 35 ans, l’AAPARS soutient ses membres, dans leur démarche artistique. L’Association compte aujourd’hui près de 500 artistes issus de 95 villes du Québec.  Elle jouit d’une excellente réputation et présente des expositions dont l’éthique et la qualité de présentation sont reconnues et recherchées.

Pour plus d’informations, suivez-nous sur Facebook. Abonnez-vous à notre blogue et visitez la galerie virtuelle des artistes en consultant notre site web sur www.aapars.com.

Visionner l’affiche de l’événement

 


Source: Réjean Gosselin  |  Directeur de la publicité et des communications de l’AAPARS  |  Tél: 450-449-2998

Visitez la plus importante exposition d’arts visuels en Montérégie.
Près de 100 artistes peintres à découvrir!
Artiste invitée : Claudine Mercier, humoriste et artiste peintre

Exposition de Lise Boilard et Jacqueline Gosselin

Les artistes Lise Boilard et Jacqueline Gosselin vous présentent sur les murs du grand passage galerie du Sélection Laval un bel éventail de leurs oeuvres dans le cadre de l’exposition Face à face du 21 février au 26 avril 2016.

Vernissage
Dimanche 21 février 2016, de 14h à 17h.

Le Sélection Laval
3300, boulevard le Carrefour, Laval

Consulter l’invitation officielle


Source: Lise Boilard

 

Les artistes Lise Boilard et Jacqueline Gosselin vous présentent sur les murs du grand passage galerie…

Agenda

Novembre 2015

Vous désirez ajouter votre événement
de novembre à notre agenda?

(suite…)

Agenda Novembre 2015 Vous désirez ajouter votre événement de novembre à notre agenda?