Galerie Jeannine Blais
Magazin'Art

Actualités

Magazin'Art livres

Livres

à découvrir


 

Riopelle – L’artiste magicien

Riopelle

Édito-Gallimard est heureux d’annoncer la sortie prochaine d’un album jeunesse consacré à l’artiste québécois, Jean Paul Riopelle. L’auteure, Marie Barguirdjian, explique aux enfants le génie et le rayonnement artistique de ce peintre en se basant  sur dix-sept œuvres et autant de photos de l’artiste.

Le lecteur peut explorer les thèmes, découvrir les tableaux et repérer des détails ou  encore créer à la façon  de  Jean Paul Riopelle. Cet album jeunesse cible les enfants  âgés entre 5 et 10 ans, peut certainement aussi intéresser les adultes.

Pour information, une grande exposition qui met en parallèle le travail de Jean Paul Riopelle et de Joan Mitchell sera présentée au Musée National des Beaux-Arts de Québec en octobre 2017.


 

Raôul Duguay – L’arbre qui cache la forêt

Raoûl Duguay, c’est d’abord le créateur de chansons symptomatiques d’une époque en recherche d’identité. On pense à La Bitt à Tibi, (l’Abitibi) succès retentissant des années 1970. Parlant de ce soin de pays où les ouvriers en bavent dans les mines et à travers le froid de l’hiver. Or, ce livre magnifique parle aussi de  tout  le reste de l’œuvre de cet humaniste, poète, philosophe, conférencier, chanteur, musicien, compositeur, dramaturge, cinéaste, peintre et sculpteur. Louise Thériault, l’auteur, aura su nous transmettre la palpitation nationaliste d’une époque à travers les cinquante ans de carrière d’une figure de proue jonglant tout autant avec les étoiles de l’excentricité que les réflexions les plus profondes. Pour ceux ayant l’amour du Québec tatoué  sur le cœur. Et les autres qui découvriront cet être libre et d’exception.

Louise Thériault en collaboration avec Raôul Duguay, Édition du Cram – portrait

On s’informe au courriel suivant : lagriffe@videotron.ca ou par téléphone au 514 238-1588

24 septembre 2017

Édito-Gallimard est heureux d’annoncer la sortie prochaine d’un album jeunesse…

LIRE +
René DeRouin, Mur des Rapaces

De la chapelle au Mur des Rapaces

Centre d’exposition de Val-David

Les gens qui font l’événement

Le Mur des Rapaces est une œuvre d’enga­gement de l’artiste René DeRouin orientée sur les valeurs de l’Amérique comme conti­nent. « Aucun mur ne pourra  nous enlever notre appartenance à l’ensemble de l’Amé­rique, construite en partie il y a deux siècles par les chemins de fer ; le contraire des murs proposés par ce Président dans son délire de construire des barrières pour couper l’Amérique en deux. Il faut lui rappeler que l’histoire des Amériques commence par Les Premières Nations, et que ce continent est un tout organique  initié par ces migrations multiples d’humains, des papillons, des oiseaux et l’eau qui coule. Contrairement à ce que dit ce Président, l’Amérique First, l’Amérique du Nord comprend le Mexique, le Québec, le Canada et les États-Unis au centre. »

René DeRouin a reçu les hom­mages de tous les paliers de gouvernement, tant au Québec, au Canada qu’à l’étranger. Ses œuvres figurent au sein des collections et des musées les plus prestigieux. Parlons d’une conscience éclairée !

Automne 2017

24 septembre 2017

Le Mur des Rapaces est une œuvre d’enga­gement de l’artiste René DeRouin…

LIRE +
La gardienne du temps, technique mixte sur toile, 100 x 150 cm, 2016

Quand diversité devient unicité

Washington Mars-Juin 2018

Les gens qui font l’événement

L’artiste peintre Renée duRocher exposera ses œuvres à l’Ambassade du Canada à Washington au printemps 2018. L’exposition Quand diversité devient unicité proposera une formidable incursion au cœur la communauté de la région du nord du Vietnam. Un récent séjour en ces lieux a permis à l’artiste de découvrir les terres d’origine de la communauté vietnamienne canadienne. Rappelons que de 1975 à 1992, plus de 100 000 réfugiés vietnamiens ont été admis au pays. Aujourd’hui, à l’instar de l’auteure Kim Thùy, ces vietnamiens et leurs descendants font partie intégrante de notre collectivité et enrichissent notre paysage culturel. Cette diversité culturelle nous différencie en tant que peuple et demeure l’une des grandes richesses de notre pays. C’est donc en allant à la rencontre de ce peuple et en découvrant l’œuvre littéraire de l’auteure Kim Thùy que ce projet d’exposition a pris naissance. Inspirés par la beauté des paysages et par l’authenticité d’un peuple attachant et d’une région luxuriante, les flamboyants tableaux présents dans ce corpus dévoilent quelques fragments de ce voyage. Rizières, pancoviers, personnages parés de costumes traditionnels colorés, effluves du marché, influencent tout en poésie le parcours proposé. Conjuguées à quelques instants choisis de la romancière, les œuvres n’en sont que davantage évocatrices.

Automne 2017

24 septembre 2017

L’artiste peintre Renée duRocher exposera ses œuvres à Washington…

LIRE +
Beauce Art L'International de la sculpture

Symposium international de la sculpture

de Saint-Georges en Beauce

Les gens qui font l’événement

Ils étaient 10 sculpteurs en action ! Parlons d’une manifestation culturelle significative et de l’engagement plus qu’heureux d’une ville en matière d’art visuels. Sous la thématique Grandissime à ciel ouvert, des sculpteurs aguerris provenant de la Belgique, de la France, de la Biélorussie, de l’Autriche, de l’Arménie, du Burkina Faso et du Canada, ont su apporter une touche particulière d’humanité à ce qui deviendra le premier musée à ciel ouvert. Du Canada, retenons le nom de la sculpteure Jacinthe Lagueux, pour la réalisation monumentale d’un cadran polaire pointant vers le ciel. Un amoncellement de blocs de verre, évoquant la glace des débâcles, est retenu au sommet de la rencontre de deux structures triangulaires en aluminium.

Répondant aux multiples clochers érigés en Beauce pierre par pierre, cette sculpture se dresse vers le ciel tel un lien entre l’énergie des eaux, les forces magnétiques et telluriques sur un site mémo­rable d’une montée de glaces de plus de cinq mètres avant l’érection du Barrage Sartigan au milieu des années 1960. Faire écho à la prise de possession d’une terre toujours à se renouveler, par l’évoca­tion des mouvements de l’eau et des glaces sur les rivières en un même lieu, par la fugacité des lumières reflétées hiver comme été sur l’œuvre, enfin par le poids accumulé des blocs de verre (symbo­lisant la glace) au sommet de la structure, cette œuvre vient établir un dialogue entre l’Art, l’Hisroire de St-Georges de Beauce et la prise d’une conscience aigüe face aux conditions environnemen­tales à apprivoiser pour la survie de l’humanité, en Beauce comme ailleurs sur le globe entier.

Automne 2017

24 septembre 2017

Ils étaient 10 sculpteurs en action ! Parlons d’une manifestation culturelle…

LIRE +
Galerie de l'Arctique Canada Goose - Musée canadien de la nature

OTTAWA

Région de la Capitale Fédérale

Une nouvelle exposition permanente a vu le jour au Musée canadien de la nature : la Galerie de l’Arctique Canada Goose. Cette galerie de 750 m3, qui a ouvert ses portes en juin dernier représente la contribution du Musée au 150e anniversaire de la Confédé­ration. Elle amène le visiteur à porter un re­gard différent sur l’Arctique et son impor­tance dans le Canada du XXIe siècle. Renseignez-vous sur la géographie, les écosystèmes et la pérennité écologique de l’Arctique ainsi que sur les effets des changements climatiques à travers 200 spécimens et artefacts  authentiques, des contenus multimédias éblouissants, des perspectives autochtones, des activités d’apprentissage dirigé, des animations, des jeux et plus encore. Laissez-vous transpor­ter par Au-delà des glaces, une installation multimédia, réalisée en collaboration avec l’Office national du film du Canada, propo­sant de découvrir l ‘Arctique par vos sens de l’ouïe, de la vue et même du toucher (avec des plaques de vraie glace). L’expérience Au-delà des glaces et la visite de la Galerie de l’arctique Canada Goose sont comprises dans les droits d’entrée du Musée canadien de la nature, lequel se trouve au 240 de la rue Mcleod à Ottawa.

Automne 2017

24 septembre 2017

Visitez la Galerie de l’Arctique Canada Goose au Musée canadien de la nature

LIRE +
La salle de l’Histoire canadienne

GATINEAU

Région de l’Outaouais

Inaugurée le 1er juillet dernier, la salle de I’Histoire canadienne du Musée canadien de l’histoire constitue la plus grande exposition et la plus complète jamais réalisée sur l’histoire canadienne, esquissant une pers­pective inédite sur le récit national du Canada. La salle de l’Histoire canadienne raconte le parcours du Canada et de sa population sur 15 000 ans, des premiers établissements humains jusqu’à nos jours. Au contact d’artéfacts authentiques et de récits passionnants, les visiteurs explorent des événements et des courants historiques et vont à la rencontre des acteurs.

Automne 2017

24 septembre 2017

Inaugurée le 1er juillet dernier, la salle de I’Histoire canadienne…

LIRE +
CHARLEVOIX / L’EMPREINTE DES FEMMES

CHARLEVOIX

Région de la Capitale Nationale

Le Musée de Charlevoix, premier Musée Joyeux en Amérique du Nord, provoque la rencontre de générations de femmes à tra­vers sa nouvelle exposition Charlevoix / L’empreinte des femmes. Cette exposition, très intime, présente des profils de femmes qui sont à la fois mères de famille et bâtis­seuses. À travers les nombreuses photos et citations, les visiteurs découvrent la culture charlevoisienne, les défis et la réalité des femmes dans les régions rurales du Québec et d’ailleurs. Malgré quelques noms ayant traversé le temps à travers les légendes, les écrits ou la descendance, les femmes sont très peu mentionnées dans l’histoire. La conservatrice du musée, madame Julie Côté, rend hommage à ces femmes ordinaires mais ayant un parcours hors du com­mun « Vous pouvez écouter les témoignages de douze femmes de la région, de 80 ans et plus, qui racontent leur vie, leur expérience, leurs défis. Les photos et por­traits qui accompagnent l’exposition per­mettent de mettre un visage sur  nos ancêtres et sur ces femmes pionnières. » Jusqu’au 2 avril 2018.

Automne 2017

24 septembre 2017

Le Musée de Charlevoix présente L’empreinte des femmes…

LIRE +
Affluents-Confluent des artistes Nathalie St-Pierre et Christine Vallée

QUÉBEC

Région de la Capitale Nationale

La Société d’art et d’histoire de Beauport présente l’exposition Affluents-Confluent des artistes Nathalie St-Pierre et Christine Vallée, à la salle Jean-Paul Lemieux de la bibliothèque Étienne-Parent, 3515, rue Clémenceau, arrondissement de Beauport, Québec. Réalisée grâce au soutien financier de l’arrondissement de Beauport, l’exposition propose un parcours allégorique qui explore la thématique de l’eau. Les installa­tions, performances et œuvres picturales métaphoriques nous mènent sur les chemins de la fluidité de la vie, de son mouve­ment et de sa vélocité, du visible et de l’invi­sible, de ce que l’on voit et de ce que l’on devine. Christine Vallée pratique le dessin à l’encre et l’estampe. Une formation en livre d’artiste combinée à sa pratique d’architecte l’oriente vers une recherche en trois dimensions. Nathalie St-Pierre offre des ateliers de création depuis plusieurs années. La résilience et la recherche de l ‘absolu sont au cœur de sa pratique. Jusqu’au 8 oc­tobre 2017.

Automne 2017

24 septembre 2017

Affluents-Confluent des artistes Nathalie St-Pierre et Christine Vallée

LIRE +
© Source : Ville de Sorel-Tracy

SOREL-TRACY

Région de la Montérégie

Le Centre des Arts Contemporains du Québec à Sorel-Tracy présente l’exposition événement D’une Rive à l’autre – Coast to Coast, dans le cadre du 375e anniversaire de la ville de Sorel-Tracy et de Canada 150e. Treize artistes très impliqués dans leur communauté interpellent le spectateur, l’invitant à voyager, à s’interroger sur hier, aujourd’hui et demain. Ce projet est une intervention en art actuel de six volets, développés dans l’optique de faire l’éloge des patrimoines historique, culturel et naturel de la ville de Sorel-Tracy et de ses envi­rons immédiats. Sur le Quai Richelieu, cinq œuvres signalétiques éphémères symboli­sant les « bateaux blancs » de la Canada Steamship Lines qui avaient autrefois Sorel pour port d’attache, rappellent un pan de notre histoire. Une œuvre permanente d’Euclide Cormier a aussi été installée au parc Regard sur le Fleuve et cinq œuvres monumentales sont disposées le long des rives de la rivière Richelieu, premier  jalon d’une collection d’art qui reliera Sorel-Tracy à St-HiIaire. Une exposition regroupant des œuvres de tous les artistes impliqués dans l’événement est également en cours à la Maison des Gouverneurs, jusqu’au 31 oc­tobre 2017.

Automne 2017

24 septembre 2017

Le Centre des Arts Contemporains du Québec à Sorel-Tracy présente…

LIRE +
RICHARD BÉLANGER MAGAZIN'ART

Hommage

à Richard Bélanger


Richard Bélanger, l’aquarelliste de grande renommée, nous a quitté ce vendredi, le 16 juin 2017, à l’âge de 66 ans.

Votre Magazin’art ne pouvait garder sous silence cet événement malheureux. Natif de la Gaspésie, durant près de 40 ans, il aura su faire reculer les limites du réalisme par la vivacité des lumières de son talent audacieux. Soulignons qu’il fut le premier canadien à recevoir la médaille d’or de l’Américan Watercolor Society en 1991 parmi d’autres distinctions prestigieuses obtenues tout au long de sa carrière. À la famille, aux amis, aux collectionneurs amoureux de son art, et aux galeristes qui ont su reconnaître et défendre son talent, veuillez recevoir l’expression de notre support et de nos sentiments les meilleurs.

Équipe de Magazin’Art

Site Internet de l’artiste

24 septembre 2017

Richard Bélanger, l’aquarelliste de grande renommée, nous a quitté.

LIRE +
Gisèle Bouliane

Galerie Gisèle Boulianne

Les gens qui font l’événement

Dans un esprit contemporain, le style multiple, expressif et coloré, reftète l’intensi­té de l’artiste face à l’urbanité. Son travail pictural procède de la photographie, du collage, des technologies et de la peinture pour créer une composition dynamique venant répondre à l’énergie du XXIe siècle. Artiste aguerrie, célébrée ici comme ailleurs au États-Unis, voici qu’elle se fait galeriste de grand talent. Surtout du fait qu’elle sait mettre en valeur ses œuvres, mais aussi en mettant les voûtes de sa galerie du Vieux-Québec à la disposition d’artistes significatifs. Lors de mon passage, Anne Drouin, la spécialiste de l’art floral y expo­sait. On devine que l’ensemble dégageait les arômes et les visions les plus agréables. Le tout auréolé d’un grand succès pour l’artiste et la galeriste.

Pour profiter de voûtes en location de la Galerie Gisèle Boulianne à titre d’exposant:

courriel: gisèleboulianne@gmail.com

téléphone :418 285-3189

La galerie se réserve d’établir ses critères supérieurs de qualité professionnelle.

Automne 2017

19 septembre 2017

Dans un esprit contemporain, le style multiple, expressif et coloré…

LIRE +
Jacques Doyon copie

Jacques Doyon

se joint à la Galerie d’art Céleste

Les gens qui font l’événement

Après deux ans d’absence, Jacques Doyon se joint à nouveau à la Galerie d’art Céleste de Saint-Sauveur. Gérant de la galerie, ce dernier en fait aussi l’aménagement intérieur et le montage des tableaux. Nous lui souhaitons plein de succès dans ses nouvelles tâches.

Automne 2017

19 septembre 2017

Après deux ans d’absence, Jacques Doyon se joint à nouveau…

LIRE +