Magazin'Art

Actualités

Sur la cimaise :

Majella Poirier – Il était une fois mon île

 

La fluidité et la transparence de l’aquarelle la séduisent complètement. Elle sait conserver un geste spontané qui sera déterminant. L’aquarelle fut son école de formation et l’expression de ses premières expositions. Or, l’huile puis l’acrylique lui permirent de faire exploser sa pratique artistique. Au fil des ans, les images s’estompent et laissent la place à des œuvres semi-figuratives pour notre plus grand plaisir.

 

 

Déjà toute petite, c’était elle qui gagnait les concours de dessin à l’école. Là-bas aux Îles de la Madeleine. Quelque chose d’intangible la poussait à créer. Peut-être était-ce la nature même des îles. Autodidacte, Majella Poirier s’exprime pendant quelques années par le truchement de l’aquarelle en réalisant des oeuvres figuratives. Le peintre sculpteur Jean Devost s’avèrera l’initiateur de sa réelle passion, l’aquarelle. La fluidité et la transparence de l’aquarelle la séduisent complètement. De cette période de création elle conservera un geste spontané qui sera déterminant dans sa pratique des techniques mixtes. L’aquarelle fut son école de formation et l’expression de ses premières expositions. L’huile puis l’acrylique lui permirent de faire exploser sa pratique artistique. Au fil des ans, les images précises qui couvrent ses toiles s’estompent et laissent la place à des oeuvres semi-figuratives. Des oeuvres qui frôlent l’abstraction. Tandis que par moments, elle laisse aller sa main à un geste ample sous lequel disparait toute trace d’éléments figuratifs, à d’autres instants, elle esquisse des voilures et des mâts de bateaux, des rochers immergés par la mer ou encore la silhouette lointaine d’un village. « […] L’intensité de la peinture à l’huile est venue bousculer ma pratique. Plus tard, l’acrylique et les techniques mixtes ont ouvert plus grandes les portes de l’imaginaire où l’abstrait se mêle à la frontière du figuratif, » s’empresse de préciser l’authentique madelinienne. L’artiste cumule plusieurs expositions solos dans l’Est de la province depuis le début des années 2000. En 2013, Majella Poirier reçoit la première place du prix du jury à l’Art Expo 2013 de Deerfield Beach en Floride. Plus récemment, en 2019 elle est co-récipiendaire du prix St-Denys Garneau avec sa fille, pour l’oeuvre Bord de mer, un recueil de textes rédigés par sa fille et de reproductions de ses oeuvres. En décembre 2019, elle expose plusieurs toiles à la galerie Tatiana Malinine à Fort Lauderdale en Floride.

 

 


La Nature en Folie, 48 × 60 po


L’intérieur de la galerie

 

Majell’art

987, chemin de la Grave

Havre-Aubert (Québec) G4T 9C8

majellapoirier.com

 

Marie-France Bégis

 


 

Pour lire l’intégralité de l’article…

Achetez notre fabuleux numéro Été 2020 en format numérique PDF ou en papier!

 

 

3 juillet 2020

La fluidité et la transparence de l’aquarelle la séduisent…

Formes, volume et espace :

Clément Lemieux – L’être dans tous ses états ;

 

Parlons de sculptures mettant en formes heureuses, inusitées et esthétiques, des personnages se tenant à bras-le-corps, les membres des uns épousant les dimensions émotives des autres. Comme si Lemieux nous disait : « C’est par mon corps, ma famille, les autres et mon âme que je comprends et vous montre. » Oui, par-delà les habiletés à sculpter se retrouve la réponse émotionnelle à une franche exultation de sa vie.

 


Les Oiseaux De L’infini

 

Autodidacte

Pour se forger et apprendre les rudiments de la sculpture, il s’est donné, un peu contre son gré, auprès d’un professeur qui l’amenait dans une direction contraire à sa personnalité. « Tu vaux mieux que ça ! Ce professeur va te corrompre ! Laisse tomber les cours, Clément !, » lui indiqua un galeriste qui avait remarqué ses oeuvres en visitant l’atelier du « maître ». Le galeriste acheta plusieurs sculptures. Et Lemieux mis un terme à ce tourment scolaire. Dorénavant il s’appliquera à réaliser ses oeuvres d’intuition à la limite de l’abstraction et de la figuration. « Tu sais Michel, de connaître les techniques c’est une chose, mais la connaissance des essences de bois, des couleurs et des vernis (uréthane qu’il utilisait sur les automobiles dans une autre vie), cela demande de faire des recherches et des expérimentations personnelles. Impossible d’avancer autrement, » lance l’artiste passionné. Aussi, l’épinette, le cerisier, le tilleul, mais surtout le pin demeurent ses matériaux de prédilection. Chacune des essences de bois amène ses contraintes et ses hasards heureux. Clément Lemieux met tout son coeur à respecter le sens de la fibre du bois qu’il sable et peaufine à l’infini. Le travail et encore le travail. Voilà comment sa création se raccroche aux rudiments fondamentaux de la création menant à l’universel intemporel.

 


Chaise d’enfant, 40 × 18 × 17 po


En marche, 57 × 16 po

 

Clément Lemieux est représenté par la Galerie Iris

30, rue Saint-Jean-Baptiste

Baie-Saint-Paul (Québec)

Tél. : 418 435-5768

Et par la Galerie d’art Céleste

285, rue Principale

Saint-Sauveur (Québec) J0R 1R0

Tél. : 450 227-0333

 

Michel Bois

 


 

Pour lire l’intégralité de l’article…

Achetez notre fabuleux numéro Été 2020 en format numérique PDF ou en papier!

 

 

3 juillet 2020

Pour se forger et apprendre les rudiments de la sculpture…

Atelier d’art :

Céline Girard – Un vent de liberté !

 

Unique en son genre, l’Atelier-Galerie Céline Girard est un espace de rencontre artistique où l’on peut admirer, acheter, exposer, suivre un cours de peinture (La composition et la couleur, À la recherche de l’inspiration, Gestion du chaos, Apprivoiser le grand format), vivre des « vacances artistiques » ou même y louer, au mois, un espace de création quand l’envie nous prend de peindre.

 


Brasier, 24 × 18 po

 

Suivre sa vraie nature
L’artiste que je rencontre est totalement éprise de création depuis fort longtemps. Céline Girard a pourtant vécu ce qu’on peut appeler « une vocation tardive ». Après un parcours en administration d’une vingtaine d’années, elle sent naître au fond d’elle l’appel des Arts. C’est lors d’une formation d’un an et demie en céramique, pendant un cours d’art-thérapie sur Le processus créateur, qu’arrive la révélation : elle veut devenir peintre ! C’est ainsi qu’à 45 ans, animée par ce désir profond et épaulée par son époux, elle fait le grand saut. Elle quitte un emploi stable et rémunérateur pour entreprendre un certificat en Arts plastiques. Admise à l’Université du Québec à Montréal, elle devient Bachelière en Arts visuels et médiatiques, avec un départ de micro-maîtrise en Art-thérapie. C’est pendant ces années de formation artistique que le gland se changera en chêne ! J’ai eu la chance, dira-t-elle, d’étudier la couleur avec une de nos grandes artistes, Dominique Sarazin. Ce qui lui donna une solide formation. Puis, elle me parle de « sa bible », un lourd volume titré L’art de la composition, qu’elle relit et réétudie régulièrement. Pour elle la formation constante est aussi une passion, presqu’autant que celle de créer. L’artiste se dévoile dans l’art abstrait, à l’acrylique. Elle a toujours été fascinée par « la lutte des éléments » : la puissance du feu, de l’eau qui revient souvent dans ses toiles, toujours très vive, fougueuse, près de la tempête. Bien que les couleurs qu’elle utilise soient fortes et franches : rouges intenses, bleus profonds, vifs, ses toiles dégagent une harmonie qui est loin d’agresser l’oeil. Son oeuvre plait. « Merci, Madame Girard ! » sans votre audace, personne n’aurait pu connaître cette magnifique artiste et enseignante que vous êtes devenue.

 


Dégel, acrylique sur toile, 36 × 48 po

 

Mes vacances artistiques au Canada
Située au Québec, dans la magnifique région de l’Estrie, si accueillante pour les artistes en tout genre, avec ses petites boutiques, musées, restaurants et bistros, Magog est belle, vivante et invitante. Voilà pourquoi notre artiste de talent l’a préférée entre toutes pour y installer sa galerie d’art. Voici comment madame Girard propose ses vacances artistiques : pendant que votre tendre moitié profite d’une semaine de cours de peinture (ou à la carte ; à la journée), l’autre tendre moitié se prélasse dans un spa, déniche des trésors cachés, se balade en nature ou se repose dans un petit Café, un bon bouquin à la main. Quel délice ! Chacun vit sa journée de rêve et on se retrouve le soir, en tête à tête, autour d’un bon repas. L’Atelier-Galerie Céline Girard offre des cours abordables qui s’adressent à une clientèle de tous niveaux. Même l’artiste en devenir qui n’a encore jamais tenu de pinceau y trouvera son bonheur ! Comme chaque élève reçoit un enseignement personnalisé, vous pouvez vous joindre à un groupe en cours de session. L’Atelier-Galerie accueille un maximum de huit élèves à la fois, il est donc préférable de réserver. S’offrir un cours ou des vacances artistiques à l’Atelier-Galerie Céline Girard, c’est certainement s’offrir un superbe cadeau mais ce peut être aussi, le début d’une belle aventure !

 


Céline Girard avec ses élèves

 

L’Atelier-Galerie Céline Girard est situé
au 241, Principale Ouest à Magog (Québec).
Pour y accéder, prenez la petite ruelle juste à droite de l’hôtel.
Info et réservation : 450 845-6089
atelier.ecole@celinegirard.com
celinegirad.com

 

Anny Brassard

 


 

Pour lire l’intégralité de l’article…

Achetez notre fabuleux numéro Été 2020 en format numérique PDF ou en papier!

 

 

2 juillet 2020

Unique en son genre, l’Atelier-Galerie Céline Girard…

Andréa Marquis, Taureau

Oeuvres d’art et fiscalité

En cette période incontournable de déclaration d’impôt pour les citoyens québécois et canadiens, Magazin’Art voit l’opportunité d’évoquer et souligner certaines règles concernant l’impact financier de la vente de tableaux de collection, les dons, les héritages ainsi qu’à l’allègement fiscal lors de l’acquisition d’oeuvres d’art par une compagnie. Trop de légendes urbaines circulant à mauvais escient; plusieurs s’improvisent dans ce domaine, y allant à l’aveuglette sans tenir compte des coûts engendrés ultérieurement. Si certaines dispositions de la loi vous indisposent, merci de ne pas tirer sur le messager. Voici quelques illustrations concrètes. Impôt à payer sur la vente d’un tableau de votre collection ?
Seulement si la valeur de la vente dépasse 1 000 $. Ce qui par le fait même devient un gain, s’ajoutant à vos revenus. Donc assujetti selon votre taux marginal d’imposition.
Vous faites un don à un musée ou à organisme public et reconnu et vous aimeriez déduire la somme totale du don sur votre déclaration d’impôt… Impossible, hélas. Notons d’abord que la valeur de l’oeuvre (dessin, estampe, photographie, peinture, sculpture, etc.) ne peut être en-deçà de 200 $. Si tel est le cas, le taux d’amortissement est de 20 % de la valeur de l’oeuvre au fédéral si l’artiste est Canadien et de 331/3 % du côté du ministère du Revenu québécois.

Est-ce bien clair et compris ? Je continue.
Au décès de son père, Dominique a hérité de la prestigieuse collection d’oeuvres d’art cotées de son paternel. Les oeuvres étant inscrites au testament, la succession a dû régler les impôts du défunt. Dominique « se dit ravi » de cet héritage. Surtout qu’il ne sera pas taxé. Il est héritier. Puis devant un coup dur à affronter, il pense vendre les oeuvres reçues. Bonne idée, mais surprise, ces ventes se transformeront en gain en capital parce que les oeuvres valent plus de 1 000 $, donc imposables ! Comme on dit, un vendeur averti en vaut deux, non ? En terminant, un souhait altruiste et conséquent pour le domaine des arts visuels: que les entreprises se prévalent davantage de l’amortissement accordé pour l’achat d’oeuvres d’art. Une réglementation minutieusement concoctée par le gouvernement pour justement favoriser tous les gens impliqués dans la sphère des arts visuels, de l’artiste à l’agent et au galeriste. Voici comment : l’entreprise aura le choix de réclamer annuellement un pourcentage d’amortissement jusqu’à hauteur complète de la valeur du prix payé
pour acquérir l’oeuvre. Si l’entreprise décide par la suite de vendre l’oeuvre, elle réalisera un gain ou une perte en capital. 50 % de ce gain sera alors imposable pour cette entreprise. Charmant et tortueux méandre de la fiscalité… à vos calculatrices entrepreneurs, galeristes, citoyens et artistes !!! Si ces écrits vous heurtent, merci de contacter votre comptable
fiscaliste.

Dans ce numéro du printemps, une « Grande rencontre » avec Guy Paquet, ce merveilleux peintre rêvassant tout au long de l’infini du ciel. La naissance d’une nouvelle galerie d’art à Québec. Et tout ce qu’il faut savoir sur l’AVQ, cette nouvelle association pour les artistes en arts visuels. Bonne lecture.

 

Michel Bois, rédacteur en chef


 

Achetez notre fabuleux numéro Printemps 2020 en format numérique PDF ou en papier!

 

25 juin 2020

En cette période incontournable de déclaration d’impôt pour les citoyens…

En couverture

En couverture : une image significative de Guy Paquet, telle un appel à planer à travers les multiples expressions du domaine de l’art. Pour ce faire, les peintres Paquet et Haguier. Un regard sur la céramique actuelle avec Lise B-Goulet. Une nouvelle association d’artistes et une nouvelle galerie. Bref tout cela et plus encore dans ce Magazin’Art invitant artistes et collectionneurs à prendre leurs envols. Bonne lecture.

Michel Bois


 

Achetez notre fabuleux numéro Printemps 2020 en format numérique PDF ou en papier!

 

25 juin 2020

En couverture : une image significative de Guy Paquet…

Grande rencontre

Guy Paquet – Apesanteur, lévitation et autres plaisirs subtils

La très grande force de Guy Paquet réside dans le fait de nous inviter à contempler un univers semblable au nôtre, mais qui trouve l’apesanteur du rêve par le recours aux contradictions subtiles et ingénieuses. Tout confère au rêve : mélange de choses bien réelles mais présentées de manière à créer une impression relevant de l’illusion. Incursion hors du temps, cette « Grande rencontre » élève le cœur et la raison !

 


Remonter lentement, 16 x 24 po


Les rouges ont perdu, 30 x 30 po


Le cauchemar du gardien de phare, 48 x 36 in


Hommage à Jean Leloup, 30 x 30 in

 

« Je veille, dans la mesure du possible, à ne faire que des peintures qui suscitent le mystère avec la précision et l’enchantement nécessaire à la vie des émotions et des idées. » – René Magritte

 

Peindre aussi pour faire rêver

Les oeuvres de Guy Paquet ne sont pas seulement d’une beauté picturale vertigineuse et lumineuse, elles sont poétiques tout autant par cette capacité d’émouvoir, et de titiller la sensibilité et l’imagination. Ciel de jour ou de nuit occupant les deux tiers de la surface de la toile. Chapelet de maisonnettes venant se lover en une perspective vers le pittoresque de l’infini du non-dit et du non décrit. Chez Paquet, tout confère au rêve : mélange de choses bien réelles mais présentées de manières à créer une impression relevant de l’illusion presque irréelle…

 

Guy Paquet à la Galerie d’art Iris

Trois adresses dans charlevoix

30, rue St-Jean-Baptiste, Baie-Saint-Paul

53, rue St-Jean-Baptiste, Baie-Saint-Paul

Hôtel & Spa Le Germain Charlevoix, 50, rue de La Ferme, Baie-Saint-Paul

418 435-5768

www.galerieiris.com

 


 

Achetez notre fabuleux numéro Printemps 2020 en format numérique PDF ou en papier!

 

23 juin 2020

La très grande force de Guy Paquet réside dans le fait de nous…

Réalisme contemporain

François Haguier – Paysages intérieurs

Créateur aux inspirations diversifiées, François Haguier allie technologie et techniques classiques pour nous faire visiter son univers qui se décline en trois styles aux signatures visuelles bien définies. À ses débuts, la lumière s’ajoutait à ses œuvres avec un tube de blanc titane, désormais la lumière est découverte par grattement. Génial !

 


François Haguier dans sa galerie.


Sur la baie, acrylique sur panneau de bois, 20 x 20 po


Tamise, acrylique sur panneau de bois, 24 x 24 po

 

Représenté chez :

Galerie Courtemanche (Magog)

Galerie 806 (Tremblant)

Galerie Arts Versus (Sherbrooke)

 


 

Achetez notre fabuleux numéro Printemps 2020 en format numérique PDF ou en papier!

 

23 juin 2020

Créateur aux inspirations diversifiées, François Haguier…

À redécouvrir

Jean-Guy Desrosiers – Une aventure de l’âme

La détermination, comme le parcours et le succès encouru, sont exemplaires. Et de ces faits, le peintre âgé de 86 ans, Jean-Guy Desrosiers, mérite l’admiration. L’artiste est de cette conviction voulant qu’une bonne toile se doive d’abord de transmettre une émotion. Ce qu’il exprime à souhait !

« L’oiseau construirait–il son nid s’il n’avait son instinct de confiance au monde ? » – Gaston Bachelard

 


Route d’arrière pays, l’automne, huile sur toile, 20 x 24 po


Table mise rouge, huile sur toile, 36 x 24 po


L’étang glacé, huile sur Masonite, 24 x 30 po

 

Le paysagiste

Si vous possédez une toile de Desrosiers, elle doit, fort probablement, appartenir à une des cinq catégories suivantes : la campagne bucolique de l’arrière-pays, le rappel historique de la Ville de Québec, les natures mortes, les marines ou encore les abstractions. Mais Desrosiers est surtout reconnu pour ses scènes incomparable de la Capitale nationale et d’ailleurs en province, en Charlevoix, notamment.

 

Jean-Guy Desrosiers est représenté par :

Galerie Douce-Passion, 42, Rue Notre-Dame, Québec, QC

Galerie Archambault, 1303, Rue Notre-Dame, Lavaltrie, QC

Galerie 2000, 1001, Place Jean-Paul-Riopelle, Montréal, QC

jg.desrosiers1@gmail.com

 


 

Achetez notre fabuleux numéro Printemps 2020 en format numérique PDF ou en papier!

 

23 juin 2020

La détermination, comme le parcours et le succès encouru, sont exemplaires…

Sur la cimaise

Martha Markowsky – Créer, c’est tout

Amoureuse de musique, la peintre se rend à de nombreux concerts classiques où elle puise des images. C’est ainsi que lors d’une de ces soirées, les cheveux roux flamboyants d’une violoniste déclenchèrent la vision d’une scène à peindre qu’elle esquisse sans plus attendre en dessinant directement sur le programme du concert. Pour cette artiste, dessiner et peindre font partie d’une seconde nature pour dire et exprimer la vie. À lire pour mieux découvrir !

 


Birthday Celebration, huile sur toile, 36 x 24 po


After the Snowfall, acrylique sur toile, 18 x 24 po


Musical Direction, huile sur toile, 16 x 20 po

 

marthamarkowsky.com

 


 

Achetez notre fabuleux numéro Printemps 2020 en format numérique PDF ou en papier!

 

23 juin 2020

Amoureuse de musique, la peintre se rend à de nombreux concerts classiques…

Portrait de galerie

Galerie Yvon Desgagné

La « vocation artistique » de Baie-Saint-Paul ne serait pas ce qu’elle est devenue sans Yvon Desgagnés et Gilles Brown (Galerie Clarence-Gagnon), premiers galeristes à s’y être installés. Yvon Desgagnés (1934-2014) a régné au sommet de l’art des paysagistes québécois et sur l’art contemporain pendant plus de trente ans. Comme un bon vin se bonifiant avec le temps, Liette et Chantal, ses filles, consolideront les activités à venir de la galerie. Authenticité, convivialité, savoir-faire professionnel et œuvres de très grande qualité… Au plaisir de vous y rencontrer !

 


Françoise et Yvon Desgagnés

Horace Champagne, The 200 Years Old Barn, pastels à l’huile, 8 x 11 po

 

Artistes au talent démesuré

La Galerie a su représenter – et le fait toujours – une kyrielle d’artistes dont plusieurs, malheureusement, sont depuis décédés. René Richard, Albert Rousseau, Alban Bluteau, Mo Harvey, John Little, Riopelle, Bruno Côté, Roger Cantin pour ne nommer que ceux-là. Souvenir particulier, exaltant et difficile à imaginer à notre époque : vernissage retentissant du peintre Claude LeSauteur. Des gens avaient couché dehors à la porte de la galerie pour réserver leurs places avec des numéros, selon le principe de premier arrivé, premier servi. WOW !

 

Galerie Yvon Desgagnés

1, rue Forget, Baie-Saint-Paul, QC

418 435-3429

yvondesgagnes@bellnet.ca

galeriedartyvondesgagnes.com

 


 

Achetez notre fabuleux numéro Printemps 2020 en format numérique PDF ou en papier!

 

23 juin 2020

La « vocation artistique » de Baie-Saint-Paul ne serait pas ce qu’elle…

Formes, volumes et espaces

Être au rendez-vous des choses et du mystère

Une vie habite ces récipients semblables à des réceptacles invitant la célébration de la vie. Lise Goulet communique avec une dimension du sacré. Chacune de ses créations se veut une rencontre privilégiée avec la nature ; les interventions graphiques en traduisent les forces naturelles et primitives. Lise Goulet sait que l’essentiel n’est pas les formes que l’on voit, mais celles que l’on sent. Un must.

« Les mains sont les complices de l’argile. Elles modélisent la forme des émotions. » – Billy King

 


Puit des profondeurs, Raku, 1996

Connivence, Raku, c.1998-2002

 

Pour de plus amples informations concernant La fondation Bérini :

A/S Lise Goulet, présidente, 211, rue St-Patrick, suite 701,

Toronto, ON M5T 2Y9

416 596-9696

fondationclementberini@gmail.com

Pour rejoindre Lise Goulet :

Bravo Art ou marcelleclement1@gmail.com

 


 

Achetez notre fabuleux numéro Printemps 2020 en format numérique PDF ou en papier!

 

23 juin 2020

Une vie habite ces récipients semblables à des réceptacles invitant…

Nouvelle galerie

L’Esprit Créatif

Du haut de ses 23 ans, la galeriste Amélie Anne Gagné ne semble avoir que des qualités : esprit entrepreneurial, connaissance aiguisée du milieu des artistes québécois, réseau établi, emplacement de local stratégique, aisance à communiquer et diplômée en arts visuels de l’Université Laval. Fille de la peintre Nathalie Chiasson, elle a su bénéficier d’une connaissance du milieu des arts visuels depuis son plus jeune âge. Une passion s’est installée au point d’ouvrir sa propre galerie. Ayant collaboré au positionnement sur le marché américain des œuvres de sa mère, elle sait qu’elle est à la bonne place. Un lieu à découvrir !

 


Amélie Anne Gagné, propriétaire et artiste de la galerie

Sur le plan pictural, on retrouve les oeuvres des artistes Lise Racine, Andréa Marquis, Humberto Pinochet, Suzanne Béland, Clo, Nathalie Chiasson et celles d’une certaine Amélie Anne Gagné.

 

L’Esprit Créatif

79, rue du Sault-du-Matelot, Vieux-Québec, QC

418 914-0822

lespritcreatif.com

 


 

Achetez notre fabuleux numéro Printemps 2020 en format numérique PDF ou en papier!

 

23 juin 2020

Du haut de ses 23 ans, la galeriste Amélie Anne Gagné ne semble avoir que…