Sorti du bois - Exposition
Magazin'Art

Exclusifs aux abonnés

BATISSEUR DE NATION

Bâtisseurs de la Nation

Nous poursuivons ici notre dossier sur les Bâtisseurs de la Nation en vous présentant 4 premiers ministres et une artiste.

 

Sir Wilfrid Laurier (1896-1911)

Susan Statham, Sir Wilfred Laurier, huile sur toile, 36 x 24 po

Susan Statham, Sir Wilfrid Laurier, huile sur toile, 36 x 24 po

 

 

Sir Wilfrid Laurier a été le 7e Premier ministre du Canada. Son mandat s’est déroulé à une époque où l’industrie était en plein essor et l’économie a montré de la croissance et de la prospérité. Sous son règne, il a vu deux nouveaux chemins de fer transcontinentaux se construire, en plus de la création de la Marine royale canadienne. La Confédération s’est améliorée avec l’entrée de la Saskatchewan et de l’Alberta comme 8e et 9e provinces du Canada. Il a travaillé avec diligence pour une réconciliation entre les Anglais et les Français afin de faciliter la réalisation de l’unité nationale. Ce fut un politicien habile, ce qui lui a valu le plus long mandat sans interruption en tant que Premier ministre et il fut le premier francophone à occuper ce poste. Il tenait fermement à l’autonomie canadienne contre l’emprise des Britanniques. Laurier était contre la conscription, même s’il encourageait les gens à s’enrôler. C’est une question qui a divisé le Parti libéral, mettant à l’épreuve les relations internationales pendant les disputes sur la frontière de l’Alaska avec les Américains. En échange de quatre îles, il a permis aux Américains de garder la plupart de leurs terres du nord-ouest. L’immigration au Canada a été sanctionnée par son gouvernement, par la Loi sur le passage continu, exigeant que tous les immigrants, peu importe leur origine, se rendent au Canada sans arrêt. Par conséquent, les immigrants d’Asie et d’Inde n’ont pas pu immigrer au pays. Le ministère des Affaires extérieures fut créé à cette époque pour délivrer des passeports aux voyageurs canadiens.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Christine McCulloch

80 % de l’édition Collectionneur des Bâtisseurs de la Nation ont déjà été vendus.
Précommandez votre copie via la presse Q à www.galerie-q.com ou au 705-944-8888.
Pour voir les autres tableaux des artistes ou pour visiter Galerie Q : Cavana, ON.

25 juillet 2018

Nous poursuivons ici notre dossier sur les Bâtisseurs de la Nation…

Lac de la souris, 12 x 18 po

Marc Grandbois

Vivre la nature

Grande rencontre

« Dans un tableau, je cherche le vrai, le senti et le réconfortant. » – Marc Grandbois

Dès la première poignée de main, le « côté » vrai du peintre m’a séduit. En personne, il a le détachement et l’attitude rieuse des plus grands. Celle de ceux qui savent et peignent pour le dire en alliant sensibilité et sensualité qu’ils étalent sur la toile par gestes assurés, sans retenue, ni soumis par la raison et le convenu de la représentation.

La puissance évidente qui se dégage des tableaux de l’artiste, nous laisse percevoir sa fascination pour la peinture. Tout d’une pièce, heureux, passionné et confiant, l’homme est d’une humilité bienfaisante.

Pour Marc Grandbois comme pour tous les grands peintres, la peinture « est tout, sauf chose mentale », mais indiciblement chose sentie, « jeu de l’esprit », combinaison de gestes farouches et intrépides. Mais chez Grandbois, elle se fait davantage véhémente. C’est-à-dire que lorsqu’il se retrouve en un lieu unique dans les bois, il doit satisfaire sur l’heure le désir de s’exprimer sur la toile.

Souvenir d’Essex, MA , 20 x 16 po

Souvenir d’Essex, MA , 20 x 16 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de  Michel Bois

Marc Grandbois est un fleuron de la galerie Douce Passion42A, rue Notre-Dame, Québec Qc. 418 648-9292 
On retrouve également les œuvres de monsieur Grandbois en Alberta à la galerie Stephen Lowe, à Calgary. Notons que ses œuvres font parties de collections publiques et privées au Canada comme à l’étranger.

19 juillet 2018

Dès la première poignée de main, le « côté » vrai du peintre…

Sur les ailes de la liberté, 30 x 40 po

Lyse Marsan

Hommage à la vie et à la paix

Sur la cimaise

« Si chaque personne jetait une fleur sur le chemin de sa vie, l’expérience humaine serait tellement plus belle. » – Michel Bois

Voir les œuvres de Lyse Marsan est une expérience qui s’imprègne longuement dans la mémoire et la chair tellement elle dispense de l’énergie par la volupté des coloris, la sensualité et la subtilité du propos.

L’artiste est d’une passion aigue et intense. Toujours à explorer les possibilités de la peinture, voilà comment elle en arrive à plus de quarante ans de carrière avec une œuvre picturale personnelle, soutenue et ré-énergisante. Pour ce faire, elle a d’abord étudié avec des professeurs en ateliers privés puis au sein d’écoles dans plusieurs pays d’Europe. Ce qui lui permit d’obtenir une médaille d’or décernée en 2000 par la France pour la qualité de sa création et son engagement à promouvoir les arts visuels. Va sans dire que sa persévérance, ses compétences et son savoir-faire lui ont permis d’ouvrir toute grande les portes ici au pays, au sein d’organismes provinciaux, nationaux, mais aussi internationaux.

Au parfum d’un fruit de la passion, 24 x 24 po

Au parfum d’un fruit de la passion, 24 x 24 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

Lyse Marsan est représentée par la Galerie Douce-Passion, 42A, rue Notre-Dame, Québec. 418-684-9292

19 juillet 2018

Voir les oeuvres de Lyse Marsan est une expérience…

Sommes à la recherche de l’acheteur de ce tableau pour en avoir les détails

Sur les traces de

René Lemay (1934-2015)

Réalisme contemporain

Alors que tout semble éphémère et paraît passer de plus en plus rapidement de la vie à l’oubli, persiste parfois au fond de soi l’envie de faire durer les choses. Une fois les êtres devenus poussière, il ne reste que bien peu d’empreintes de leur passage, mis à part leur descendance directe. Souvent, ne perdurent que les traces laissées par les réalisations humaines, pour peu qu’elles soient assez durables et qu’elles parviennent à éviter une détérioration les menant à disparaître, elles aussi.

Pour un créateur comme René Lemay, les éclats de pigments étalés sur toiles témoignent de chacun de ses petits bonheurs personnels captés sur le vif, chaque sujet ayant trouvé sa source au cœur d’une joie jaillie du moment présent. En retrouvant ses œuvres, ce sont tous les arrêts ayant jalonné son parcours de peintre qui revivent passagèrement sous les yeux de ses deux fils, lesquels sont les instigateurs d’une vaste recherche visant à rassembler tout ce que leur père a produit durant sa carrière artistique. D’abord un geste d’amour pour ranimer des souvenirs donnant accès par la bande au disparu, mais aussi une façon de le découvrir davantage et de continuer à faire rayonner son talent, tel un hommage posthume en constante évolution.

Le poisson d'or - 33 x 25 po, 2007

Le poisson d’or – 33 x 25 po, 2007

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Lisanne Le Tellier

L’ensemble de la collection se trouve sur le site renelemay.ca et la galerie d’art Michel-Ange possède encore quelques œuvres.

19 juillet 2018

Alors que tout semble éphémère et paraît passer de plus en plus…

Sans titre, huile, 8 x 12 po

Alain Massicotte

Le peintre à bonne mine

Peindre un pays

Au sein de chaque discipline artistique, il y a toujours des créateurs et des créatrices qui font l’unanimité chez leurs pairs quand vient le temps de parler de la qualité de leur production. Alain Massicotte fait partie de cette poignée d’individus.

Creusant le puits de leurs ressources, cheminant sur les sentiers de l’émerveillement, arpentant des forêts uniques, ces êtres d’exception imprègnent chaque œuvre d’épices au goût envoûtant. Le temps et les efforts investis, ainsi que le talent, sont les ingrédients de leur recette parfaite.

Alain est illustrateur de métier, l’un des pionniers de l’Association des Illustrateurs et Illustratrices du Québec. Il a fait des études en sciences pures au Cégep Bois-de-Boulogne avant de se diriger dans le domaine de l’architecture à l’Université de Montréal. Après deux années passées dans ce département, il réoriente son cheminement professionnel et se retrouve en communications graphiques à l’université Laval. C’est là qu’il prend conscience que la carrière d’illustrateur est taillée à sa mesure.

Sans titre, huile, 8 x 12 po

Sans titre, huile, 8 x 12 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de  Robert Lafontaine

La galerie Tommy Zen est située au 1452, rue Sherbrooke Ouest à Montréal

19 juillet 2018

Au sein de chaque discipline artistique, il y a toujours…

À votre service, acrylique sur toile et objets recyclés, 16,5 x 26, 9 po

Jocelyne Ménard

Le temps d’une paix

Formes, volume et espace

Vivantes et colorées, les fresques en trois dimensions de Jocelyne Ménard ont ce charme unique qui décoche un sourire aux observateurs. Scènes de ruelles, maisons d’autrefois ou commerces d’époque, ils représentent une tranche de vie Made in Québec en voie de disparition. Teintées d’humour bon enfant, on aimerait s’y attarder et laisser libre cours à notre imaginaire.

Voici neuf ans déjà que Jocelyne Ménard s’est lancée dans l’aventure du 3D. « J’ai toujours aimé bricoler, j’achetais des antiquités que je prenais plaisir à rafistoler, » raconte l’artiste native de Montréal. Construites autour d’une toile, les objets qu’elle y ajoute dépassent le cadre de celle-ci. « Je veux que mes pièces demeurent abordables pour tous, elles ne sont pas faites pour être encadrées, une étape qui rajoute des coûts parfois élevés. » Ce souci pécuniaire a bonne raison d’être : Jocelyne Ménard a travaillé pendant 36 ans en tant que fonctionnaire au Chômage et Bien-Être Social.

Les souliers de maman, acrylique sur toile et objets recyclés, 26 x 19 x 6,5 po

Les souliers de maman, acrylique sur toile et objets recyclés, 26 x 19 x 6,5 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Isabelle Gauthier

Galerie Zen
1139, rue Saint-Jean, Québec, QC G1R 1S3
581 994-8406

19 juillet 2018

Vivantes et colorées, les fresques en trois dimensions de Jocelyne Ménard…

Extérieur de la Galerie Québec Art

France Marcotte

Femme d’art et de passion

Portrait de galerie

« Le plus beau des métiers, c’est de vivre de sa passion. » – François Salvat de Montfort

Il y a vingt-sept ans, France Marcotte faisait sans grande curiosité la visite d’une galerie d’art lorsque survient sur les cimaises un coup de cœur pour un tableau de Normand Hudon. Il s’agissait d’un prêtre prenant plaisir à glisser avec des enfants sur une pente enneigée.

« J’avais le sourire fendu d’une oreille à l’autre, » aime à se souvenir France Marcotte, encore sous le charme de l’acquisition de cette première œuvre. « Tout était parfait : attitude respectueuse du galeriste pendant qu’il témoignait de son admiration contagieuse pour la création de Normand Hudon. Je n’avais aucune notion d’art. Je me suis mise à lire Magazin’Art et à courir les galeries.

Bruno Côté, Canadian Dreamscape, oil, 24 x 36 po

Bruno Côté, Canadian Dreamscape, oil, 24 x 36 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

Galerie Douce Passion, 42A, rue Notre-Dame, Québec
418-648-9292

Galerie Québec Art, 40, rue Notre-Dame, Québec et 27, rue Notre-Dame (Place Royale), Québec
418-692-8200

19 juillet 2018

Il y a vingt-sept ans, France Marcotte faisait sans grande curiosité…

Jean-Paul Garneau (Garno)

Les quarante ans

de diffusion culturelle de Lévis

40 ans en art

L’incontournable Galerie Louise-Carrier

L’année 2018 marque les quarante ans de Diffusion culturelle de Lévis, soit quatre décennies consacrées à la tenue d’expositions d’envergure à la Galerie Louise-Carrier et à la diffusion des arts de la scène à la salle de spectacles L’Anglicane, dans le Vieux-Lévis.

« La Galerie Louise-Carrier est née en 1978 de la volonté des artistes du milieu à vouloir se donner un lieu d’exposition, » raconte Claude Vallières, coordonnateur de la galerie depuis 28 ans. « La communauté anglicane avait mis les immeubles en vente et la Ville de Lévis s’en est porté acquéreur pour en faire des logements sociaux. Ce qui amenait la destruction de l’église et du presbytère qui est devenu la Galerie Louise-Carrier. Or, les citoyens et les artistes se sont mobilisés et ont commencé à tenir des activités culturelles bien avant que les bâtiments soient rénovés.

Louise Carrier

Louise Carrier

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

« L’Art de nos quarante ans » présentée du 28 juin au 2 septembre 2018, un collectif rappelant les moments forts de la Galerie Louise-Carrier, 33 rue Wolfe, Lévis, 418 838 6001

19 juillet 2018

L’année 2018 marque les quarante ans de Diffusion culturelle de Lévis…

Marine XII , collage, 92 x 61 cm

Mouvements de la vie

Pierre-Paul Bertin (1926-2006)

À découvrir

« Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde. » – Bouddha

Ancien bâtiment datant de 1845, voué à la mise en valeur de la richesse du patrimoine artistique de Percé, le Musée Le Chafaud présente des expositions mettant en valeur la splendeur de Percé, source d’inspiration d’une prodigieuse création artistique à l’échelle internationale.

L’œuvre de Pierre-Paul Bertin y sera célébrée tout au long de l’été, tel un bijou s’étalant en splendeur dans le plus merveilleux des écrins.

Marina, huile, 160 x 124 cm

Marina, huile, 160 x 124 cm

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

Le fleuve et son espace de Pierre-Paul Bertin, du 24 juin au 24 septembre 2018
Musée le Chafaud, 145, Rte 132 Ouest, rue du Quai, Percé, Qc
418 782-5100
www.pierrepaulbertin.com

19 juillet 2018

« Celui qui est le maître de lui-même est plus grand…

Momentum, 48 x 72 po

Gisèle Boulianne

La vie et rien d’autre

Grande rencontre

« Impudique ou publique, mère, épouse, créatrice et voyeuse, je suis éprise de ce fou qui habite en moi. Ce double magique qui me poursuit depuis l’enfance. » – Sonia Rykiel

En poussant la porte du 55, rue du Sault-au-Matelot, une expérience en arts visuels peu commune s’offre à vous. Il s’agit de l’univers de Gisèle Boulianne, boule d’énergie contagieuse, dompteuse de faisceaux lumineux, artiste caressant les illusions du merveilleux.

Tout ce que touche Gisèle Boulianne s’avère un succès. Rien ne tient du hasard. C’est par essai et erreur qu’elle fait son petit bonhomme de chemin pour en arriver à ce succès conféré ici comme ailleurs à l’étranger.

Secret, acrylique sur toile, 72 x 30 po

Secret, acrylique sur toile, 72 x 30 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

Galerie d’art – Loft de création Gisèle Boulianne 55, rue Sault-au-Matelot, Vieux port de Québec, G1K 3Y7 418 692-2505 ou 418 802-2505

5 mai 2018

En poussant la porte du 55, rue du Sault-au-Matelot, une expérience en arts visuels…

Pop, acrylique sur toile, 24 x 48 po

Les généreuses

d’Isabelle Desrochers

Profil d’artiste

« J’adore peindre ces femmes tout en rondeur ! » Le ton est donné par Isabelle Desrochers qui s’installe à son atelier et ne voit plus le temps passer. L’artiste a bâti son travail autour de personnages féminins qu’elle appelle ses « généreuses ». Elles sont le sujet principal et central de son art.

C’est suite au visionnement du film Laura Cadieux que l’artiste trouve son sujet de prédilection. « J’ai voulu m’inspirer de ces belles femmes heureuses », des femmes qui s’assument pleinement, qui expriment la joie de vivre. C’est donc avec ses pinceaux qu’elle a développé ses « généreuses », devenues les nouveaux canons de la beauté, loin de l’image contemporaine de la femme parfaite imposée par les magazines de mode qui s’adressent de moins en moins aux « vraies » femmes d’aujourd’hui.

Perles et vin rouge, acrylique sur toile, 40 x 30 po

Perles et vin rouge, acrylique sur toile, 40 x 30 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de HeleneCaroline Fournier

Aujourd’hui, l’artiste expose également de façon permanente à la Galerie Christine Genest et à la Galerie des Éditions Galerie l’Imagerie (EGI). www.isabelledesrochers.com

5 mai 2018

« J’adore peindre ces femmes tout en rondeur ! » Le ton est donné par Isabelle Desrochers…

Piece of Mind, papier tissé, 20 x 20 po

Diamant d’orient

I-Chun Jenkins

Artiste venue d’ailleurs

« La vocation, c’est avoir pour métier sa passion. » – Stendhal.

Sur les cimaises de la Galerie Québec Art, rue Notre-Dame à Québec, un véritable bijou de création s’offre à vous. Les Chinois, les Vietnamiens, les Japonais comme les Américains, les Français, les Canadiens, bref un large public sait reconnaître l’originalité et le célèbre.

Parlons ici d’œuvres plus que formidables : soit d’un esthétisme, d’une ingéniosité et d’un savoir-faire louvoyant sur les frontières des métiers d’art et de l’art visuel. Le tout au profit d’une vision et d’une sensibilité extrême venue d’ailleurs, s’entend.

Grudge, papier tissé, 7 x 5 po

Grudge, papier tissé, 7 x 5 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

I-Chun Jenkins est représentée par la Galerie Québec Art, 40, rue Notre-Dame, Québec (Québec) 418 692-8200

5 mai 2018

Sur les cimaises de la Galerie Québec Art, rue Notre-Dame à Québec…