Magazin'Art

Exclusifs aux abonnés

Christian Bergeron

Grande rencontre

« Peindre c’est écrire avec la lumière, affirmait Salva. Tu dois d’abord apprendre son alphabet puis sa grammaire. Alors seulement tu pourras maîtriser le style et la magie. » – Carlos Ruiz Zafón

Malgré les cinquante années d’une carrière culminante, Christian Bergeron demeure le secret le mieux gardé de la jeune histoire de l’art du Québec. Et ce en dépit que le public s’arrache ses tableaux, ici comme ailleurs, aux États-Unis, en Europe et largement au Canada où les galeries les plus sérieuses font étalage sur leurs cimaises de ses œuvres au pouvoir d’expression et d’attraction inéluctables.

Personnage très discret, de grande stature, au regard perçant et d’une sensibilité extrême, d’entrée de jeu il me dira qu’il s’agit de sa troisième entrevue avec un journaliste en cinquante ans de carrière ! L’homme est pourtant loquace en ce qui a trait aux connaissances explicites en art. Je suis sous le charme. Ses propos sur l’actualité de l’art résonnent à mes oreilles telle une symphonie au diapason du savoir, de l’expérience et du succès.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

Christian Bergeron est représenté par :

Galerie Porte Rouge : 61, rue Saint Jean Baptiste, Baie-Saint-Paul, QC – 418 760-8830 galerieporterouge@gmail.con

Galeries Cimon : 77, rue Du Sault-Au-Matelot, Québec, QC – 418 694-7959 / 35, rue de Buade, Québec, QC – 418 694-7999 info@galeriecimon.com

421 Gallery : 560 Raymer Avenue, Kelowna, BC – 250 448-8888 info@gallery421.ca

25 juin 2019

Malgré les cinquante années d’une carrière culminante…

Caine Harris

Au plus proche de l’authenticité profonde

Nouvelle figuration

« Mes coups de pinceau débutent dans le néant et ils se terminent dans le néant. Entre ces deux moments, vous trouvez l’image. » – Karel Appel

Les œuvres de Caine Harris à la Galerie Québec Art demeurent « l’inattendu » d’un formidable « cadeau » de création à Québec. Rien à voir avec le « convenu » exposé à outrance dans les galeries environnantes. Que l’on parle du choix des collectionneurs ou du goût des touristes de passage, encore faut-il pour une galerie oser présenter des produits inusités de qualité incomparable. Très loin du décoratif et de l’illustration insipide et racoleuse, les œuvres de Caine Harris sont d’un calibre extrême d’expression. Fier Nouveau Brunswickois. Autodidacte. Et génial !

21 x 17 po

21 x 17 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

Caine Harris est représenté par la Galerie Québec Art 27 et 40, rue Notre-Dame, Québec. QC 418-692-8200 

25 juin 2019

Les œuvres de Caine Harris à la Galerie Québec Art…

Lucie Michel

Profil d’artiste

« Le paysage est le fond du tableau de la vie humaine. » – Bernardin de Saint-Pierre

L’empreinte prestigieuse sur les toiles de la peintre Lucie Michel est sans contredit ses paysages. Son secret est de créer un univers à partir de savantes alchimies. Sa peinture chevauche les limites aléatoires de la matière en fusion. D’où cet effet chatoyant sur la rétine de l’œil du spectateur. Mais également sur la manière nouvelle d’entrevoir le paysage et la nature, sources privilégiées de l’artiste.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

luciemic123@hotmail.com

514 889-8191

www.Luciemichel.ca

25 juin 2019

L’empreinte prestigieuse sur les toiles de la peintre…

Sylvia Audet

ou l’art de s’imprégner de la nature

Sur la cimaise

Peindre pour le plaisir de peindre

Rares sont les artistes-peintres qui peuvent se targuer d’avoir évolué en parcourant divers chemins tout en demeurant toujours dans leur domaine de prédilection. Riche d’une formation de 3e cycle universitaire, Sylvia Audet a aussi enseigné en arts visuels en plus de prendre part à une myriade d’expositions en solo et collectives. Connue et reconnue par ses pairs, cette artiste-peintre qui réside dans la région de la MRC d’Arthabaska dans le Centre-du-Québec est grandement inspirée de la nature.

« J’ai toujours été influencée par mon environnement dans lequel l’eau et ses vapeurs, qu’elles soient brume, glace, neige ou nuages, baignent mes tableaux. La nature à l’état pur accueille volontiers les lumières, les détails et contrastes desquels j’en explore les moindres subtilités. Les saisons, les humeurs de dame nature et les intensités de la journée m’étonnent toujours, » explique-t-elle.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Maxime Rioux

Les œuvres de Sylvia Audet sont en montre de façon permanente à la Galerie Taillon-Carpe-Diem, à Magog.

Quant à sa prochaine exposition, intitulée L’eau, une mine d’art, elle aura lieu à la salle d’exposition du Centre sportif de Lac-Mégantic, du 8 juillet (vernissage le 11 juillet) au 8 septembre 2019.

Pour voir d’autres tableaux de l’artiste et en apprendre davantage à son sujet et à propos de sa démarche, il suffit de consulter son site web www.sylviaaudet-artistepeintre.com

25 juin 2019

Rares sont les artistes-peintres qui peuvent…

Suzanne Maillé

artiste-verrier

À découvrir

Avec Suzanne Maillé, il est tout naturel de commencer la conversation en parlant d’oiseaux. C’est d’ailleurs avant l’une de ses conférences sur les canards qu’elle tiendra à Saint-Jovite devant les membres du club d’ornithologie des Hautes-Laurentides que nous nous rencontrons pour une entrevue. C’est en 1976 que débute sa passion et, aujourd’hui, elle sait reconnaître plus de 150 espèces en écoutant simplement leur chant. Avant de parler de son art, nous conversons de Grands Pics, de Bruants, de Chouettes rayées et autres habitants emplumés de nos forêts.

Nourrissons, Oriole de Baltimore, 135 pièces, 18 x 28 po, 1988

Nourrissons, Oriole de Baltimore, 135 pièces, 18 x 28 po, 1988

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Robert Lafontaine

25 juin 2019

Avec Suzanne Maillé, il est tout naturel de commencer…

photo © Gaétan Berthiaume

Le duo Viatour-Berthiaume

Sculpter les mots : l’enfance de l’art

Formes volume et espace

Viatour-Berthiaume donne une autre dimension à la sculpture. Il faut regarder les sculptures de Marie-Annick Viatour et Gaétan Berthiaume non pas uniquement comme des objets, mais aussi selon l’espace qu’elles occupent par leur mouvement et le discours que le duo introduit dans ses œuvres. Leurs sculptures ne cherchent pas qu’à plaire, elles possèdent un sens profond. Le duo fait de l’interaction sociale une partie intégrante de sa production et de l’expérience de ses œuvres. Mêlant beauté, ingéniosité et espièglerie, les sculptures du duo racontent des histoires tantôt drôles, tantôt poétiques et tantôt dramatiques.

À la fin des années 1920, lorsque le sculpteur américain Alexander Calder crée son petit cirque, il est fortement influencé par les volumes de cet univers. Son travail témoigne d’une pensée plastique fondée sur la tension entre équilibre et déséquilibre. À la manière de Calder, en trouvant des moyens de mettre ses sculptures en mouvement, Viatour-Berthiaume développe une approche artistique unique car il incorpore le mouvement au geste de sculpteur. Très tôt dans leurs créations, les deux sculpteurs, diplômés en arts visuels de l’Université Concordia, adoptent une pratique ancrée dans la tradition des métiers d’art d’expression en valorisant un savoir-faire ancestral. Simultanément, le duo articule l’espace, la mécanique et le mouvement de l’œuvre et s’attarde avec une infinie précision à la plasticité de l’objet avec une approche sculpturale redéfinie.

Les jumeaux Mosquito, bois, acrylique, metal, 18 x 46 x 14 cm, 2006

Les jumeaux Mosquito, bois, acrylique, metal, 18 x 46 x 14 cm, 2006

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Marie-France Bégis

Pour connaître les lieux d’exposition de Viatour-Berthiaume : www.viatourberthiaume.com/

25 juin 2019

Viatour-Berthiaume donne une autre dimension à la sculpture…

ARO

Caroline Bergeron

Portrait de galerie

Carburer à l’énergie de la vie

Parlons ici d’un atelier-galerie à Stoneham au nord de Québec. Le lieu unique de création d’une seule artiste donnant à voir son labeur quotidien par la présence des pots d’acrylique, des pinceaux, des spatules, des toiles. Et tout autant des expérimentations, empâtements et autres recherches avec les « médiums en mutation ». Cela jouxtant un magnifique espace-galerie présentant sur ses cimaises un vibrant florilège d’œuvres accomplies. Ambiance favorable à susciter un rendez-vous excitant avec les collectionneurs avisés, en somme.

ARO

C’est sous l’acronyme ARO que Caroline Bergeron signe ses toiles. Véritable égérie, bombe d’énergie du domaine des affaires comme en art, soulignons ici que la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre. La peintre est la fille d’une céramiste ayant eu pignon sur rue dans le Quartier du Petit-Champlain et d’un père restaurateur prospère près du Château Frontenac. Ainsi prédestinée, commence-t-elle à travailler dès l’âge de 13 ans dans la restauration durant la période estivale, puis à la boutique de sa mère l’hiver venu. À dix-neuf ans, elle débute une carrière à titre de représentante dans le secteur de l’alimentation, soit au sein de la compagnie Les Soupes Campbell. Grâce à son savoir-faire dans cette fonction, elle gravit rapidement les  échelons jusqu’au poste prestigieux de Directrice du développement des affaires pour le Québec. Et ce en poursuivant en parallèle des études aux H.E.C. à Montréal, hautes études commerciales, secteur mise en marché et gestion.

Origine, 30 x 30 po

Origine, 30 x 30 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de  Michel Bois

www.aroartiste.com

Galerie d’art : 2682, boul. Talbot, Stoneham, Québec

Sur rendez-vous : 418 657-0120

aroartiste@gmail.com

25 juin 2019

Parlons ici d’un atelier-galerie à Stoneham…

À marée basse

une histoire de filles et de littoral

Îles de la Madeleine

À marée basse c’est d’abord une galerie d’art, une expérience d’immersion culturelle inédite, trois artistes passionnées par l’histoire naturelle et la connaissance du territoire maritime et insulaire des Îles-de-la-Madeleine et unies par leur création. À marée basse c’est un concept d’affaire innovant où les créatrices favorisent la réalisation de produits dérivés de leurs œuvres afin de les rendre accessibles à un plus large public et d’en assurer le rayonnement. À marée basse c’est une peintre, une photographe et une illustratrice.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Marie-France Bégis

Pour connaître les événements et la programmation de la saison 2019 : www.amareebasse.com/

25 juin 2019

À marée basse c’est d’abord une galerie d’art…

Place Royale, 24 x 30 po

Raynald Leclerc

À vol d’oiseau

Grande rencontre

« Un conseil, ne peignez pas trop un sujet d’après nature. L’art est une abstraction, tirez-le de la nature en rêvant devant et pensez plus à la création qui en résultera. » – Gauguin.

Né en 1961 à Saint-Michel-de-Bellechasse, hameau campé sur les battures du fleuve, le passage des navires vers l’étranger et le rythme des marées demeurent la référence scénique par excellence d’une propension personnelle à toujours aller plus loin pour voir au-delà dans sa création comme dans la vie.

Cela fait trente-sept ans que le peintre Raynald Leclerc applique ce principe à travers tous les aspects de son univers inventif. Et plus encore peut-être pour cette série de vingt-cinq tableaux rassemblés sous le titre À vol d’oiseau.

La haute-ville, 30 x 36 po

La haute-ville, 30 x 36 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois


Du 4 mai au 11 mai 2019

Vernissage samedi le 4 mai à 12 h

À la Galerie Internationale, 87, rue Saint-Pierre, Québec 418 692-1152

artinter@medium.qc.ca

www.artinternationale.com

27 mars 2019

Né en 1961 à Saint-Michel-de-Bellechasse, hameau campé…

Nancy Galianos

Pétulance d’émotions vives

Réalisme contemporain

Tous les matins, lorsque Nancy Galianos débute sa journée en montant dans son vaste atelier niché au faîte de sa demeure, elle ne sait jamais ce qui l’attend. Rien n’est prévu et il lui faut en premier lieu partir à la découverte du sujet qui voudra prendre forme sous ses yeux ce jour-là.

L’énergie de la musique qu’elle commence quasi rituellement par faire jouer dans la pièce l’amène d’abord au cœur de ses pensées et de ses souvenirs, remuant leurs différentes mémoires émotionnelles. Au gré des courants joyeux ou tristes qui jaillissent alors en elle, Nancy Galianos saisit pinceau, rouleau ou spatule et se lance dans une nouvelle aventure dont l’issue lui reste inconnue presque jusqu’à la fin. Que ce soit la pluie, la neige, l’ardeur du soleil, ou encore la chaleur ou le froid qu’il fait, tout son environnement est source d’influence et guide ses gestes créateurs.

Joie estivale, acrylique, 18 x 14 po

Joie estivale, acrylique, 18 x 14 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Lisanne Le Tellier

27 mars 2019

Tous les matins, lorsque Nancy Galianos débute…

Roger Ricard

Écrire en couleurs

Peindre un pays

Le soleil brille dans l’atelier du peintre Roger Ricard. Les doubles portes dont les vitres sont peintes par l’artiste s’ouvrent sur une explosion colorée : toiles sur toiles de scènes vibrantes qui réchauffent comme une étreinte au cœur de l’hiver.

Que ce soit ses paysages ou ses intérieurs fantaisistes, Roger Ricard nous invite à rêver en créant des univers brodés de fantaisie, de joie et d’humour. Peintre d’expérience qui célèbre 50 années de carrière, son style se caractérise par des couleurs vives, un geste fluide, un rythme dans les traits et une composition équilibrée, tant dans les formes que les tonalités. Artiste instinctif, il interprète ses sujets en exagérant ce qu’il aime. « Il n’y a rien de vrai, c’est mon imaginaire, » dira-t-il, et voici pourtant une partie de la raison pourquoi ses toiles font du bien à admirer.

Couleurs d’automne à mon atelier, huile sur toile, 40 x 40 po

Couleurs d’automne à mon atelier, huile sur toile, 40 x 40 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Isabelle Gauthier


Représenté par :

Galerie Céleste, Saint-Sauveur

Lumière au pinceau, Shawinigan

Pousette Gallery, Vancouver

27 mars 2019

Le soleil brille dans l’atelier du peintre Roger Ricard…

Sophie Lévesque

À la recherche du temps perdu

À découvrir

« Nos souvenirs s’effacent avec le passage du  temps,  et  qu’est-ce  que  la  mémoire elle-même, sinon un acte d’imagination ? » – Lindsay Clarke

Une atmosphère feutrée. Des lumières tamisées au fard délicieusement décanté. Un mobilier victorien d’une autre époque un brin suranné. Nous voilà dans le jardin secret de la peintre Sophie Lévesque. Là où s’épanouissent les souvenirs, les sentiments et les visions intimes à exprimer. Parlons de temps décomposé comme autant de parcelles de vision. Ici, une fenêtre en œil-de-bœuf, une chaise ou une table en pleine dislocation de mouvement.

Sophie Lévesque jongle avec les notions d’espace et du passage du temps, comme d’autres avec les formes. Bref, elle sait reconstruire un univers autour d’objets dont elle donne un point de vue particulier tout à fait fascinant.

Une journée dorée, huile sur isorel, 24 x 36 po

Une journée dorée, huile sur isorel, 24 x 36 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois


Sophie Lévesque est représentée par la Galerie Québec Art, 40, rue Notre-Dame, Québec 418-692-8200

www.galeriequebecart.com

27 mars 2019

Une atmosphère feutrée. Des lumières tamisées…