Galerie Jeannine Blais
Connexion | S'inscrire |

CLEMENCE DESROCHERS_MAGAZINART ete2015

Beaucoup de tendresse, beaucoup d’amour, beaucoup de générosité et de vérité. Que cela soit par l’humour, la chanson, l’écriture…

ROSA avec sculpture blanche

La Tramontane, ce vent terrible venu des Pyrénées, souffle quasi de toute sa force sur la vieille ville. Dans un coin de la place…

Estelle et N oiraude, 48 x 48 po.

La sphère du dressage canin ayant longtemps occupé une partie de la vie d’Hélène Caron, c’est avec une tristesse infinie qu’elle a dû se…

  • ROSA avec sculpture blanche

    Rosa Serra

    et Xavier Carbonell

    Formes, volume et espace

    THUIR (Catalogne en France), hiver 2011

    La Tramontane, ce vent terrible venu des Pyrénées, souffle quasi de toute sa force sur la vieille ville. Dans un coin de la place j’attends mon conjoint, à l’abri derrière une sculpture en bronze, ronde, chaleureuse, maternelle, à côté d’un palmier.

    En face, un peu plus loin sur ce même coin de pelouse, à côté d’un olivier, une deuxième sculpture en bronze d’une grande puissance représente Saint Georges terrassant le Dragon. « Sant Jordi », l’illustre patron de la Catalogne du Sud au Nord. Je n’y trouve pas de signature, pas de nom, seulement un sigle. Après investigations, j’obtiens enfin le nom de l’auteur de ces deux superbes sculptures en bronze : Rosa Serra. Les jours passent et j’oublie ce moment vécu entre ces deux sculptures.

    Abonnez-vous pour lire le texte completSubscribe to read more

    Texte de Christiane Frenay
    BIBLIOGRAPHIE (Hors des nombreux articles de presse et de revues.)

    « Rosa Serra, Una visió monumental » (Livre d’art, 238 pages) D’Antoni Garrido, écrivain, éditeur, critique d’art et fondateur de la « Fundació de la PREMSA COMARCAL de Catalunya ». Aux éditions « Edicions el Bassegoda, Olot, 2008 ».

    « Rosa Serra » (Livre d’art, 238 pages) Introduction d’Arcadi Calzada, éditeur. Texte de Josep Valls, philologue, écrivain, critique d’art. Aux éditions « Galeria d’Art Arcadi Calzada, Olot, 2008 ».

    « Suite Olympique Rosa Serra » (Livre d’art, 128 pages) Texte de Andreu Mercé Varela, journaliste sportif (Barcelone 1918-2011). Aux éditions « Musée Olympique de Lausanne, Suisse ».

    « Xavier Carbonell MANHATTAN » (Livre d’art, 216 pages) De Ed McCormack, collaborateur à la rédaction des éditions « Editors of Andy Warhol’s », qui a beaucoup écrit sur les Arts et Culture Populaire pour Rolling Stone et The Village Voice, entre autres. Actuellement, avec son épouse Jeannie McCormack, il publie The New York Art Journal Gallery & Studio. Aux éditions « Jadite Gallery, New York, 2010 ».

    « Xavier Carbonell STILL LIFE » (Livre d’art, 200 pages) De K. Mitchell Snow, auteur et critique d’art et d’essais et littérature. Aux éditions « Jacqueline Rothschild Fine Art, New York, 2001 ».

    « Xavier Carbonell VIATGE I PINTURA » (Livre d’art, 224 pages) De Josep Valls, écrivain, biographe, critique d’art. Aux éditions « Jadite Gallery, New York, 2014 ».

    La Tramontane, ce vent terrible venu des Pyrénées, souffle quasi de toute sa force sur la vieille ville. Dans un coin de la place…

    LIRE +
  • Colin, 40 x 40 po.

    Raphaëlle Séguin

    Nouveaux visages

    Sur le web présente des artistes inspirants qui utilisent les médias sociaux et diverses plateformes de partage dans le but de promouvoir leur art sur Internet.

    Si un jour vous croisez Raphaëlle Séguin, il est possible qu’elle capte un aspect de votre physionomie faciale pour la création de l’un de ses joyeux personnages.

    Les tableaux de l’artiste sont effectivement peuplés de personnages aux grands yeux intrigants et lunettes discrètes. Qu’ils se nomment Colin, Fabrice ou Sacha, les sujets nous fixent candidement et semblent parfois nous questionner du regard. Sur sa page Facebook, qu’elle alimente avec régularité, Raphaëlle Séguin partage généreusement sa passion, son travail en atelier et son quotidien d’artiste. Au printemps 2015, elle fut finaliste au provincial à ExpoPlus, un concours qui se déroulait exclusivement sur Internet et les médias sociaux. L’artiste connaît actuellement un bel accueil pour son travail pictural. Il est possible d’apprécier ses oeuvres d’acryliques et de pastels dans diverses galeries du Québec ainsi qu’aux États-Unis.

    Quelle est l’importance pour un artiste peintre d’avoir son site Internet et une présence sur les médias sociaux ?

    R.S. : Selon moi, il est primordial pour un artiste d’avoir son propre site Internet afin de lui permette de toucher directement le public et dans un but d’obtenir une bonne visibilité pour la reconnaissance de son travail. Les amateurs d’art peuvent ainsi découvrir mon travail créatif sans avoir à se déplacer en galerie. L’utilisation des plateformes de réseaux sociaux s’avère également fort stimulante pour rejoindre des acheteurs potentiels. Ces plateformes m’offrent la possibilité de me connecter avec d’autres artistes qui exposent en galeries et d’échanger sur leurs expériences, projets, démarches, etc. C’est aussi via les réseaux sociaux que j’ai eu l’occasion de discuter avec des amateurs provenant de la France, de l’Espagne, des États-Unis et du Mexique. Comme quoi Internet est sans frontière !

    Quel serait le tweet de 140 caractères décrivant votre travail artistique, mots-clics inclus ?

    R.S. : Tableaux au style contemporain créés avec #passion et brin de folie. #ludiques, sensibles, naïfs, candides, introspectifs, colorés. BOUM !

    Fabrice, 48 x 40 po.

    Fabrice, 48 x 40 po.

    Avez-vous fait appel à un professionnel pour la conception et la programmation de votre site ?

    R.S. : J’ai tout fait moi-même. De nos jours, il est facile (mais exigeant) de concevoir son propre site Internet sans être un spécialiste dans le domaine. Il suffit de prendre le temps et de s’informer un peu. Pour ma part, j’ai monté mon site à l’aide de la plateforme Wix (http://fr.wix.com).

    À quelle fréquence faites-vous les mises à jour de votre site Internet ?

    R.S. : Si possible de manière hebdomadaire, sinon encore plus fréquemment. C’est selon mon temps disponible que je sois en période de création ou non.

    Combien de temps investissez-vous sur votre page Facebook ?

    R.S. : J’y suis présente de manière quasi quotidienne. Durant mes pauses à travers mon processus de création, je prends mes messages ou diffuse de l’information.

    Est-ce que les médias sociaux ont eu un impact marquant dans votre carrière? Avez-vous un exemple concret ?

    R.S. : Absolument ! Le printemps dernier, une de mes oeuvres a remporté le concours ExpoPlus organisé par Abribus et Québecor média. Le public devait voter, via leur site Internet, pour une oeuvre de leur choix parmi 10 finalistes. Ils étaient aussi invités à partager leur choix sur les réseaux sociaux. C’est grâce à cette reconnaissance que mon oeuvre intitulée « Harry » fût projetée sur des panneaux lumineux de sept pieds de haut, et ce dans une vingtaine d’Abribus du grand Montréal.

    Selon vous, si vous aviez un seul site Internet à recommander aux artistes, quel serait-il ?

    R.S. : Je trouve que le site Internet fubiz.com est très intéressant. Il présente quotidiennement le meilleur de la culture créative contemporaine : graphisme, culture, produits, clips et arts numériques.

    Avez-vous des projets d’exposition ?

    R.S. : Je prépare une exposition solo à Rosemère. Les détails seront partagés sur ma page Facebook et mon site Internet. J’ai 1001 projets en tête et n’aurai probablement pas assez de toute une vie pour les réaliser !


    Texte d’Isabelle Gagné

    Tous les liens pour suivre Raphaëlle Séguin sur le Web afin de rester connecté avec l’artiste :

    www.raphaelleseguin.com

    www.facebook.com/creationras

    ExpoPlus : abribus.ca/concours/expo-plus/exposition/grandpublic/oeuvre/raphaelle-seguin

    Nous vous invitons aussi à rester connecté avec Magazin’Art sur nos différents médias :

    Site Internet officiel : magazinart.com

    Twitter : twitter.com/magazinart

    Facebook : facebook.com/magazinart

    Pinterest : pinterest.com/magazinart

    Si un jour vous croisez Raphaëlle Séguin, il est possible qu’elle capte un aspect de votre physionomie faciale pour la création…

    LIRE +
Répertoire des artistes Répertoire des galeries

Abonnez-vous à notre infolettre !