Magazin'Art

Été 2019

Christian Bergeron

Grande rencontre

« Peindre c’est écrire avec la lumière, affirmait Salva. Tu dois d’abord apprendre son alphabet puis sa grammaire. Alors seulement tu pourras maîtriser le style et la magie. » – Carlos Ruiz Zafón

Malgré les cinquante années d’une carrière culminante, Christian Bergeron demeure le secret le mieux gardé de la jeune histoire de l’art du Québec. Et ce en dépit que le public s’arrache ses tableaux, ici comme ailleurs, aux États-Unis, en Europe et largement au Canada où les galeries les plus sérieuses font étalage sur leurs cimaises de ses œuvres au pouvoir d’expression et d’attraction inéluctables.

Personnage très discret, de grande stature, au regard perçant et d’une sensibilité extrême, d’entrée de jeu il me dira qu’il s’agit de sa troisième entrevue avec un journaliste en cinquante ans de carrière ! L’homme est pourtant loquace en ce qui a trait aux connaissances explicites en art. Je suis sous le charme. Ses propos sur l’actualité de l’art résonnent à mes oreilles telle une symphonie au diapason du savoir, de l’expérience et du succès.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

Christian Bergeron est représenté par :

Galerie Porte Rouge : 61, rue Saint Jean Baptiste, Baie-Saint-Paul, QC – 418 760-8830 galerieporterouge@gmail.con

Galeries Cimon : 77, rue Du Sault-Au-Matelot, Québec, QC – 418 694-7959 / 35, rue de Buade, Québec, QC – 418 694-7999 info@galeriecimon.com

421 Gallery : 560 Raymer Avenue, Kelowna, BC – 250 448-8888 info@gallery421.ca

Malgré les cinquante années d’une carrière culminante…

Caine Harris

Au plus proche de l’authenticité profonde

Nouvelle figuration

« Mes coups de pinceau débutent dans le néant et ils se terminent dans le néant. Entre ces deux moments, vous trouvez l’image. » – Karel Appel

Les œuvres de Caine Harris à la Galerie Québec Art demeurent « l’inattendu » d’un formidable « cadeau » de création à Québec. Rien à voir avec le « convenu » exposé à outrance dans les galeries environnantes. Que l’on parle du choix des collectionneurs ou du goût des touristes de passage, encore faut-il pour une galerie oser présenter des produits inusités de qualité incomparable. Très loin du décoratif et de l’illustration insipide et racoleuse, les œuvres de Caine Harris sont d’un calibre extrême d’expression. Fier Nouveau Brunswickois. Autodidacte. Et génial !

21 x 17 po

21 x 17 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

Caine Harris est représenté par la Galerie Québec Art 27 et 40, rue Notre-Dame, Québec. QC 418-692-8200 

Les œuvres de Caine Harris à la Galerie Québec Art…

Lucie Michel

Profil d’artiste

« Le paysage est le fond du tableau de la vie humaine. » – Bernardin de Saint-Pierre

L’empreinte prestigieuse sur les toiles de la peintre Lucie Michel est sans contredit ses paysages. Son secret est de créer un univers à partir de savantes alchimies. Sa peinture chevauche les limites aléatoires de la matière en fusion. D’où cet effet chatoyant sur la rétine de l’œil du spectateur. Mais également sur la manière nouvelle d’entrevoir le paysage et la nature, sources privilégiées de l’artiste.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

luciemic123@hotmail.com

514 889-8191

www.Luciemichel.ca

L’empreinte prestigieuse sur les toiles de la peintre…

Sylvia Audet

ou l’art de s’imprégner de la nature

Sur la cimaise

Peindre pour le plaisir de peindre

Rares sont les artistes-peintres qui peuvent se targuer d’avoir évolué en parcourant divers chemins tout en demeurant toujours dans leur domaine de prédilection. Riche d’une formation de 3e cycle universitaire, Sylvia Audet a aussi enseigné en arts visuels en plus de prendre part à une myriade d’expositions en solo et collectives. Connue et reconnue par ses pairs, cette artiste-peintre qui réside dans la région de la MRC d’Arthabaska dans le Centre-du-Québec est grandement inspirée de la nature.

« J’ai toujours été influencée par mon environnement dans lequel l’eau et ses vapeurs, qu’elles soient brume, glace, neige ou nuages, baignent mes tableaux. La nature à l’état pur accueille volontiers les lumières, les détails et contrastes desquels j’en explore les moindres subtilités. Les saisons, les humeurs de dame nature et les intensités de la journée m’étonnent toujours, » explique-t-elle.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Maxime Rioux

Les œuvres de Sylvia Audet sont en montre de façon permanente à la Galerie Taillon-Carpe-Diem, à Magog.

Quant à sa prochaine exposition, intitulée L’eau, une mine d’art, elle aura lieu à la salle d’exposition du Centre sportif de Lac-Mégantic, du 8 juillet (vernissage le 11 juillet) au 8 septembre 2019.

Pour voir d’autres tableaux de l’artiste et en apprendre davantage à son sujet et à propos de sa démarche, il suffit de consulter son site web www.sylviaaudet-artistepeintre.com

Rares sont les artistes-peintres qui peuvent…

Suzanne Maillé

artiste-verrier

À découvrir

Avec Suzanne Maillé, il est tout naturel de commencer la conversation en parlant d’oiseaux. C’est d’ailleurs avant l’une de ses conférences sur les canards qu’elle tiendra à Saint-Jovite devant les membres du club d’ornithologie des Hautes-Laurentides que nous nous rencontrons pour une entrevue. C’est en 1976 que débute sa passion et, aujourd’hui, elle sait reconnaître plus de 150 espèces en écoutant simplement leur chant. Avant de parler de son art, nous conversons de Grands Pics, de Bruants, de Chouettes rayées et autres habitants emplumés de nos forêts.

Nourrissons, Oriole de Baltimore, 135 pièces, 18 x 28 po, 1988

Nourrissons, Oriole de Baltimore, 135 pièces, 18 x 28 po, 1988

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Robert Lafontaine

Avec Suzanne Maillé, il est tout naturel de commencer…

photo © Gaétan Berthiaume

Le duo Viatour-Berthiaume

Sculpter les mots : l’enfance de l’art

Formes volume et espace

Viatour-Berthiaume donne une autre dimension à la sculpture. Il faut regarder les sculptures de Marie-Annick Viatour et Gaétan Berthiaume non pas uniquement comme des objets, mais aussi selon l’espace qu’elles occupent par leur mouvement et le discours que le duo introduit dans ses œuvres. Leurs sculptures ne cherchent pas qu’à plaire, elles possèdent un sens profond. Le duo fait de l’interaction sociale une partie intégrante de sa production et de l’expérience de ses œuvres. Mêlant beauté, ingéniosité et espièglerie, les sculptures du duo racontent des histoires tantôt drôles, tantôt poétiques et tantôt dramatiques.

À la fin des années 1920, lorsque le sculpteur américain Alexander Calder crée son petit cirque, il est fortement influencé par les volumes de cet univers. Son travail témoigne d’une pensée plastique fondée sur la tension entre équilibre et déséquilibre. À la manière de Calder, en trouvant des moyens de mettre ses sculptures en mouvement, Viatour-Berthiaume développe une approche artistique unique car il incorpore le mouvement au geste de sculpteur. Très tôt dans leurs créations, les deux sculpteurs, diplômés en arts visuels de l’Université Concordia, adoptent une pratique ancrée dans la tradition des métiers d’art d’expression en valorisant un savoir-faire ancestral. Simultanément, le duo articule l’espace, la mécanique et le mouvement de l’œuvre et s’attarde avec une infinie précision à la plasticité de l’objet avec une approche sculpturale redéfinie.

Les jumeaux Mosquito, bois, acrylique, metal, 18 x 46 x 14 cm, 2006

Les jumeaux Mosquito, bois, acrylique, metal, 18 x 46 x 14 cm, 2006

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Marie-France Bégis

Pour connaître les lieux d’exposition de Viatour-Berthiaume : www.viatourberthiaume.com/

Viatour-Berthiaume donne une autre dimension à la sculpture…

ARO

Caroline Bergeron

Portrait de galerie

Carburer à l’énergie de la vie

Parlons ici d’un atelier-galerie à Stoneham au nord de Québec. Le lieu unique de création d’une seule artiste donnant à voir son labeur quotidien par la présence des pots d’acrylique, des pinceaux, des spatules, des toiles. Et tout autant des expérimentations, empâtements et autres recherches avec les « médiums en mutation ». Cela jouxtant un magnifique espace-galerie présentant sur ses cimaises un vibrant florilège d’œuvres accomplies. Ambiance favorable à susciter un rendez-vous excitant avec les collectionneurs avisés, en somme.

ARO

C’est sous l’acronyme ARO que Caroline Bergeron signe ses toiles. Véritable égérie, bombe d’énergie du domaine des affaires comme en art, soulignons ici que la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre. La peintre est la fille d’une céramiste ayant eu pignon sur rue dans le Quartier du Petit-Champlain et d’un père restaurateur prospère près du Château Frontenac. Ainsi prédestinée, commence-t-elle à travailler dès l’âge de 13 ans dans la restauration durant la période estivale, puis à la boutique de sa mère l’hiver venu. À dix-neuf ans, elle débute une carrière à titre de représentante dans le secteur de l’alimentation, soit au sein de la compagnie Les Soupes Campbell. Grâce à son savoir-faire dans cette fonction, elle gravit rapidement les  échelons jusqu’au poste prestigieux de Directrice du développement des affaires pour le Québec. Et ce en poursuivant en parallèle des études aux H.E.C. à Montréal, hautes études commerciales, secteur mise en marché et gestion.

Origine, 30 x 30 po

Origine, 30 x 30 po

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de  Michel Bois

www.aroartiste.com

Galerie d’art : 2682, boul. Talbot, Stoneham, Québec

Sur rendez-vous : 418 657-0120

aroartiste@gmail.com

Parlons ici d’un atelier-galerie à Stoneham…

À marée basse

une histoire de filles et de littoral

Îles de la Madeleine

À marée basse c’est d’abord une galerie d’art, une expérience d’immersion culturelle inédite, trois artistes passionnées par l’histoire naturelle et la connaissance du territoire maritime et insulaire des Îles-de-la-Madeleine et unies par leur création. À marée basse c’est un concept d’affaire innovant où les créatrices favorisent la réalisation de produits dérivés de leurs œuvres afin de les rendre accessibles à un plus large public et d’en assurer le rayonnement. À marée basse c’est une peintre, une photographe et une illustratrice.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Marie-France Bégis

Pour connaître les événements et la programmation de la saison 2019 : www.amareebasse.com/

À marée basse c’est d’abord une galerie d’art…

Sur le radar

Sur le radar

Dans le but de faire connaître la création et l’émergence en dehors des grands centres, la rubrique Sur le radar du numéro de l’été est allée à la rencontre des artistes du Saguenay et du Lac Saint-Jean . Diversité des genres et des techniques, les artistes y sont d’une formidable énergie contagieuse. Sur ce, votre Magazin’Art de l’automne partira à la découverte des artistes de l’Outaouais. 


Dominique Desmeules

Eclairs, 12 x 12 po, 2019

Eclairs, 12 x 12 po, 2019

Joyeux, colorés, stylisés et empreints de liberté. Tels sont les qualificatifs venant à l’esprit devant les tableaux débridés de Dominique Desmeules. Sa démarche, nous dit la peintre, prend racine dans l’idéalisation de la nature, source infinie d’inspiration artistique. Faire fusionner des formes figuratives à d’autres désinvoltes et imaginées sur un espace louvoyant entre les fondus et les lavis, guide son plus grand plaisir de peindre. « Je sais que j’ai atteint mon but lorsque le sujet semble flotter dans un univers irréel, bien campé au-dessus d’un élément formel, » nous souligne Dominique Desmeules. Après avoir étudié en design graphique à l’Université du Québec à Montréal, elle acquiert des expériences de graphiste à Vancouver et Paris pendant deux ans. De retour au Québec en 1990, sa passion pour la peinture devient si forte qu’elle décide de se consacrer de plus en plus à son art. Son œuvre se retrouve dans plusieurs galeries à travers le Canada, ainsi qu’en Asie. Ses œuvres font maintenant partie de collections privées au Canada, à Hong Kong, Tokyo, Séoul, Singapour, Londres, Los Angeles, New York, Miami, notamment. Voici une œuvre formidablement heureuse, surprenante, et qui nous fend le sourire d’une oreille à l’autre ! Quel plaisir pour l’œil ! MB

dominique@dominiquedesmeules.com

www.dominiquedesmeules.com

Tél. : 418 545-3205 – Cell. : 418 550-6545

Facebook

Instagram


Mathieu Rousseau

Vélocity, techniques mixtes, 72 x 60 po, 2019

Vélocity, techniques mixtes, 72 x 60 po, 2019

Quelle découverte ! Nous voici dans une manière de créer et de faire voir autrement des plus actuelles. Quelle démarche prometteuse ! Il aura fallu que Magazin’Art ratisse chez les gens du Saguenay-Lac Saint-Jean pour découvrir l’inattendu. « À titre d’artiste peintre professionnel, je travaille à me doter d’une façon de faire, d’une « signature », qui rend mon travail unique, » dit-il. Mission accomplie en ce qui me concerne ! « Chacun des tableaux exploite à sa façon, la perception des gens vers les autres, l’isolement, le retrait et le paraître. Il s’agit d’une ouverture sur le monde et ses possibilités de communiquer, » dit-il. Mais parlons plutôt d’une œuvre en mouvement utilisant motifs, couleurs, bandes verticales et horizontales, puis le quadrillé pour produire un effet de glissement sous nos yeux. Le dessin est son moyen de suggérer. L’intensité de la couleur témoigne de la vivacité de l’émotion. MB

418-900-3077

www.mathieurousseau.ca

Facebook


Hélène-Louise Falardeau

AFCA, SCA, IAF, NEWS, CSPWC

Solo, aquarelle transparente vernie, papier aquarelle Fabriano Artistico 300 lb CP, 22 x 30 po

Solo, aquarelle transparente vernie, papier aquarelle Fabriano Artistico 300 lb CP, 22 x 30 po

Les œuvres sont exceptionnelles. Et de ce fait, si précieuses. Normal alors pour l’aquarelliste de voir son parcours jalonné de prix et de distinctions. Ici comme ailleurs, du reste. Fluidité et transparence. L’artiste n’a jamais transgressé ces lois non écrites. Bien au contraire. Qu’il s’agisse d’un portrait, d’un personnage de son imaginaire ou d’une toute autre thématique, les œuvres d’Hélène-Louise Falardeau surpassent le simple rendu asservi par la ressemblance convenue. Au-delà de la profondeur de sa palette et de ses valeurs lumineuses, la beauté de ses œuvres nous livre non seulement les émotions de ses sujets, mais tout autant l’état de l’âme. Du très grand art dans sa plus belle démesure ! Avis à ceux désireux de faire tirer le portrait des êtres aimés. MB

www.hlfalardeau.com

hl@falardeau.com


Germain Desbiens

Tourmente, ciment polymère/acrylique sur noyau de polystyrène haute-densité, 10 x 6 x 4 pi, 2009

Tourmente, ciment polymère/acrylique sur noyau de polystyrène haute-densité, 10 x 6 x 4 pi, 2009

Germain Desbiens agit sous l’impulsion de l’instinct et du devoir dire. Son langage s’articule autour d’une recherche via les formes, les volumes et les textures de manière à amener le spectateur à la réflexion par le mouvement des matières en présence. L’homme élabore ses pièces à partir de la soustraction de la matière provenant de blocs en styromousse. Il a le sens des perspectives et des coloris inusités. Ses créations sont ludiques, simples et joyeuses. « L’art public et l’intégration de l’art à l’architecture ont toujours fait partie de mes préoccupations, de sorte que, dès le début de ma carrière, j’ai réalisé une sculpture autonome à l’aide d’une bourse du MAC, qui est maintenant située au centre ville de Jonquière. Puis, par la suite, une autre à Chicoutimi. Et la réalisation pour Hydro-Québec d’une murale-relief en béton armé, d’une grandeur de 600 pieds par 25 pieds de hauteur. Par la suite, dit-il, je me suis consacré à la pédagogie, à mon atelier, à l’université, et au CEGEP avant de retrouver ma liberté de créer à temps plein. » MB

www.germaindesbiens.com

418 376-4861

germain_sculpteur@hotmail.ca


Diane Martin

Nowhere, acrylique et technique mixte, 30 x 30 po

Nowhere, acrylique et technique mixte, 30 x 30 po

« Face à la toile blanche, il y a d’abord une rencontre de création. Au rythme des formes et des couleurs, doucement, l’œuvre prend vie, » explique l’artiste. Les médiums et les techniques mixtes demeurent sa manière d’aller plus loin. « Je suis à la recherche de textures obtenues par divers papiers teints, des fibres ou toutes autres matières qui auront su présenter des effets particuliers. » Recourant à la fluidité de l’acrylique pour y fondre en un même amalgame matières et formes inventées, voici des œuvres libres, expressives et chargées des sucs aussi inusités que colorés d’une nature toujours à se réinventer. Une création à suivre ! MB

www.dianemartin.ca

dianemartin54@hotmail.com


Yvette Dumais-Bérubé

Synthèse, huile sur Masonite, 24 x 14 po

Synthèse, huile sur Masonite, 24 x 14 po

Elle expose largement en région, au Québec et à l’étranger. Son plaisir est d’expérimenter et de découvrir de nouvelles techniques, de nouveaux matériaux. Papyrus importés d’Égypte, papier-carton recyclés et sculptures d’argile à la façon du bronze ancien, lui auront permis de se propulser jusqu’au « Sarjah Museum » aux Émirats Arabes Unis, au « Florean Museum » en Roumanie, en Suède, en France et aux États-Unis. Sorte de symbolisme teinté d’humanisme, depuis la découverte de la fragilité du papyrus en 1985, sa façon de créer à complètement changée, dit-elle. « Pinceaux et doigts interviennent et transfigurent l’œuvre en devenir, » raconte l’artiste avant d’ajouter que ses œuvres visent à exprimer l’harmonie primaire de l’univers dans ses aboutissements lyriques les meilleurs. L’Homme demeurant la figure par excellence pour exprimer ce qu’il y a de plus « existentiel ». MB

418 275-1873

www.artistesartisansroberval.com/dumaisyvette.html


Karianne Gilbert

La beauté Vintage, acrylique sur toile, 18 x 46 po, 2019

La beauté Vintage, acrylique sur toile, 18 x 46 po, 2019

Ciel quel travail ! Et des plus singuliers, s’il en est un ! Hyperréaliste, surréaliste, symboliste ? Allez savoir ? Sauf que l’imagerie est mystérieuse, très actuelle dans son traitement épuré, et imbibe longuement la mémoire. Karianne Gilbert suggère à travers ses œuvres, des courants contraires imprégnés de mouvements, de tensions, de calme et de liberté. Elle cherche, dit-elle, à transmettre la sonorité et les subtilités de la musique sous forme de lignes sonores dans l’espace de la toile. Chanteuse et fascinée par les rythmes et les couleurs qu’elle juxtapose sur la toile, elle aime s’inspirer des sons qui l’entourent lors de la création. Le but ultime de cette créatrice de grand talent : que le spectateur se sente enraciné face à une scène sortie de son imaginaire tel un arbre près d’une berge, et qu’il s’insuffle des vibrations et des énergies lunaires, tout en se laissant valser par les mélodies de ses compositions artistiques. Mission accomplie en ce qui me concerne ! WOW ! MB

kary_230@hotmail.com

418 719-9662

Facebook : Créationskariannegilbert

www.kariannegilbert.com


Louis Julien

Le Masque des Chevaliers, acrylique et médiums mixtes, 30 x 60 po, 2019

Le Masque des Chevaliers, acrylique et médiums mixtes, 30 x 60 po, 2019

« L’objet de ma recherche repose sur le paysage, véritable butoir à l’organisation picturale de l’œuvre. Ainsi, le langage pictural de ma création rejoint celui moins évident mais aussi bouleversant d’une rupture entre la forme et le plan. L’image ainsi représentée s’exprime en état d’ivresse, comme un affront à la dynamique de l’équilibre, » m’écrit le peintre. Mais ô combien il est humble, car la teneur de l’œuvre est colossale ! Si expressive ! Et si prenante à tous points de vue. Ayoye ! Techniques, sujets, rendus. Il parle de tragédie. Du souvenir des catastrophes oubliées. Il sait faire éclater les représentations formelles au profit d’une expression louvoyante entre le réel et l’imaginé. Si les représentations font dans le silence et la résilience, il est clair que le tumulte des images se confrontent aux frontières de l’imaginé. Du très grand Art ! Merci à la rubrique Sur le radar d’avoir placé Louis Julien sur ma route. Parlons ici d’exception ! MB

418 812-9756

louisjulienpeintre@gmail.com

www.louisjulien.com


Jocelyne Rousseau

Souvenir de voyage, technique mixte, 14 x 18 po, 2015

Souvenir de voyage, technique mixte, 14 x 18 po, 2015

Depuis 1979, la peinture fait partie intégrante de sa vie. Pour la réalisation de ses tableaux, ses sujets sont des scènes qu’elle a vues dans son environnement. Elle s’inspire de la nature et des paysages, prend des photos, fait des croquis, cherche la composition idéale, car elle a le souci du détail et elle veut transmettre la beauté et ainsi amener le spectateur à vivre diverses émotions. Elle peint surtout à l’acrylique de style réaliste, sur toile, papier et bois, de miniatures à grands formats. Souvent elle ajoute des textures de diverses façons à ses œuvres, leurs donnant ainsi une présentation unique et originale. Ayant eu l’occasion d’étudier et de pratiquer des techniques datant du cinquième siècle, l’art ancien l’intéresse particulièrement et la motive à produire des tableaux qui rappellent ce temps. Elle désire continuer ses recherches dans cette direction, car l’aspect final qu’elle donne à ses tableaux est spécial; ils retiennent l’attention, par leur classicisme. Souvent sélectionnée pour participer à des concours et symposiums, elle y obtient prix et mentions, au niveau régional, national et international. Ses œuvres font partie de collections un peu partout dans le monde.

jocelynerousseau4@videotron.ca

jocelynerousseau.ca


Nicole Doyon

Un vent de fraîcheur, acrylique sur toile, 16 x 20 po, 2018

Un vent de fraîcheur, acrylique sur toile, 16 x 20 po, 2018

Quelle lumière ! Et quel sens de la couleur ! Après avoir peint plusieurs années à l’aquarelle, Nicole Doyon s’est mise à explorer d’autres techniques telles l’acrylique et l’huile. Minutieuse extrême de par ses expériences défiant la vivacité des jus d’aquarelle, aujourd’hui, l’artiste se sent plus à l’aise pour relever les défis de nouveaux sujets. Fleurs, paysages et faune ailée naissent au fil de son inspiration. « J’écoute mon inspiration du moment et laisse mon pinceau suivre ce qui se passe à l’intérieur de moi. Et c’est souvent par la recherche des coloris et la mise en place de la composition inusitée que j’accède à l’expression voulue, » dit-elle. Née dans la région des Bois Francs, elle habite au Lac Saint-Jean depuis 1969. Elle a étudié le dessin et l’aquarelle avec des peintres de renommée internationale. Bon nombre de symposiums jalonnent son parcours. À noter que ses œuvres seront exposées tout au long de juin à la Bibliothèque municipale d’Alma. Ses tableaux se retrouvent au sein de plusieurs collections privées et publiques, nommément celle du Mouvement Desjardins.

n.doyon@digicom.qc.ca


Martine Tremblay

Regarder plus haut et voir plus loin, acrylique et huile 30 x 40 po, 2018

Regarder plus haut et voir plus loin, acrylique et huile 30 x 40 po, 2018

Voici une création fleurant bon le bonheur de vivre ! Coloris tout en douceur. Personnages respirant le bonheur. Création empreinte d’humanité. Originaire de Saguenay, l’artiste bien ancrée dans le riche terreau de sa région natale, célèbre haut et fort la qualité de vie de ce coin de pays entouré de nature sauvage. C’est de là, depuis plus de trois décennies, qu’elle nous livre une œuvre de création reconnaissable au premier coup d’œil. Singulière de par ses atmosphères tendres, paisibles, pleines de candeur et savoureuses. Peintre autodidacte, elle expérimente divers procédés, d’où la mixité heureuse entre les différentes techniques. Postimpressionniste ou symboliste ? Quelle importance… « L’intensité du regard que je pose sur toutes choses se retrouve dans celui des personnages créés sur la toile. Cela m’impose une mise à nu et m’oblige à surmonter ma pudeur toute naturelle, » confie Martine Tremblay. On retrouve ses œuvres au sein de collections publiques et privées tout autant au Québec, en Ontario, qu’en Saskatchewan. Une œuvre riche et plus que singulière ! MB

Atelier de l’artiste sur rendez-vous : 133, rue Baron, Saguenay (Chicoutimi) 

418 696-1018 / 418 817-4001

www.martinetremblay.netetoile59@hotmail.com

Facebook : Martine Tremblay artiste peintre

L’artiste est représentée par : Gallery Chenier fine arts, 8 Court Street South, Thunder Bay, Ontario / Boheme Art Gallery, 615 B Main Street Saskatoon, Saskatchewan / Espace Maestria, 25, rue Racine Est, Saguenay (Chicoutimi) QC.


René Gagnon

Palette d’automne, 40 x 48 po, 2018

Palette d’automne, 40 x 48 po, 2018

« Ce tableau, je l’ai réalisé pour mes 90 ans, dans mon atelier de l’Anse de Roche. Il est coloré, il est fort, puissant et passionné comme ma vie. J’aime encore trouver l’inspiration dans cette belle grande nature qui m’entoure. En parcourant le Saguenay, j’ai découvert une nature fantastique, splendide, inaccessible qui vous écrase et vous terrifie, mais aussi une nature mystérieuse qui vous envoûte, vous enveloppe et vous rend amoureux d’elle, » nous dit le Maître. René Gagnon, c’est un géant de l’art. Il a exposé sur tous les continents. Fait partie des collections publiques et privées plus que prestigieuses. Les Riopelle, Cosgrove, Reyberolle auront été de ses amis appréciés. Son art à la limite de l’abstraction et de la figuration ne laisse personne indifférent. La puissance des coloris, les grands gestes à l’emporte-pièce, du rêve au paysage sa création nous invite à transgresser l’intemporel en refusant le convenu. À noter qu’à l’hiver nous ferons un texte exhaustif sur ce personnage plus grand que nature. MB

Atelier de l’artiste : 66, Chemin de la Pointe à Gagnon, Anse de Roche, Sacré-Coeur G0T 1Y0 / 418 236-4884

Galerie René Gagnon : 203, rue Notre-Dame ouest, Montréal H2Y 1T4 / 514 250-2718

www.renegagnon.ca

info@renegagnon.com


Vous êtes de cette région et aimeriez y participer : Odette Moreau, 1-800-641-9552 ou Michel Bois

Été 2019

Dans le but de faire connaître la création et l’émergence…

Livres

à découvrir


Jouons la créativité !

Gisèle Rivard

Livre sous forme de jeu de cartes

Prix : 24,95 $ (plus frais postaux s’il y a lieu)

Disponible via le site de l’artiste : giselerivard.com

L’artiste peintre Gisèle Rivard présente ce jeu instructif en 4 sections qui vous aidera à créer votre propre chef d’œuvre. Le jeu comprend 2 cartes expliquant le jeu de création et 4 sections : sujets, harmonies, composition et techniques. Chaque carte est illustrée d’une photo-témoin ou d’une œuvre. Vous cherchez un sujet ? 252 sujets différents sont répartis sur 12 cartes où chaque ligne de mots vous suggère les éléments de l’image à créer. Quelles couleurs ou harmonie choisir ? Les cartes harmonies offrent 4 possibilités de couleurs harmonisées sur chaque carte en gardant une dominante. Et la composition ? Plus de 32 graphiques de composition sont proposés sur 12 cartes. Quelle technique utiliser ? 18 techniques à expérimenter sont décrites à travers 12 cartes.

Au moment où nous fermons nos pages nous apprenons que Madame Gisèle Rivard est décédée le 29 mars dernier à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. MAGAZIN’ART offre sa sympathie à la famille de cette artiste qui a marqué le monde de l’aquarelle.


Octave Bélanger (1886-1972)

Un peintre, une époque

Daniel Bordeleau

Éditeur : Daniel Bordeleau; daniel.h.bordeleau@gmail.com

Ouvrage de 275 pages, 118 reproductions d’œuvres

La carrière artistique du peintre québécois Octave Bélanger (1886-1972) s’est étalée sur plus de soixante-dix ans, au cours desquels il a produit des centaines d’œuvres. Son talent s’est exprimé dans plusieurs média : peinture, aquarelle, gravure, photographie, dessin, fusain, gouache. Ses œuvres furent exposées au Québec, en France et au Danemark, à une cinquantaine de reprises entre 1919 et 2007. Son parcours est représentatif de celui des artistes francophones de Montréal de son époque; qu’il suffi se de mentionner sa formation commencée à l’Art Association of Montreal et poursuivie en France, à l’Académie Julian de Paris. Il représente sans contredit une génération de peintres francophones du Québec qui ont animé la vie culturelle montréalaise au 20e siècle et jeté les jalons de la modernité en peinture. La première biographie du peintre québécois Octave Bélanger est maintenant offerte en version imprimée et en version électronique dans le site Amazon et en version électronique uniquement dans plusieurs boutiques de livres électroniques comme KoboBarnes & Noble et Numilog.


Marcel Mussely, artiste peintre

Éditeur : Les Éditions GID

Ouvrage de 176 pages, entièrement en couleurs

Format : 8,375 x 9,75 pouces

Reliure caisse

Prix : 49,95 $

Disponible dans toutes les librairies du Québec et sur le site web des Éditions GID www.leseditionsgid.com

ISBN 978-2-89634-407-9

Artiste peintre, Marcel Mussely cherche constamment à traduire les paysages qu’il admire en coups de pinceau. Dame nature est sa muse et son sujet de prédilection; le Québec et ses régions sont ses lieux d’inspiration. Il ne se contente pas de regarder passer les nuages, il décompose les couleurs et cherche les teintes de sa palette qui serviront à recréer l’éclat de lumière derrière un cumulus, le mouvement du vent, la chaleur d’une étendue de verges d’or, de même que les tourbillons et les remous des eaux. Ce livre présente donc l’œuvre de Marcel Mussely, le peintre paysagiste, mais aussi l’homme, un homme de cœur, travaillant et audacieux. Un homme de cœur, car c’est auprès de sa famille et des siens qu’il puise sa force. Un homme audacieux, car il a osé réorienter complètement sa vie professionnelle afin de se réaliser à travers sa passion pour la peinture.

 

Été 2019

L’artiste peintre Gisèle Rivard présente ce jeu…

Sculptures au Jardin, 4e édition

Les gens qui font l’événement

La 4e édition de Sculptures au jardin aura lieu du 19 juin au 29 septembre 2019. Plusieurs œuvres moyennes et monumentales sont intégrées parmi les parcours fleuris du Jardin Moore, à Mascouche. Le jardin offre un écrin de beauté auquel l’intégration de l’œuvre d’art permet de singulariser l’espace en harmonisant ou en confrontant les formes naturelles avec les formes nouvelles suggérées par la sculpture. 25 artistes du Québec participent à l’événement. Artiste invité : Monsieur Pierre Leblanc, sculpteur. La salle Dora-Casement du pavillon d’accueil présentera les tableaux de l’artiste terrebonnien Pierre Legrand.

Pierre Leblanc

Pierre Leblanc

Le Jardin Moore, 1455, chemin Pincourt, Mascouche

La 4e  édition de Sculptures au jardin…

François Faucher

Les gens qui font l’événement

L’artiste François Faucher est maintenant représenté par la galerie d’art Céleste au 285, rue Principale à Saint-Sauveur. Il y présente sa nouvelle série de tableaux. Avis aux collectionneurs, car c’est à voir !

 

Été 2019

L’artiste François Faucher est maintenant représenté par…

Abstraction 59, 36 x 48 po

Chantal Malek

Les gens qui font l’événement

La peintre Chantal Malek offre un tableau pour l’encan de la Fondation Revivre, maladies mentales. Madame Malek dont les œuvres sont exposées à la Galerie d’art Céleste de Saint-Sauveur a fait une offre généreuse pour cette fondation qui lui tient à cœur.

Abstraction 39, 48 x 36 po

Abstraction 39, 48 x 36 po

Été 2019

La peintre Chantal Malek offre un tableau…

Gabriel Lavoie, En symbiose

Symposium de peinture

du Kamouraska

Les gens qui font l’événement

Le Symposium de peinture du Kamouraska tiendra sa 26e édition du 18 au 21 juillet 2019. Les trois sites d’exposition sont toujours St-Germain, Kamouraska et St-Denis. Soixante-quinze peintres sont attendus pour cette 26e édition. Le 17 juillet, le comité organisateur recevra les artistes pour un 5 à 7 amical à la Chapelle de St-Denis, sur le bord de l’eau. L’ouverture des salles se fera le 18 juillet à 10 h. Plusieurs activités sont au programme dont les ateliers de Maîtres et un symposium des enfants. Mon peintre à moi, un concours par lequel les visiteurs peuvent se mériter une peinture d’une valeur de 500 $ du peintre de leur choix. Également, la possibilité pour les amoureux de l’art de remporter la toile du président d’honneur, Monsieur Gabriel Lavoie. Voici un symposium voué autant aux amateurs d’art qu’aux gens épris de la beauté de la nature ré-énergisante du Bas-Saint-Laurent.

 

Été 2019

Le Symposium de peinture du Kamouraska…

Expositions estivales

au Moulin La Lorraine

Les gens qui font l’événement

Darcia Labrosse, Le Shaman industriel !!! En cette ère de transhumance et de déterritorialisation, la peinture de Darcia Labrosse tient d’une certaine manière de la performance en exposant la trace d’une présence en usine, loin de l’espace consacré de l’atelier du peintre. L’artiste a développé une technique originale alliant l’aluminium, l’acier et le cuivre, et la peinture électrostatique. Unissant la force brute et la délicatesse des émotions, Darcia Labrosse peint une figure humaine ontologique, inquiétante, énigmatique, libre d’artifices, dont l’expression atteint à l’universel. Salle Pierre-Beaudoin, du 15 juin au 1er septembre 2019.

Darcia Labrosse

Darcia Labrosse

Hélène B. Robert, Ce qui passe. Variablement, la créativité de cette artiste multidisciplinaire s’exprime à travers le bronze, l’aluminium, la pierre, l’acier, le bois ou par l’image numérique fixe ou animée. Toujours, l’artiste crée par curiosité, par désir d’avancer vers la possibilité d’un équilibre identitaire en tant que femme, citoyenne, mère et fille. Hall du Moulin, du 15 juin au 15 septembre 2019. Exposition-concours d’arts visuels 2019. Œuvres gagnantes du concours Chaudière-Appalaches en œuvres-Premier jet. Salle des Courroies, du 8 juin au 25 août 2019.

Hélène B. Robert, Dansame

Hélène B. Robert, Dansame

Été 2019

Darcia Labrosse, Le Shaman industriel…

La journée à Roger !

Les gens qui font l’événement

On parle d’art populaire et d’une fête pour rendre hommage à l’un des plus illustres du genre : Roger Dumont. Une sommité du domaine de l’art populaire dont les œuvres se retrouvent au sein de collections muséales et privées. Depuis Kamouraska, Roger Dumont est l’incontournable de cette forme d’art au Québec. La création de monsieur Dumont est diversifiée et ne se résume pas uniquement en la fabrication de poules. On y retrouve tous les animaux et personnages ayant marqué son imaginaire. Il utilise lui aussi, comme bien d’autres « gosseux », la récupération pour créer ses œuvres. Sa marque de commerce. Les pièces de Roger Dumont sont signées et elles sont habituellement peintes et datées par son épouse Céline Denis, d’où les deux noms sur la même pièce. La journée à Roger est un incontournable pour les fanas du genre ! Rendez-vous, donc à la Galerie-Boutique Art populaire Kamouraska, au 135, avenue Morel, Kamouraska, ce 22 juin 2019, entre 12h et 17h. J’y serai pour sûr !

 

Été 2019

On parle d’art populaire et d’une fête…

L’Expo Galerie AAPARS à Boucherville,

un succès retentissant !

Les gens qui font l’événement

L’association des Artistes Peintres Affiliés de la Rive-Sud a remporté un vif succès avec l’Expo Galerie, la plus grande exposition hivernale d’arts visuels en Montérégie. L’événement s’est tenu pour la deuxième fois au Centre multifonctionnel Francine-Gadbois à Boucherville, le 2 et 3 mars 2019. Près de 1 000 personnes sont venues admirer les œuvres des exposants. Les acquéreurs ont acheté 40 œuvres. L’AAPARS recevait pour l’occasion Madame Diane Laberge du complexe funéraire Yves Légaré à titre de présidente d’honneur et d’autres invités de marque tels Monsieur Jean Martel, maire de Boucherville, Madame Nathalie Roy, Ministre de la culture, Monsieur Xavier Barsalou-Duval, Député de Pierre-Boucher-Les-Patriotes-Verchères et Monsieur Jean Letarte, artiste invité. Tout au long du weekend, le public a admiré la haute qualité des œuvres des artistes et a échangé avec ces derniers sur leurs démarches de création. L’association tient à remercier les amateurs d’art venus encourager ses artistes ainsi que les bénévoles pour leur contribution.

 

Été 2019

L’association des Artistes Peintres Affiliés de la Rive-Sud…

Audrey Jacques (à gauche) et Annie Rodrigue (à droite)

Deux artistes d’ici membres

d’un jury en Toscane

Les gens qui font l’événement

C’est une expérience inoubliable qui attend deux artistes de la région Chaudière-Appalaches. En effet, le 25 juin prochain, l’artiste en arts visuels Annie Rodrigue d’East Broughton et l’artiste photographe Audrey Jacques de Tring Jonction s’envoleront en Italie pour un voyage qu’elles ne sont pas près d’oublier. Elles seront toutes deux membres d’un jury pour une Biennale qui se tiendra du 20 au 30 juin 2019 dans la Région de Lucca en Toscane. Les amies sont très fières de vivre une expérience professionnelle aussi enrichissante qui marie bien leurs deux passions, les arts et les voyages. Les deux artistes se sentent privilégiées de donner leur interprétation de l’art lors d’un concours dans un environnement aussi riche de culture artistique.

 

Été 2019

C’est une expérience inoubliable…

Jacques Landry

à l’honneur au Symposium Lyst’Art

Les gens qui font l’événement

L’artiste Jacques Landry, originaire de Lyster sera l’artiste invité à la 13e édition du Symposium Lyst’Art, les 6 et 7 juillet 2019, dans la région du Centre-du-Québec. Le Lyst’Art regroupe une cinquantaine d’artistes et artisans sélectionnés. Il se veut une porte d’entrée sur l’art et met en lumière des artistes originaux et authentiques. Les œuvres de l’artiste seront à la Galerie du Lac à Venise-en-Québec tout l’été. L’artiste participera également au Symposium Pleines Couleurs, qui accueille les artistes du Québec, du Canada et de l’étranger, et qui se tiendra au jardin Jeanne-d’Arc sur les plaines d’Abraham à Québec, les 16, 17 et 19 août 2019. Il vous donne aussi rendez-vous dans son atelier dans le cadre du Circuit des Arts de Saint-Bruno-de-Montarville, les 21 et 22 septembre 2019. Vous pouvez le suivre sur sa page Facebook ou encore consulter son site internet jlandryartiste.com.

 

Été 2019

L’artiste Jacques Landry, originaire de Lyster…

Démonstration et Causeries

Les gens qui font l’évènement

Enchanté par ses rencontres avec les amateurs d’art à son atelier d’été de Kamouraska, l’artiste peintre Michel LeRoux souhaite répéter l’expérience, sous une nouvelle formule, à son atelier d’hiver de Boucherville où il avait l’habitude de peintre en solitaire depuis 25 années. En novembre et décembre 2019, il présentera six journées distinctes de Démonstration et Causeries. Pendant chacune d’elles, il peindra un tableau de grandes dimensions. Il transmettra sa technique et son savoir, tous deux enrichis de plus de 40 ans de peinture quotidienne et de passion pour l’art. Sans détour, il répondra à toutes vos questions. Pour une rencontre inoubliable avec un maître de la peinture paysagiste, réservez dès maintenant. Les places sont limitées. Il est cependant possible que des dates supplémentaires soient ajoutées en hiver 2020. Pour plus de détails : www.michelleroux-art.ca.

 

Été 2019

Enchanté par ses rencontres avec les amateurs d’art…

Nave Nave Mahana

Région de la Capitale Fédérale

OTTAWA

Au Musée des beaux-arts du Canada, voyez la toute première exposition au monde consacrée aux portraits de Paul Gauguin. À travers des autoportraits imaginatifs, ainsi que des illustrations atypiques d’amis, de membres de sa famille et de femmes en France et en Polynésie, Gauguin. Portraits met en lumière l’extraordinaire créativité de l’artiste pour pousser plus loin les possibilités du genre. Réunissant tableaux, œuvres sur papier et sculptures, Gauguin. Portraits présente une sélection unique et inoubliable d’œuvres issues de collections publiques et particulières de partout dans le monde. Jusqu’au 8 septembre 2019.

Également au MBAC : Multitude, solitude. Les photographies de Dave Heath – Explorez l’œuvre irrésistible de l’un des photographes de rue les plus brillants de sa génération. Qu’il s’agisse d’isoler un visage dans la foule ou encore de cadrer en gros plan des portraits de désespoir silencieux, Dave Heath (1931–2016) possède ce talent instinctif d’exposer l’âme derrière la personne. Multitude, solitude, qui revisite la trajectoire artistique d’Heath, du jeune prodige au photographe influent, rend hommage à une œuvre qui reflète la solitude et l’aliénation inhérentes à la vie moderne. Jusqu’au 2 septembre 2019.

Organisée autour du buste en bronze de Friedrich Nietzsche réalisé par Max Klinger, qui appartient à la collection du Musée des beaux-arts du Canada, l’exposition Comprendre nos chefs-d’œuvre. Friedrich Nietzsche et les artistes du Nouveau Weimar explore l’influence du célèbre philosophe sur le monde artistique et culturel de l’Allemagne de Weimar autour des années 1900. La sculpture emblématique réalisée par Max Klinger est la pièce centrale de cette nouvelle exposition qui regroupe également une sélection d’œuvres d’autres artistes. Au MBAC, jusqu’au 25 août 2019.

 

Été 2019

Au Musée des beaux-arts du Canada, voyez la toute première…

Maison Alfred Pellan

Région de la Capitale Nationale

LIMOILOU

Chez Alfred Pellan et la Caisse Desjardins de Limoilou ont souligné le troisième anniversaire de la galerie en procédant à l’inauguration d’une nouvelle activité artistique à Limoilou : Les rendez-vous d’Alfred. Ces rendez-vous mensuels se tiendront tous les 3e jeudis du mois et donneront lieu à des rencontres et des échanges que l’on souhaite mémorables entre les artistes et le public de tous âges et de tous les milieux. Tous sont bienvenus. La galerie d’art Chez Alfred-Pellan, opérée par les membres de la Coopérative artistique du quartier, est située au 581, 3e Avenue, dans l’arrondissement de La Cité-Limoilou. Elle a ouvert ses portes le 1er mai 2016 à l’intérieur des murs mêmes où l’artiste internationalement reconnu, Alfred Pellan, a découvert sa passion pour la peinture au début du 20e siècle. Le groupe souhaite que de ces lieux puissent émerger de nombreux autres grands talents. L’endroit présente les œuvres d’artistes en arts visuels, qu’ils soient de la relève ou déjà établis.


SAINT-AUGUSTIN-DE-DESMAURES

L’Association Culturelle de Saint-Augustinde-Desmaures organise le festival artistique FAITES DE L’ART, le samedi 13 juillet 2019, de 8h30 à 21h. FAITES DE L’ART est l’occasion de rassembler des artistes en arts visuels de tous horizons pour créer dans les parcs et jardins de la ville, avec une exposition des œuvres réalisées dans la journée à partir de 16h à l’Hôtel de Ville. L’art descend dans la rue et se met à la portée de tous ! FAITES DE L’ART est un festival d’arts visuels (dessin, peinture, photo, sculpture) ouvert à la population de Saint-Augustin-de-Desmaures et aux artistes amateurs et professionnels de la grande région de Québec. Les artistes sont invités à créer une œuvre personnelle sur le territoire de la Ville et ont une journée complète pour le faire. Pour plus de renseignements : culturestaugustin.com/faites-de-lart/.


BAIE-SAINT-PAUL

Le Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul présente l’exposition Le mur des rapaces, volet 3 de l’artiste René Derouin. Avec cette exposition, Derouin revisite son continent et porte un regard nouveau sur le monde qui l’entoure. L’exposition présente un enjeu d’actualité et dénonce la société de surconsommation. Œuvre clé de l’exposition, Le mur de rapaces, réalisée en 2017, s’étend sur près de 11 mètres et aborde quatre sujets : Le train, les rapaces, la migration et le mur. Jusqu’au 3 novembre 2019.

Également à l’affiche du MACBSP, l’exposition Quand la lumière s’éteint elle revient en noir présente des œuvres de Jacques Hurtubise créées entre 1962 et 1986, qui démontrent qu’au cours de ces trois décennies le style d’Hurtubise se transformera sans que jamais sa fougue ne s’éteigne. Jusqu’au 3 novembre 2019.

La ville de Baie-Saint-Paul sera encore cette année prise d’assaut par les artistes du 37e Symposium international d’art contemporain placé sous le thème Art, Architecture, Paysage & Environnement. Les artistes vous accueilleront dans leurs ateliers. Vous y verrez des pratiques diversifiées mettant en évidence les nombreuses facettes de l’art contemporain. Grâce à une programmation riche et variée, proposant conférences, films et spectacle de clôture, vous pourrez vivre à chaque jour une expérience unique. Du 26 juillet au 25 août 2019. La programmation complète du Symposium, incluant la présentation des artistes, est disponible sur le site www.symposiumbsp.com.


Été 2019

Chez Alfred Pellan et la Caisse Desjardins de Limoilou…

SAINT-CHARLES-BORROMÉE

Région de Lanaudière

Maison et jardins Antoine-Lacombe présente l’exposition Métamorphose Mythologie-Cariatides de Ljubomir Ivankovic. Ljubomir Ivankovic est issu de la tradition des écoles européennes des Beaux-Arts, d’où lui vient la maîtrise de toutes les disciplines des arts plastiques. Depuis quarante-cinq ans, sa carrière évolue au gré de son expression artistique. Il se tourne principalement vers la peinture à l’huile. Inspiré du quotidien, tout en le transcendant, il peint le corps humain, le portrait, le paysage et des natures mortes. Avec poésie et délicatesse, l’artiste transforme la réalité en art avec rigueur et esthétisme. Dans l’exposition Métamorphose Mythologie-Cariatides, Ljubomir Ivankovic nous livre son interprétation tout en couleur et en mouvement des cariatides, ces statues de femmes de l’architecture grecque qui ont traversé les époques et les styles artistiques. Jusqu’au 23 juin 2019.

 

Été 2019

Maison et jardins Antoine-Lacombe présente…

COWANSVILLE

Région de la Montérégie

Le Musée Bruck présente l’exposition PHOTO-SENSIBILITÉS qui regroupe les œuvres et les installations de l’artiste multidisciplinaire Mariève Pelletier. Dans cette exposition, Mariève Pelletier propose une série d’œuvres inspirées de ses recherches sur la photographie et de sa fascination pour les matières textiles. Son travail soulève un questionnement autour des fonctions plastiques du médium photographique et de sa dualité avec la peinture. La place du textile au sein de sa pratique se retrouve parmi ses photographies, ses peintures et ses broderies. Sa production, tout en exprimant une recherche scientifique, reste ancrée dans une volonté assumée de féminité et un attrait pour le glamour kitsch. Jusqu’au 16 juillet 2019.

 

Été 2019

Le Musée Bruck présente l’exposition PHOTO-SENSIBILITÉS…

SAINT-FAUSTIN

Région des Laurentides

La Maison des Arts Saint-Faustin invite les artistes à se donner rendez-vous à Saint-Faustin-Lac-Carré du 24 août au 19 octobre 2019 pour la 23e édition de son Concours annuel qui aura pour thème : État d’âme. Ce concours est ouvert à tout artiste en arts visuels présentant une réalisation originale dans une, deux ou trois des catégories suivantes : Peinture (huile, acrylique, aquarelle, techniques mixtes, dessin) – Art numérique (photographie, peinture, imprimé) et photographie – Sculptures (bas-relief, haut relief, ronde-bosse, verre). Chaque dossier d’artiste devra être soumis avant le 19 juillet 2019. Pour plus de détails quant aux informations requises, conditions à respecter et formulaire d’inscription : maisondesartssaint-faustin.ca/concours-annuel-2019/.

 

Été 2019

La Maison des Arts Saint-Faustin invite…

L’observatrice, 3/8 21 x 23 po

Hommage à Gérard Bélanger

(1936 – 2019)

La nouvelle est tombée comme une tonne de briques. Gérard Bélanger n’est plus. On pouvait s’y attendre en considérant ses 83 ans. Mais on le croyait éternel tellement il avait de l’énergie et ce sens inné pour s’adjoindre l’énergie de la vie. Rappelons que le sculpteur a été un pionnier de la fonderie d’art au Québec. On pense à la mise en fonction de la fonderie d’Inverness au moment où les sculpteurs québécois devaient se rendre en Ontario ou aux États-Unis pour réaliser leurs œuvres. On retiendra de l’œuvre de Gérard Bélanger ce sens unique de la beauté défiant les tensions et les élans vers l’équilibre de personnages truculents, ciselés à la manière d’un diamant des profondeurs. Son savoir. Sa générosité. Son enthousiasme, mais surtout son dynamisme nous manque déjà. Merci pour tout, Maître Bélanger !

La mère et l’enfant, 6/8 15 x 11 po

La mère et l’enfant, 6/8 15 x 11 po

Un remerciement spécial à la Galerie Richelieu, 7903, rue Saint-Denis, Montréal, QC – 514 381-2247, pour la gracieuseté des images de la création de Gérard Bélanger, qu’elle représente.

La nouvelle est tombée comme une tonne de briques…

MONTRÉAL

Région métropolitaine

À voir dès la rentrée au Musée des beaux-arts de MontréalMomies égyptiennes : passé retrouvé, mystères dévoilés. Après avoir connu un succès retentissant à Sydney, Hong Kong et Taiwan, cette exposition poursuit sa tournée internationale au Musée des beaux-arts de Montréal. En grande première nord-américaine, l’exposition du British Museum propose une reconstitution de la vie de six personnes ayant vécu le long du Nil entre 900 av. J.-C. et l’an 180 de notre ère. Dans une approche innovante, à la croisée des arts et de la science, elle dresse un portrait de leur identité dans le plus grand respect, tout en tirant parti de technologies de pointe. Momies égyptiennes permettra d’en apprendre davantage sur des individus aux profils variés : un jeune homme, deux prêtresses chanteuses, un prêtre, un enfant et une femme au foyer. Accompagnés d’imageries numériques 3D, de visualisations interactives et de plus de 200 objets issus de la célèbre collection égyptienne du British Museum, ces face-à-face offrent un point de vue unique sur la façon dont on vivait et mourait en ces temps reculés. Du 14 sep- tembre 2019 au 2 février 2020.


L’été s’ouvre au Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) avec l’artiste canadienne Rebecca Belmore et l’exposition Braver le monumental, plus grande exposition jamais présentée sur son travail et survol majeur des 30 dernières années. Un riche corpus d’œuvres incluant sculptures, installations, photographies et vidéos, dont certaines basées sur des performances, est présenté. L’une  des  artistes  d’art  contemporain canadiennes les plus célébrées et les plus marquantes, ses œuvres abordent avec infiniment de beauté, de sensibilité et de résilience nos relations problématiques avec le territoire, la situation des femmes, les événements historiques et la violence continue envers les peuples autochtones. Jusqu’au 6 octobre 2019.


Collection du MAC : Nadia Myre, Chloé Lum et Yannick Desranleau – Au diapason de l’exposition de Rebecca Belmore, le MAC présentera des œuvres de sa collection et de nouvelles acquisitions, notamment de Nadia Myre, dont le travail véhicule quelque chose de profondément humain, de nature à soulever des questions liées au désir, à la perte, à la résilience et à la connaissance. En relation avec des thèmes comme l’identité autochtone, la série Méditations on Red, se présente sous la forme d’un ensemble photographique représentant un fin travail de perlage. Le thème de la performativité se déploie sous une toute autre forme dans le travail de Chloé Lum et Yannick Desranleau. Deux installations, l’une sculpturale « The Face Stayed East The Mouth Went West » et l’autre vidéographique « What Do Stones Smell Like in the Forest ? » sont positionnées en dialogue. Jusqu’au 4 août 2019.


Sous le thème La vie des choses, le Musée d’art  contemporain de Montréal et MOMENTA/Biennale de l’image s’unissent pour présenter Children’s Games (Jeux d’enfants) 1999-2018, de Francis Alÿs. La série Children’s Games réunit des scènes de jeu à travers le monde. En cours depuis 1999 et composé de près d’une vingtaine de vidéos, cet inventaire d’activités ludiques montre des enfants qui font d’objets relativement simples et anodins – chaises, pièces de monnaie, sable, pierres, bouteilles de plastique, etc. – la matière première d’univers improbables et fantastiques. Du 4 septembre 2019 au 5 janvier 2020.


Le Musée McCord invite le public sur l’archipel Haida Gwaii, situé au nord-ouest du Canada, dans sa toute dernière exposition, Sding K’awXangs – Haïda : Histoires surnaturelles. Avec plus de 100 objets rares, pour la plupart issus de la riche collection Cultures autochtones du Musée, et des œuvres d’artistes contemporains, l’exposition propose une immersion dans la culture haïda d’hier et d’aujourd’hui permettant de découvrir la beauté et la richesse inestimable d’une culture qui a failli disparaître à la fin du XIXe siècle. En plus d’objets magnifiques, collectionnés à l’origine par le Montréalais d’adoption George Mercer Dawson avant d’être intégrés à la collection du Musée McCord, l’exposition présente des œuvres d’artistes haïdas contemporains. Le parcours met en lumière différents pans de la culture haïda, dont son vocabulaire artistique, le potlatch et la spiritualité, en parallèle avec les histoires surnaturelles qui habitent et animent les objets. Jusqu’au 27 octobre 2019.


Été 2019

À voir dès la rentrée au Musée des beaux-arts de Montréal…