Magazin'Art


Suzanne Maillé

artiste-verrier

À découvrir

Avec Suzanne Maillé, il est tout naturel de commencer la conversation en parlant d’oiseaux. C’est d’ailleurs avant l’une de ses conférences sur les canards qu’elle tiendra à Saint-Jovite devant les membres du club d’ornithologie des Hautes-Laurentides que nous nous rencontrons pour une entrevue. C’est en 1976 que débute sa passion et, aujourd’hui, elle sait reconnaître plus de 150 espèces en écoutant simplement leur chant. Avant de parler de son art, nous conversons de Grands Pics, de Bruants, de Chouettes rayées et autres habitants emplumés de nos forêts.

Nourrissons, Oriole de Baltimore, 135 pièces, 18 x 28 po, 1988

Nourrissons, Oriole de Baltimore, 135 pièces, 18 x 28 po, 1988

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Robert Lafontaine

Mots clés : Suzanne Maillé,  Vitrail,  ornithologie,  

Comments are closed.