Magazin'Art
Au crépuscule

Raynald Leclerc

en Provence

Les gens qui font l’évènement

Wow ! Raynald Leclerc en Provence… L’histoire tient d’une rencontre heureuse. Celle de l’agent du peintre avec Roger Jarre, viticulteur prospère de la région du sud de la France, Roger Jarre, amoureux du Québec, investisseur par surcroît. Son idée : établir un lien entre la France et le Québec en proposant au peintre de produire une étiquette pour un cuvée du Domaine de Souviou. Dix jours de pure grâce, selon les mots de l’artiste de retour avec des esquisses au pastel sous le bras. La mer, l’architecture, les oliviers, les vignes ; Leclerc aura travaillé tout l’hiver à produire 40 tableaux. Une vingtaine de toiles exposées à la fin mai dont la majorité a trouvé preneur par le biais de la Galerie Internationale, à Québec. Puis les autres qui seront exposées dès le 27 juin au Domaine de Souviou. Soulignons aussi la publication d’un livre lumineux sous la plume de Sylvain Harvey, touchant au séjour du peintre au pays des lumières des Cézanne, Matisse et de Van Gogh. Merci la vie !

Été 2014

Comments are closed.