Galerie Jeannine Blais
Magazin'Art
Une saison en art Montréal

MONTRÉAL

Région métropolitaine

Le Musée des beaux-arts de Montréal présente IL ÉTAIT UNE FOIS… LE WESTERN. Cette importante exposition pluridisciplinaire offre une lecture inédite du cinéma western en considérant ses liens avec les arts visuels (peinture, sculpture, photographie) depuis le milieu du XIXe siècle à nos jours. La création, la  transmission et la transformation du mythe western en Amérique y sont étudiées. Plus de 400 peintures, sculptures, installations, photographies, artéfacts,  photogrammes et extraits de films rendent compte de l’évolution du genre marqué par un dialogue incessant entre les beaux-arts et le cinéma. L’exposition célèbre la beauté du western et expose également ses versants plus sombres. Elle  aborde certains préjugés envers les peuples des Premières Nations que le western a contribué à perpétuer et explore des thèmes reliés à des questions toujours actuelles telles que  la violence, la représentation stéréotypée des genres, les relations interraciales et l’acceptation de la différence. Elle entend démontrer à quel point l’art a le pouvoir à la fois d’entretenir et de remettre en cause les croyances les plus répandues. Du 14 octobre 2017 au 4 février 2018.


Le Musée des beaux-arts de Montréal vient d’acquérir un tableau remarquable, le modello, ou modèle achevé, du célébrissime Portrait de Louis XIV en habit  royal par Hyacinthe Rigaud (Musée du Louvre, Paris). Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du musée affirme : « Nous sommes très heureux d’avoir pu saisir sur le marché de l’art cette  icône de la peinture, le modello d’un des portraits les plus fameux  de l’histoire de l’art occidental. Souvent répliqué et même pastiché, il est à l’origine d’une riche lignée iconographique du portrait type du souverain. Ce tableau s’intègre avec pertinence dans notre collection en art international historique, car Louis XIV a permis à la Nouvelle France de passer véritablement du stade de comptoir commercial au stade de colonie de peuplement. »


Le Musée des beaux-arts de Montréal et sa directrice générale et conservatrice en chef, Nathalie Bondil, ont été honorés de quatre prix soulignant le travail accompli dans la promotion de la diversité et de l’inclusion. Le prix Paul Gérin-Lajoie de l’organisme Ensemble pour la diversité et le prix Phénicia Socitété 2017 de la Chambre de commerce LGBT du Québec ont été remis à Nathalie Bondil. Le MBAM a reçu le prix Allié.e. de la Fondation Émergence et a été désigné « partenaire de l’année » par l’organisme Le Gris-Montréal. Ces reconnaissances soulignent les efforts  déployés par le Musée et sa directrice afin de soutenir les nombreux programmes et initiatives favorisant l’inclusion et la diversité.


La rentrée culturelle 2017 au Musée McCord s’amorce sous le signe de la photographie contemporaine, grâce à des expositions qui dévoilent des œuvres inédites et jettent un éclairage sur une démarche moins connue du public. Ainsi, depuis le début du mois de septembre, le Musée présente l’installation Jayce Salloum – location/dis-location(s): beyond the pale, dans le cadre de MOMENTA | Biennale de l’image. Continuité d’une archive photographique que Jayce Salloum constitue depuis 1979 au fil de ses voyages à travers le monde, cette encyclopédie subjective faite d’images personnelles et publiques organisées par thèmes, aborde des questions liées aux territoires disputés, au nationalisme, à l’intégration sociale ou aux crises identitaires. Jusqu’au 12 novembre 2017.


Le Musée McCord présentera également l’exposition GABOR SZILASI : LE MONDE DE L’ART, Photographies de vernissages à Montréal, 1960-1980. L’exposition proposera une quarantaine de photographies de Gabor Szilasi, pour la plupart inédites, montrant des vernissages d’expositions et d’autres événements artistiques qui ont eu lieu à Montréal entre 1960 et 1980. Dans un style documentaire spontané, elles immortalisent des visages, des lieux et l’effervescence de la scène artistique montréalaise à une époque de bouleversements sociaux et culturels. Du 7 décembre 2017 au 8 avril 2018.


Novembre marque l’arrivée au Musée McCord de l’exposition annuelle consacrée aux jouets, qui s’intitule TOHU-BOHU AU PAYS DES CONTES. Cette exposition est une invitation à découvrir l’univers des contes merveilleux qui ont enchanté des générations d’enfants et qui continuent de les charmer aujourd’hui : Le Petit  Chaperon rouge, Hansel et Gretel, Jacques et le haricot magique, La Petite Sirène et Cendrillon. Ces récits sont réinterprétés dans un espace immersif et ludique. Le jeune visiteur sera invité à découvrir un univers bouleversé par un mauvais sort jeté par la fée Carabosse. Du 19 novembre au 11 mars 2018.


Intitulée QUÉBEC, une très grande fresque néo-réaliste, produite par l’artiste new-yorkais Adam Miller, sera exposée dans l’Atrium du Musée McCord pour quelques jours seulement. Commanditée par l’homme d’affaires montréalais Salvatore Guerrera dans le cadre du 150e anniversaire du Canada, la toile d’une dimension de près de neuf mètres carrés porte sur l’histoire du Québec et sa place dans le Canada. Du 2 au 5 novembre 2017.


Les pères Noël s’installent au Musée Stewart. Cette exposition, devenue une tradition incontournable du temps des fêtes, est de retour pour une 5e édition. Petits et grands pourront apprécier une étonnante collection composée d’une trentaine de figurines de pères Noël, dont  plusieurs ont été confectionnées à la main par des artistes charmés par la magie de Noël. Pour ajouter à la féérie de Noël, l’élégant château de poupées Szálasi, qui s’illumine et s’anime au son de la musique, sera également  exposé, ainsi que des photographies illustrant l’hiver montréalais au début  du 20e siècle et des capsules  sur les traditions de Noël. Du 15 novembre 2017 au 7 janvier 2018.


L’exposition permanente du Musée Stewart, Histoires et Mémoires, révèle près de 500 artéfacts, documents, livres rares, cartes et armes anciennes issus des collections du Musée. Mettant en lumière différentes périodes de notre histoire, telles les grandes explorations en Amérique, la vie en Nouvelle-France, la fondation de Montréal, le développement des sciences et les grands conflits, cette exposition s’inscrit comme une destination  de premier plan pour souligner le 150e anniversaire du Canada. À noter que les 28 et 29 octobre, de 10h à 17h, les  esprits malins s’emparent du Musée pour l’Halloween. À cette occasion, parents et enfants sont invités à se présenter costumés au Musée.


Le Partenariat du Quartier des spectacles propose aux Montréalais et aux touristes une expérience artistique inédite : KM3 (prononcé kilomètre cube). Faisant partie de la programmation officielle du 375e anniversaire de Montréal, cet événement est un grand parcours d’art public créé à l’occasion des festivités de la ville. Une vingtaine d’œuvres originales investissent les façades, les places, les parcs, les trottoirs et les vi­trines du territoire du Quartier des spec­tacles pour  permettre au public de voir la ville sous un nouveau jour: surprenante, onirique, rémventée. KM3 propose une déambulation à travers le Quartier des spectacles, des places iconiques jusqu’aux lieux les plus  insolites, réunissant des œuvres immersives,  interactives ou contemplatives conçues spécialement pour Montréal, qui plairont autant au grand public et aux familles qu’aux initiés. Une série de rendez-vous  rassembleurs et festifs animera également le quartier des spec­tacles, mettant ainsi en valeur ce parcours d’art public. Pour obtenir plus d’informa­tion, consultez le km3artpubic.com et le quartierdesspectacles.com. Présentement en cours, jusqu’au 15 octobre 2017.

Automne 2017

Articles reliés

Comments are closed.