Galerie Jeannine Blais
Magazin'Art

Printemps 2014

Joe Jbeily

Joe Jbeily

réveille le bois et le réincarne en bronze

Clin d’oeil

Il y du nouveau à Montréal. De l’audace et du talent qui font écarquiller d’émerveillement les yeux des passants, freiner brusquement les autos et saupoudrer d’exotisme l’angle des rues Sherbrooke et Saint-Laurent. En effet, depuis le 19 novembre 2013, une sirène géante nommée Baladi, une imposante et majestueuse sculpture de cinq mètres envoute tous ceux et celles qui la croisent. Conçue et réalisée par le sculpteur montréalais Joe Jbeily, elle se déploie en bois de cèdre orangé et ensoleillé. Voluptueusement, elle laisse tan-guer autour d’elle son voile en câbles d’acier, un signe distinctif du travail de l’artiste. Ins-tallée devant les locaux de l’Agence de communication et de branding TM, dont Jbeily est le fondateur et président, elle a préludé l’inauguration de la galerie d’art du sculpteur, Galerie 65, où Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more


Source : Agence TM

sculpture.joejbeily.com

Il y du nouveau à Montréal. De l’audace et du talent qui font écarquiller d’émerveillement les yeux des passants, freiner…

LIRE +
Marc St-Jean

Marc St-Jean

Convivialité et joie de vivre

Visite dʼatelier

Face à un défi, Marc St-Jean se lance intensément et sans réserve dans l’aventure, jusqu’à obtenir satisfaction. Sous son air sobre et son calme apparent se love une énergie débordante qui exulte lorsque vouée à un but précis. Économiste de formation, la pre-mière moitié de sa vie se passe dans le milieu de la finance, une sphère d’activités plutôt aride, cérébrale et analytique où la créativité n’a que bien peu de place. Sérieux et responsable, il préfère commencer par sécuriser ses assises avant d’oser plonger dans le vertige d’un monde qui, tel un précipice bordant une haute falaise, l’attire quasi magnétiquement en même temps qu’il craint d’y basculer. Ainsi, aussitôt qu’il est en mesure de se consacrer exclusive-ment à la peinture, son envie de s’exprimer explose en autant de couleurs qu’il porte en lui de passion retenue. Cette nouvelle plage de liberté l’enchante et il produit d’abord frénétiquement afin d’alimenter les multiples galeries qui exposent son travail et de répondre aux nombreuses commandes des amateurs d’art. Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more


Texte de Lisanne LeTellier

On trouve les œuvres de Marc St-Jean à la galerie Médius du marché Bonsecours à Montréal, à la galerie dʼart du Château Bromont ainsi quʼà la galerie Quatre Saisons de Québec.

 

Face à un défi, Marc St-Jean se lance intensément et sans réserve dans l’aventure, jusqu’à obtenir satisfaction. Sous son air sobre…

LIRE +
Portrait International

La galerie

Portrait International

Chantal Ouellet me reçoit en compagnie de Denis Jacques à leur galerie d’art Portrait International de Québec. Leurs cimaises sont bien différentes de celles qu’il m’a été donné de voir jusqu’à au- jourd’hui puisqu’elles présentent exclusivement du portrait, du nu et du réalisme symbolique contemporain. En fait, aussitôt que l’on entame la conversation avec Mme Ouellet, on se rend compte de l’importance qui est ici accordée à l’académisme dans la réalisation des œuvres. Nous sommes présentement dans un lieu d’exposition qui a comme vocation de promouvoir un art classique qui se perd. Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

 


Texte de Robert Lafontaine

 

Chantal Ouellet me reçoit en compagnie de Denis Jacques à leur galerie d’art Portrait International de Québec. Leurs…

LIRE +
paquin 1

Pauline Paquin

Un monde de petits

Sur la cimaise

Un jour, des enfants sortent en courant de l’école. Leur joie, leur légèreté et leur insouciance ont capturé l’attention d’une artiste en devenir dont cette joie sera le moteur principal.

Pauline Paquin alimente ses toiles des moments du quotidien tels que vécus par la petite enfance. Avec son lot de candeur, les scènes colorées ont le don de faire sourire et de réjouir l’œil. « Les enfants colorent ma vie », dit l’artiste dont la carrière s’étale sur trois décennies. C’est le propre de l’artiste de s’émerveiller de détails qui passent inaperçus aux yeux de la masse. L’inspiration canalisée laisse ensuite place à la mise en lumière et en couleurs qui scellent la vision finale de l’artiste. Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more


Texte par Isabelle Gauthier

Pauline Paquin est représentée à la Galerie Pauline T. Paquin, St-Sauveur, à la Galerie Le Balcon d’Art, Saint-Lambert, à la Galerie 2000, Montréal, à la Chase Art Gallery, Beaconsfield, à la Galerie 88, Vancouver, à Artym, Vancouver et à la Galerie La Pinsonnière, La Malbaie

Pauline Paquin alimente ses toiles des moments du quotidien tels que vécus par la petite enfance….

LIRE +
Susan Stromberg

Susan Stromberg

La concentration d’une artiste

Après avoir créé huit nouvelles maquettes au printemps 2013, dont la dernière fut assemblée de façon instinctive tard en soirée en collant ensemble des restes de lisières de polystyrène et mise à sécher sur l’établi, lorsque Susan Stromberg fut appelée à présenter ses sculptures, cette dernière maquette, si singulière, si différente, fai- sant partie du lot, fut sélectionnée par le Comité des arts du CUSM pour célébrer le 100e anniversaire de l’Hôpital de Lachine et souli-gner sa présence au sein du Centre universitaire de santé McGill.

La maquette fut d’abord reconstituée grandeur nature en polystyrène, soit réplique exacte de la future sculpture de sept pieds de hauteur. Puis, elle fut transportée du studio à la fonderie pour être coulée en sable en aluminium. Maître de son projet, Stromberg y travaille quotidiennement au cours des quatre prochains mois, fignolant chaque aspect et s’assurant que la sculpture répond aux exigences qui se résument à « ne pas tenter de bonifier ce qui est déjà bon »; dicton médical courant dont lui fait part l’ancien chef du département de chirurgie de McGill, le Dr. Jonathan Meakins, directeur du Comité des arts du CUSM, le comité dési- rant que la maquette de leur choix soit exactement reproduite, sans aucun changement. Stromberg faisait alors face au plus grand défi de ses 35 années de carrière de sculpteure, carrière qui s’amorça lorsque le Dr. Max Stern de la Dominion Gallery of Fine Arts, découvrant ses musiciens de bronze, fit instantanément l’acquisition de l’entière collection. Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

 


Texte de Susan Stromberg

Sur la photo: François Ouimet, Parti Libéral du Québec. Normand Rinfret, directeur général et CEO du Centre de santé de l’Université McGill Susan Stromberg, sculpteure Claude Dauphin, maire de Lachine Edgar Rouleau, maire de Dorval.

 

Après avoir créé huit nouvelles maquettes au printemps 2013, dont la dernière fut assemblée de façon instinctive…

LIRE +
Jose Duclos 2

José Duclos

Lʼinvisible pour lʼœil

À découvrir

Rendre l’invisible perceptible à d’autres yeux, à d’autres sensibilités, pour partager ce qui l’enchante; José Duclos s’est lancée dans cette voie avec un enthousiasme et un bonheur renouvelés. À l‘aide de ce médium délicat, tout en légèreté qu’est l’aquarelle, elle parvient à exprimer aussi bien l’intimité que la démesure, l’ombre que la lumière, le vide que le plein. Elle adore l’imprévisibilité de l’aquarelle avec le jeu de la couleur et de l’eau, celui du papier humide dans lequel se fondent les tons qui se métamorphosent en séchant. Une forme d’échange s’établit entre le medium et l’artiste qui doit composer avec cette fluidité et travailler rapidement, sans pouvoir se permettre d’ajouter trop de détails ni effectuer des retouches ultérieures. Avec ses contrastes, ses dégradés et sa transparence, à travers laquelle le papier brille, l’aquarelle est un médium exigeant qui Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more


Texte de Catherine Guex

joseduclos.com

*Lire La passagère du vent, une fascinante autobiographie publiée chez Albin Michel (2003)

Rendre l’invisible perceptible à d’autres yeux, à d’autres sensibilités, pour partager ce qui l’enchante; José Duclos s’est lancée dans…

LIRE +
Marie Montiel 4

Marie Montiel

Entre pudeur et aveu

Lʼart au féminin

« Dresser le portrait d’une personne est toujours un autoportrait pour le peintre qui lui prête les vertus qu’il aimerait lire en miroir. » – Patrick Deville

La peintre Marie Montiel a la touche délicate, sensible, et la vision idéalisée de la Renaissance entre les ombres et la lumière. Quel cadeau ! Quelle création ! Toute son oeuvre fait penser à une petite musique de nuit où tout se dissimule en filigrane sous les appa-rences de la grâce du rendu. Pareille à une poésie dont l’ultime qualité réside dans la retenue et la pudeur pour mieux laisser trans-paraître l’aveu de l’expérience humaine. Ni sentimentale. Ni factice. Marie Montiel est de ces peintres à la culture monumentale. La fraîcheur du talent, son acuité, nous comble; tout se joue sur la toile dans une sorte d’intimité délicieuse et silencieuse s’adressant à l’âme. Pour ce faire, Marie Montiel recrute ses modèles avec soin. Le plus souvent parmi la horde des amis acteurs, chanteurs ou peintres. Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more


Texte de Michel Bois

On retrouve les œuvres de Marie Montiel à la Galerie dʼart Le Vieil Art, Alma, Québec, à la Galerie du Lac Brome, Knowlton, Québec, ainsi quʼà la Galerie dʼArt Courtemanche, Magog, Québec.

La peintre Marie Montiel a la touche délicate, sensible, et la vision idéalisée de la Renaissance entre les ombres et la…

LIRE +
Yvette Boulanger

Yvette Boulanger

Une œuvre coulante comme rivière

Peindre un pays

« Peindre, c’est collaborer avec la terre : c’est accepter d’inscrire un sens personnel d’humanité sur un paysage modifié à jamais.» – Marguerite Yourcenar

Quelle rencontre ! Mais surtout quelle œuvre ! J’aurai pris trois jours avant de coucher les premiers mots de ce texte, l’émotion s’étant faite intense au contact de la peintre et de sa création d’exception. Il s’agit d’une paysagiste du calibre des Ayotte, Rousseau, Thompson, et qui encore ? De facture art contemporain, les toiles d’Yvette Boulanger se veulent aussi porteuses d’une conscience « verte »; les thématiques de  la peintre reposant sur la sauvegarde des milieux naturels demeurés sauvages. Ce  qui place son œuvre dans un créneau de conscience sociale des plus d’actualité. Cela, sans parler de sa prédilection pour la sauve-garde des granges et maisons anciennes du patrimoine bâti. D’ailleurs c’est en sa maison tricentenaire restaurée de ses mains qu’elle m’a reçu, soit l’écrin fabuleux pour l’œuvre qu’elle polit tel un diamant brut, jour après jour, coulante comme rivière.

 

La merveille d ’un vieil objet, 9 x 12 po, 2001

La merveille d ’un vieil objet, 9 x 12 po, 2001

 

« La vie d’factrie »

Née en 1932, à Danville dans les Cantons de l’Est, au Québec, ses premiers dessins à l’âge de 9 ans reproduisent les œuvres euro-péennes imprimées sur les calendriers. Elle les dessine et redessine. Mais chaque fois en les bonifiant d’éléments de sa vision personnelle. Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more


Yvette Boulanger est représentée par la Galerie Yvon Desgagnés

On pourra se procurer le catalogue Yvette Boulanger ‒ Le paysage dans tous ses états aux Éditions Carte Blanche.

Texte de Michel Bois

 

Quelle rencontre ! Mais surtout quelle œuvre ! J’aurai pris trois jours avant de coucher les premiers mots de ce texte, l’émotion…

LIRE +
Yves Ayotte2

Yves Ayotte

Création en apesanteur

Grande rencontre

« Peindre un paysage, c’est dégager la part d’énergie et de mouvement qu’il a introduit chez le peintre. » – Henri Bergson

Yves Ayotte est né en 1955 à Bois-des-Filion dans les Laurentides. Peu de temps après, il déménagea avec sa famille aux Trois-Rivières où il passera la majeure partie de sa vie, et ce, jusqu’à l’âge adulte. Épris de peinture depuis sa tendre enfance, c’est en 1978 qu’il décide de relever le défi de la création par l’obtention d’un bacca-lauréat en arts visuels dispensé par l’Université du Québec à Trois-Rivières. Les études furent brèves, car l’enseignement de l’époque porte sur l’exploration des matériaux et l’abstraction géométrique. Rien à voir avec la technique dont le peintre voulait s’approprier. Ce qui fatalement amènera Yves Ayotte à apprendre à peindre de façon autodidacte, en catimini, réalisant des toiles d’abord comme hobby. Et oui, en cachette! Car il se sentait freiné dans son élan fondamental, toujours sous l’emprise des préjugés de l’époque, au sein d’une famille pour laquelle la pratique de l’art menait obligatoirement à la marginalité, même si le père (policier de son métier) comptait pourtant le maître Léo Ayotte parmi ses cousins germains. Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more


Texte de Michel Bois

Yves Ayotte est représenté par la Galerie Iris à Baie-Saint-Paul, Qc, la Galerie Christine Genest, à Cap-Santé, Qc, la Galerie Les règles de lʼart, à Saint-Sauveur, Qc, et la Galerie Lumière au Pinceau, à Grand-Mère, Qc.

yvesayotte.com

 

 

Yves Ayotte est né en 1955 à Bois-des-Filion dans les Laurentides. Peu de temps après, il déménagea avec sa famille aux Trois-Rivières où il passera…

LIRE +
Xavier Raventos

Xavier Raventós

Forme, volume et espace

Né à Barcelone, Xavier Raventós est Catalan, à l’instar de plusieurs générations. Xavier, ‘Javier’ comme on dit en Espagnol, possède le regard du sculpteur Inuit lorsqu’il s’apprête à travailler une roche brute du Grand Nord, cherchant la pierre qui lui montrera ce qu’elle porte en elle : un oiseau, un autre animal ou une forme hu-maine. D’autres poètes, d’autres sculpteurs vont recueillir sur les plages ce que les océans ou la mer abandonnent sur le sable : des bois blanchis par le sel et polis par la houle. Xavier Raventós, lui, ramasse la ferraille. Objets rouillés qui portent en eux leur propre his-toire et qui la lui racontent, témoins jusqu’ici silencieux d’une vie ancestrale. Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more


Texte par Christiane Frenay

Rencontre organisée par lʼintermédiaire de Madame Anny Alric, Directrice, Organisation des expositions à la Médiathèque de Céret.

 

 

Né à Barcelone, Xavier Raventós est Catalan, à l’instar de plusieurs générations. Xavier, ‘Javier’ comme on dit en Espagnol, possède le regard du…

LIRE +
village des arts

Village en arts:

à découvrir… et à re-découvrir

Quiconque n’a jamais eu l’opportunité de faire une visite au symposium Village en Arts de Saint-Nicolas aura la possibilité de se reprendre en juillet prochain.

En effet, les 4, 5 et 6 juillet 2014, l’événement Village en Arts en sera à sa 17e édition et, pour l’occasion, le Comité organisateur se prépare à recevoir son 175 000e visiteur. Après une modeste première édition en 1998, qui fut tout de même chaleureusement accueillie par les citoyens et les visiteurs, l’événement n’a cessé de croître en popularité auprès des artistes, amateurs et collectionneurs; en effet, les 10 dernières éditions ont accueilli entre 10 000 et 15 000 visiteurs pour admirer et acquérir les œuvres de plus de 70 artistes et artisans professionnels de même que d’une douzaine de jeunes de la relève.

En 2013, la Ville de Lévis a démontré l’importance qu’elle accorde au symposium Village en Arts en le classant dans la catégorie des « Grands événements » de la ville. L’équipe d’organisateurs et de bénévoles, enthou- siasmés par cette marque de reconnaissance, multiplient les efforts pour offrir à leurs 15 000 visiteurs le même accueil chaleureux qui, année après année, attire à l’événement des éloges autant des artistes que des amateurs et des collectionneurs.

 

Avril 2014

Quiconque n’a jamais eu l’opportunité de faire une visite au symposium Village en Arts de Saint-Nicolas aura la…

LIRE +
Marie-Lysa Lemelin

Diffusion culturelle

de Lévis

Déjà à sa seizième édition, ce concours favorise l’émergence et supporte le développement de la carrière d’artistes de la relève. Des dix-huit œuvres sélectionnées par jury, la peintre Marie-Lysa Lemelin, gagnante du Premier prix pour sa toile intitulée Lac-Louise s’est vue offrir la possibilité de tenir une exposition individuelle.

Puisant son inspiration au vivier de la nature avec spontanéité, ses toiles réinterprètent librement le paysage, et cela, jusqu’à laisser dégouliner la peinture ou encore à inscrire des mots sur la toile.

Galerie Louise-Carrier,
33, rue Wolfe, Lévis.

 

Avril 2014

Déjà à sa seizième édition, ce concours favorise l’émergence et supporte le développement de la carrière d’artistes…

LIRE +
Brigitte Lafleur

Brigitte Lafleur,

invitée à l’exposition printanière de L’AAPARS

Cette année, c’est avec la participation de l’hilairemontaise Brigitte Lafleur, comédienne et artiste peintre, que l’AAPARS convie le public à la 5e édition de son exposition printanière de Mont-Saint-Hilaire, les 3 et 4 mai prochains. L’exposition sera présentée sous la présidence d’honneur de M. Pierre Duchesne, député de Borduas et ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie. L’événement aura lieu au Pavillon Jordi-Bonnet, 99, rue du Centre-Civique à Mont-Saint-Hilaire. Les tableaux de plus de 65 artistes peintres pourront être admirés les 3 et 4 mai de 10 h à 17 h et le vernissage aura lieu le 3 mai à 15 h.

Tous les styles y se-ront représentés, l’art figuratif, l’art abstrait, qu’il soit traditionnel ou contemporain. Coup de cœur assuré pour les visiteurs qui seront saisis par le talent des artistes présents. Quelques artistes peindront sur place et sauront certes susciter l’admiration et l’intérêt des visiteurs.

Les œuvres de Brigitte Lafleur seront ensuite exposées au Théâtre Hector-Charlant à L’Assomption du 5 mai 2014 jusqu’à la fin du mois d’août. Le public pourra ren-contrer et échanger avec l’artiste lors du vernissage qui se tiendra le 5 mai à 19 h.

Image tirée du site personnel de Brigitte Lafleur: brigittelafleur.com

Avril 2014

Cette année, c’est avec la participation de l’hilairemontaise Brigitte Lafleur, comédienne…

LIRE +
Normand Hudon

Normand Hudon

Exposition de ses oeuvres

Des oeuvres à découvrir d’un artiste qui a marqué son époque par son humour, son audace et son style. La Maison et atelier Rodolphe-Duguay de Nicolet invite le public à un événement qui ne manque pas d’humour ni d’audace, grâce à Denis Lépine,  collectionneur, qui présente Le Pic, magazine de bonne mine  (octobre 1972), une réalisation du caricaturiste Normand Hudon  (1929-1997). Présentée du 22 juin au 27 juillet 2014, la visite de cette exposition est gratuite.

Séduit par le talent et l’humour de l’artiste Normand Hudon, Denis Lépine a amassé une imposante collection au fil des ans, un recueil d’oeuvres variées qui font revivre une époque : encres, huiles, pochettes de disques et publications des années 1950, 1960 et 1970 dont Le Pic, magazine de bonne mine.

Toutes sont de précieux témoignages des multiples talents d’un artiste qui a su charmer son public tant par son oeuvre que par sa personnalité colorée. Les tableaux de Normand Hudon jouissent d’une popularité méritée, mais son oeuvre illustrative reste méconnue du grand public. La prédominance des oeuvres sur papier relève de la vision et l’audace du collectionneur dont le plaisir est le partage de ce patrimoine. Le vernissage aura lieu le dimanche 22 juin à 14 h et est ouvert à tous. L’horaire de l’exposition est du mardi au dimanche, de 10 h à 17h.

Avril 2014

Des oeuvres à découvrir d’un artiste qui a marqué son époque par son humour, son audace et son style…

LIRE +
Viviane Gruais Domenge

Prix décerné

à Viviane Gruais Domenge

L’artiste peintre de réputation internationale Viviane G. (de son nom d’artiste) a en effet remporté le Prix du Salon d’Automne 2013, qui lui a été attribué par un jury composé de membres du Conseil des arts et de la culture de la ville de Chemillé-Melay en France.

Le jury a ainsi voulu souligner la qualité de l’oeuvre primée, une technique mixte intitulée Langage, et la singularité du travail d’exécution de l’artiste. La 29e édition du Salon d’Automne, qui se tenait du 23 novembre au 1er décembre 2013, regroupait les oeuvres d’une centaine d’artistes oeuvrant dans des domaines variés en arts visuels, incluant peinture, sculpture et céramique.

L’artiste, spécialiste de la peinture abstraite contemporaine, expose régulièrement ses oeuvres au Québec et en Europe. Du 15 mai au 15 juin prochains, elle présentera en exposition solo au musée de Matera en Italie quatorze oeuvres inspirées des grottes de la ville de Matera qui sont inscrites au patrimoine de l’Unesco. Il s’agira d’une 2e présence de Viviane G. dans cette ville, celle-ci y ayant présenté quelques oeuvres dans le cadre d’une exposition collective intitulée Arte Internazionale l’an dernier.

L’artiste prendra part en 2014 à diverses expositions ayant lieu à Paris et à Nantes ainsi qu’à la Toronto Art Expo en avril.

Avril 2014

L’artiste peintre de réputation internationale Viviane G. (de son nom d’artiste) a en effet…

LIRE +
Dominique normand

Dominique Normand

tourne un pèlerinage en terre Crie

De la mi-février à la mi-mars, l’artiste multidisciplinaire des Laurentides, Dominique Normand, reconnue pour son art figuratif contemporain inspiré de la culture autochtone, a réalisé un de ses rêves les plus chers.

Invitée par le comité de Développement social de la communauté de Mistissini, elle a tourné un documentaire sur le « Journey of Wellness », pèlerinage en raquettes sur les vastes territoires ancestraux Cris, inspiré des voyages de chasse, de pêche et de trappe des siècles passés. Bien sûr, une série de tableaux suivront.

La participation aux expéditions de longue durée, à la marche, en canot ou en raquettes est encouragée dans plusieurs communautés autochtones afi n de transmettre les précieux enseignements des aînés, la spiritualité et le mode de vie de ces valeureux guerriers pacifiques. Le « Journey of Wellness » s’inscrit dans une série de traditions autochtones que l’artiste a été invitée à immortaliser sur pellicule et sur toiles. Son lien viscéral avec la Culture autochtone lui a fait découvrir ses propres racines Malicet du côté paternel, ce qui lui confirme sa fascination pour cette culture et ses traditions.

Avril 2014

De la mi-février à la mi-mars, l’artiste multidisciplinaire des Laurentides, Dominique Normand, reconnue…

LIRE +
Phalaenopsis Anne drouin

Anne Drouin

fait la une du magazine américain Phalaenopsis

C’est un bel hommage que fait ce magazine américain à l’artiste canadienne de renom, Anne Drouin, lui dédiant non seulement un article élogieux mais également l’entière page couverture de son dernier numéro.

Ce journal trimestriel publié par l’IPA (International Phalaenopsis Alliance) souligne ainsi dans sa première édition 2014 le travail exceptionnel de cette artiste peintre qui, depuis sa rencontre avec ce joyau de la nature qu’est l’orchidée, en a fait son sujet de prédilection.

Les formes, les couleurs et la délicatesse de ces magnifiques fleurs ont touché son coeur. La peinture à l’huile, la couleur et les fleurs étant ses plus ardentes passions, l’artiste couvre ses toiles de lignes pures et de couleurs vibrantes et harmonieuses créant ainsi de véritables bouquets de beauté.

Avril 2014

C’est un bel hommage que fait ce magazine américain à l’artiste canadienne de renom, Anne Drouin, lui dédiant non seulement…

LIRE +