Magazin'Art


Marie Montiel

Entre pudeur et aveu

Lʼart au féminin

« Dresser le portrait d’une personne est toujours un autoportrait pour le peintre qui lui prête les vertus qu’il aimerait lire en miroir. » – Patrick Deville

La peintre Marie Montiel a la touche délicate, sensible, et la vision idéalisée de la Renaissance entre les ombres et la lumière. Quel cadeau ! Quelle création ! Toute son oeuvre fait penser à une petite musique de nuit où tout se dissimule en filigrane sous les appa-rences de la grâce du rendu. Pareille à une poésie dont l’ultime qualité réside dans la retenue et la pudeur pour mieux laisser trans-paraître l’aveu de l’expérience humaine. Ni sentimentale. Ni factice. Marie Montiel est de ces peintres à la culture monumentale. La fraîcheur du talent, son acuité, nous comble; tout se joue sur la toile dans une sorte d’intimité délicieuse et silencieuse s’adressant à l’âme. Pour ce faire, Marie Montiel recrute ses modèles avec soin. Le plus souvent parmi la horde des amis acteurs, chanteurs ou peintres. Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more


Texte de Michel Bois

On retrouve les œuvres de Marie Montiel à la Galerie dʼart Le Vieil Art, Alma, Québec, à la Galerie du Lac Brome, Knowlton, Québec, ainsi quʼà la Galerie dʼArt Courtemanche, Magog, Québec.

Comments are closed.