Magazin'Art
Réflection automnale, 24 x 30 po, 2012 Réflection automnale, 24 x 30 po, 2012

Claude Langevin

Les temps bénis

Peindre un pays

« À cette époque, les gens suivaient les traces de leurs parents, » se souvient Claude Langevin. Comme tant d’autres, il entamera sa route professionnelle sur cette base puis, avec audace et persévérance, il bifurquera sur la sienne. Comme bien peu de gens.

Fils d’un médecin et membre d’une fratrie de cinq, Claude Langevin s’engageait sur le parcours de médecine tracé par son père et parcouru par son frère aîné. « J’ai fait une année de médecine et je me suis aperçu assez vite que ce n’était pas pour moi. Je peignais déjà depuis l’âge de 14 ans et c’était ce que j’aimais. La nouvelle a été dure pour ma famille. » Laisser de côté une option aussi sécuritaire pour un métier perçu comme marginal tenait de la folie. C’était le début des années 1960 et un vent de liberté et de changement allait souffler sur le Québec. Claude Langevin, alors de son vrai nom Paul Viens, allait faire partie de ce renouveau artistique qui célébrait le talent d’ici.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Claude Langevin est représenté par Multi-Art.

Texte d’Isabelle Gauthier 

 

Comments are closed.