Magazin'Art

Musée de la civilisation à Québec

Clémence DesRochers

Vivre, sans plus ni moins !

Grande rencontre

« Sachons mettre l’art dans la vie, et la vie dans l’art. »Marie D’Agoult, 1849.

Beaucoup de tendresse, beaucoup d’amour, beaucoup de générosité et de vérité. Que cela soit par l’humour, la chanson, l’écriture ou le dessin, Clémence DesRochers demeure toujours fidèle à elle-même, puisque l’autocensure de sa personnalité comme de son talent n’existe pas.

Or, depuis le 23 avril 2015, les dessins de Madame DesRochers sont entrés par la Grande porte du Musée. Les oeuvres méconnues de l’artiste font partie d’une donation d’objets offerts par le collectionneur René Jacob, ami de longue date avec lequel la dessinatrice a collaboré à imager divers écrits du poète, écrivain et éditeur, aussi pharmacien. Cela fait 15 ans que Clémence entretient en toute liberté, une amitié féconde. Il a écrit. Elle a dessiné. L’ensemble réalisé à partir des photographies de la famille de René Jacob, dresse en quelque sorte un portrait de la société québécoise d’une époque dont nous sommes les héritiers.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois 

On contactera Louise Collette ou Clémence par le biais du site clemencedesrochers.ca pour l’achat d’oeuvres dont les sous profiteront à l’organisme Les Impatients.

Beaucoup de tendresse, beaucoup d’amour, beaucoup de générosité et de vérité. Que cela soit par l’humour, la chanson, l’écriture…