La Moulin La Lorraine Centre d\\\\\\\\\\\\\\\
Magazin'Art

Beauce

International

de la sculpture de St-Georges


Les gens qui font l’événement

Pour la 4e mouture de l’évènement, c’est sous la thématique Grandissime à ciel ouvert que se mettront en branle les 10 sculpteurs professionnels. Soit des artistes choisis parmi les diversités culturelles de l’Organisation internationale de la Francophonie. Les territoires de l’eau, les tourments de la rivière, les chants de la nature et les odes au plein air inspirent ce symposium consacré à la création à ciel ouvert. C’est à une expérience en lien avec les effets atmosphériques, les forces telluriques et les textures de la nature que les sculpteurs créeront sous les yeux du public, en extérieur. Il s’agit de Jean-Yvan Côté, du Canada, Brigitte Danse, de la Belgique, Bachir Hadji, de la France, Viktar Kopach, de Biélorussie, Jacinthe Lagueux, du Canada, Claude Mi-lette, du Canada, Katharina Mörth, de l’Au-triche, Amélie Pomerleau, du Canada, Hayk Tormajyan, d’Arménie, Julie Savard, du Canada, enfin Yacouba Touré, du Burkina Faso. Parlons ici d’un incontournable en Beauce. Vous êtes avertis.

Du 28 mai au 18 juin prochain.

C’est sous la thématique Grandissime à ciel ouvert que se mettront en branle les 10 sculpteurs professionnels…

Dix artistes de la région

de la Beauce

Sur le radar

Dix artistes professionnels de la région de la Beauce nous font le plaisir des découvertes de la création. Fanas d’arts visuels, collectionneurs, galeristes, journalistes, producteurs d’évènements et autres, à vous de lire et voir maintenant !


 

Yolande Bernier

MAGAZINART_PRINTEMPS2017_024

© Yolande Bernier – Terre vernaculaire, Nihonga, 36 x 36 po, 2016

Absolument formidable et lumineux !
Des séjours d’immersion dans la culture japonaise depuis 30 années transpirent de ce par-cours heureux et singulier. Sa création issue du savoir-faire Nihonga, soit par l’usage des minéraux et des métaux, procède d’une philosophie et d’une esthétique ouvrant sur le plein et le vide. Dominée par la figure du cercle, la création de l’artiste amène à l’idée de l’infini et du recommencement perpétuel par la couleur et la profondeur suggérée par les paramètres mobiles et incertains de la forme. Voici une œuvre d’exception. Et porteuse d’une démarche ouverte aux possibilités de la matière, que cela soit du point de vue matériel, philosophique ou symbolique. Une création à suivre pour sûr.

INFORMATIONS:
Yolande Bernier
Galerie Richelieu, Montréal
Galerie uNo, Québec


 

Lyse Marsan

MAGAZINART_PRINTEMPS2017_025

© Lise Marsan – La maison dʼAstrée, poudre de pigments et de marbre, encre, pastels, rehauts dʼor, etc. , 24 x 24 po, 2015

Toute l’œuvre de Lyse Marsan célèbre la fragilité de la beauté à la manière d’un bouquet offert comme une ode à la paix, à l’espoir, à l’amour et à la résilience déployée face aux méandres de la vie. Pour l’artiste de grande expérience, la représentation d’un bouquet permet de célébrer la nature dans toute sa vivacité. Aussi, quand les fleurs se mettent à parler… elles nous permettent d’exprimer nos sentiments de façon très délicate, chaque fleur étant chargée d’un message particulier que le destinataire peut choisir de comprendre ou non. Lyse Marsan travaille avec différents matériaux tels les poudres de pigments purs, la feuille d’or, la feuille de cuivre, le glacis, le crayon, l’encre, etc. Comme le faisaient les grands maîtres anciens avant l’invention de la peinture en tube, la peintre fabrique elle-même ses couleurs à partir de pigments naturels; une pratique que bien peu d’artistes contemporains peuvent se vanter de maîtriser. Selon elle, cette technique lui apporte une plus grande liberté, puisqu’elle peut obtenir la saturation de couleur et la brillance qu’elle souhaite. Les tableaux de Lyse Marsan invitent au rêve, à la joie et à la contemplation.
INFORMATIONS:
Lysemarsan@marsanl.com
www.marsanl.com
Galerie Québec Art, à Québec, Qc


 

Lise Bernard

MAGAZINART_PRINTEMPS2017_026

© Lise Bernard – Demain…, acrylique, photographie et sable du Mali sur toile, 53 x 51 cm, 2015

Lise Bernard met la nature humaine au centre de ses préoccupations artistiques. Une phrase relevée sur son site Internet le décrit assez bien : Elles sont des milliers à travers le monde, sans mots, sans droits, sans voix. Demain… Elles se lèveront. Et la face du monde s’en trouvera transformée à jamais. Il est clair que la peintre fait en sorte que son expression soit au plus près de ses senti-ments et de ses émotions face au monde qui nous entoure. Lise Bernard ne peint surtout pas pour faire joli et décoratif. Elle peint dans la grâce d’un moment unique en oubliant la technique et en osmose entre le soi et l’environnement où la main se libère. Source d’inspiration : L’humain d’ici et d’ailleurs – sa force vive intérieure extraordinaire, son incroyable capacité à faire face à l’adversité, sa résilience. Des années en éducation, des expériences marquantes en aide humanitaire et des rencontres troublantes en sol haïtien, indien et africain ont nourri chez l’artiste la conscience d’une résilience certaine de l’Humain. Voici une artiste interpellée par ce qui se passe dans le monde et par le parcours des femmes à travers le monde qui se font porteuses et gardiennes d’humanité.

INFORMATIONS:
Atelier de lʼartiste, 112, rue Vallée, Lac-Poulin, Qc
418 228-3687
www.lisebernard.com
info@lisebernard.com


 

Christian Caron

MAGAZINART_PRINTEMPS2017_027

© Christian Caron – Contre carré II, acryliques, plâtre et techniques mixtes sur toile, 24 x 36 po, 2016

Bachelier en arts visuels et médiatiques, puis en enseignement des arts plastiques, graphiste, Christian Caron crée et coordonne divers projets et évènements à caractère artistique en Beauce. On lui doit la réalisation de murales d’envergure monumentale. L’artiste est matiériste. Ce qui suggère que la matière est le sujet de sa création. Résolument abstrait, la gestuelle de Christian Caron louvoie entre les contrastes des textures et les contrastes du plein et du vide des formes qu’il peint. Formaliste, pour lui l’expression de l’art est d’abord esthétique; la forme important davantage que le contenu de fond. Parlons d’une opposition au réalisme et au naturalisme. Il s’agit d’une approche considérant la pratique de l’art comme étant un langage pareil à un système de formes. Cette approche a été popularisée par le groupe des formalistes russes et a largement inspiré le mouvement du Structuralisme. Une création inusitée visant les perceptions et les sensations, donc.

INFORMATIONS:
975, 141e rue, St-Georges, Qc, G5Y 2L5
418 313-8626
etccaron@yahoo.com


 

Marylène Faucher

MAGAZINART_PRINTEMPS2017_028

© Marylène Faucher – Apesenteur, acrylique sur toile, 30 x 30 po, 2016

« Toujours aux aguets, j’observe, je mémorise, j’imagine puis je concrétise par une œuvre. Créer, c’est plus fort que moi. Le noir n’est jamais assez noir, le rouge assez rouge, le bleu, bleu, le jaune assez flamboyant. » La peintre aime aussi détourner le sens logique des choses : des dégoulinades qui montent sur la toile au lieu de descendre, une échelle s’élançant à l’horizontale… Contrastes, juxtapositions de trames et de plans enrichissent le langage de ses images. « Je travaille très vite ou longuement, en miniatures ou grands formats, avec toutes les nuances que m’imposent mes états d’âme. Je m’inspire d’une grande gamme d’émotions, de sentiments, de couleurs, de sons, de lumières et d’ombres. La liberté est une valeur fondamentale dans ma démarche. » Une démarche à suivre, donc !

INFORMATIONS:
Marylène Faucher
Sainte-Marie, Qc. 418 387-2902
marylenefaucher@globetrotter.net
Galerie Hors Cadre, 2073, de la Rivière, Saint-Isidore, Qc


 

Gilles Pedneault

MAGAZINART_PRINTEMPS2017_029

© Gilles Pedneault

L’artiste alterne entre la peinture et la sculpture. Or ses tableaux texturés, colorés et aux formes structurées semblent vibrer aux mêmes rythmes que ses sculptures. Artiste aguerri dont les œuvres ont certainement l’aplomb d’un Armand Vaillancourt par leur force d’assemblage et d’expression, aime provoquer les sensations du plein et du vide, et tout autant les jeux de contrastes incisifs de la couleur aux accents souvent rugissants, fauves. Bref, voici des abstractions en pleine eff ervescence relevant de la spontanéité venant cerner des volumes pleins de mouvements fortement lyriques, et dont le tout peut se lire telle l’élaboration d’un espace en marge du réel.

INFORMATIONS:
Gilles Pedneault, peintre et sculpteur


 

Danielle Giroux

MAGAZINART_PRINTEMPS2017_030

© Danielle Giroux – M. Rose en fuite, 20 X 16 pouces, pastel sec, 2002

Les rudiments du pastel n’ont plus aucun secret pour cette artiste de très grande expérience. Cela au point tel de pouvoir créer son style à partir d’une technique personnelle et reconnaissable entre toute. Soit en juxtaposant et superposant une foule de petites touches en forme de « c » à l’aide de ses craies. Un peu à la manière des impressionnistes, l’effet du petit « c » chatouille la rétine de l’œil du spectateur qui ne cherche qu’à recréer encore et encore la sensation ressentie. La peintre parle de « cédillisme ». Moi de grand Art ! Va sans dire qu’elle peaufine autant la trace du pastel sec que celui à l’huile. Une rareté recherchée en galerie…

INFORMATIONS:
2480, 194e Rue, Saint-Georges, Qc. G5Y 5B8
418 227-3053
dang0469@hotmail.com


 

Maheux-Mercier

MAGAZINART_PRINTEMPS2017_031

© Maheux-Mercier – Dorsum, pierre conglomérat naturel, aluminium, acier inoxydable, pierre calcaire St-Marc, 74 x 20 x 20 cm, 2016

Exploitant la matière à la manière d’un témoignage du temps qui passe, le duo Maheux-Mercier crée des vestiges issus d’une archéologie imaginée. Alliant les preuves du passé et les transforma-tions de notre civilisation actuelle, ils abordent la fragilité de l’existence tout en poursuivant une réflexion sur l’essence des choses à travers l’idée de la nature éphémère des matériaux. Parlons ici d’un dialogue avec la matière où la marche du temps s’impose. Spécialisés respectivement dans le travail de la pierre, du métal et du verre, Jean-François Maheux et Nadia Mercier unissent savoir-faire et créativité en développant un mode d’expression touchant au règne animal, végétal et minéral à la fois. Rencontre privilégiée avec la nature, donc !

INFORMATIONS:
Maheux-Mercier

Artistes sculpteurs
655, 13e rue, Saint-Georges, Qc, G5Y 4Z2
418 230-0234
info@maheuxmercier.com
www.maheuxmercier.com


Diane Pomerleau

MAGAZINART_PRINTEMPS2017_032

© Diane Pomerleau – Le souffle de la muse, acrylique et collage, 152,5 x 88 cm, 2016

Arts visuels, musique, poésie. Voilà ce qui résume les sources d’inspiration et d’expression de l’artiste Diane Pomerleau. Sa démarche se veut avant toute chose « une quête intérieure », où, sur la toile, elle tente de concrétiser aspirations, ses influences provenant de ses voyages à l’étranger, enfin de son expérience humaine, selon ses mots. Différents médiums portent son expression avec sensibilité. Une œuvre invitant au respect de la méditation.

INFORMATIONS:
Diane Pomerleau

123, 28e rue, Notre-Dame des Pins, Qc, G0M 1K0


 

Vivianne Gruais

MAGAZINART_PRINTEMPS2017_033

© Vivianne Gruais – Les lacs des hautes sphères, médiums mixtes sur plexiglass, 38 x 36 po, 2016

Originaire de France, Viviane Gruais travaille et vit à Québec depuis 2010. Après avoir reçu plusieurs formations en arts visuels par ses parents artistes pluridisciplinaires et enseignants à l’École Nationale des beaux Arts de Paris, elle entamera des études littéraires qui finiront par la ramener à la peinture. Depuis 2013, l’artiste travaille à l’endos de plaques d’acryliques transparentes de manière à fixer l’empreinte d’un paysage inventé et senti. Le tout de manière atmosphérique et gestuel via la transparence d’un support de plexiglass. Ce qui procure une abondance de plans savoureux ! La peinture de Viviane Gruais se retrouve sur plusieurs continents, tant en galeries qu’au sein de collections publiques et privées. À noter que cette artiste et galeriste bien connue, fera l’objet d’un texte fouillé en nos pages prochainement.

INFORMATIONS:
Viviane GRUAIS

56, rue des Rapides, Scott, Qc, G0S 3G0
418 806-8326
vivianeg.artiste@gmail.com

 


Vous désirez proposer des artistes de votre région?
Contactez-nous!

 

Dix artistes professionnels de la région de la Beauce nous font le plaisir des découvertes de la création…

Exposition « De l’ombre à la lumière »

du peintre Denis Courchesne

Du 31 janvier au 31 mars 2016, le Musée Marius-Barbeau de St-Joseph de Beauce présente l’exposition « De l’ombre à la lumière » du peintre Denis Courchesne.

Cette superbe exposition mise en œuvre par la commissaire du musée, madame Renée Gilbert, met en valeur ce talent inné de notre région et toute l’ampleur de sa production.

Dans ce magnifique musée beauceron, vous retrouverez quelques œuvres (peintures, dessins et papiers déchirés) du passé, mais surtout celles plus récentes de ses deux thèmes de prédilection : « ses scènes campagnardes qui invitent à la méditation, et ses chaises qui incitent à la réflexion » comme disait si bien la commissaire.

Ces scènes campagnardes (les plus anciennes, plus ombragées, tout comme les plus récentes nimbées de lumière), ou, tout comme ces chaises (qui virevoltent dans l’espace selon une chorégraphie orchestrée par l’artiste et interpellent notre imaginaire), donne tout son sens au titre de de l’exposition : « Courchesne, de l’ombre à la lumière ».

Ce peintre authentique est maintenant reconnu au Québec par sa façon particulière de traiter ses deux thèmes, par cette palette de couleur qui lui est propre et par cette lumière unique qui vous transcende et vous habite à la vue de ses tableaux.

Pour ce vendeur qui disait il y a plusieurs années qu’il finirait sa vie professionnelle comme artiste peintre, eh bien, c’est chose faite.


Source: France Doyon, relationniste. Musée Marius-Barbeau

Du 31 janvier au 31 mars 2016, le Musée Marius-Barbeau de St-Joseph de Beauce présente l’exposition « De l’ombre à la lumière » du peintre Denis Courchesne.