Magazin'Art


MONTRÉAL

ce printemps


 

Le Musée des beaux-arts de Montréal présente Chagall : Couleur et musique, la plus importante exposition jamais consacrée à Marc Chagall (1887-1985) au Canada. L’exposition traite pour la première fois de l’omniprésence de la musique dans la vie et l’œuvre de l’artiste à travers près de 340 œuvres et un important corpus documentaire. Cette approche inédite montre combien cette musicalité a imprégné l’uni-vers esthétique et artistique de Chagall, depuis ses peintures, œuvres sur papier, costumes, sculptures, céramiques, vitraux et tapisseries, jusqu’à ses créations pour la scène et ses grands projets décoratifs et architecturaux. Cette grande exposition dévoile de fabuleux costumes rarement vus du public et des décors réalisés par l’artiste pour les ballets Aleko, L’oiseau de feu, Daphnis et Chloé et l’opéra La Flûte enchantée. Entièrement sonorisée avec son installation musicale spatialisée, l’exposition est accompagnée de dispositifs multimédias : musiques, films, diaporamas photo et surtout une projection exceptionnelle du célèbre plafond de l’Opéra de Paris au Palais Garnier. Jusqu’au 11 juin 2017.


Le Musée des beaux-arts de Montréal annonce l’acquisition d’un ensemble de deux œuvres majeures de l’artiste de Winnipeg, Sarah Anne Johnson (née en 1976), offert par le Cirque du Soleil. Il s’agit de Sans titre (Goélette et feux d’artifice) (2012), une installation monumentale de plus 635 cm de diamètre et d’Explosion Panorama (2013), une photographie panoramique rehaussée d’encres (76 x 238 cm). Ces œuvres font partie de la célèbre série Arctic Wonderland que l’artiste a réalisée à la suite d’une résidence de création à Svalbard en Norvège, effectuée en 2009 à l’invitation de The Arctic Circle, un programme de la fondation The Farm (E-U).


Après avoir conquis 145 000 visiteurs au Musée des beaux-arts de Montréal, l’exposition Toulouse-Lautrec affiche la Belle Époque tient l’affiche à la Phillips Collection de Washington. Elle offre à découvrir une collection particulière exceptionnelle qui regroupe près de 100 estampes et affiches d’Henri de Toulouse-Lautrec, grand maître français qui a saisi comme nul autre l’âme de la vie nocturne parisienne de la Belle Époque. Elle comprend des œuvres emblématiques de l’artiste (Moulin Rouge – La Goulue, Ambassadeurs : Aristide Bruant, Jane Avril…), des épreuves uniques rare-ment exposées ainsi que quelques œuvres de proches de Toulouse-Lautrec, dont la célèbre Tournée du Chat Noir de Steinlen et L’Intérieur de chez Bruant : Le Mirliton, de Louis Anquetin, une toile révélée tout récemment au grand public. Jusqu’au 30 avril 2017.


IN MEMORIAM – Le Musée pleure un ami des arts : Roy L. Heenan, O.C. – C’est avec beaucoup de tristesse que le Musée des beaux-arts de Montréal a appris le décès de M. Roy L. Heenan, le 3 février dernier. Avocat émérite, personnalité du monde juridique au Canada, grand collec-tionneur et mécène, M. Heenan était un passionné d’art. Apprécié de tous, ce gentleman a soutenu avec constance l’essor des collections canadiennes et contemporaines du Musée. Son engagement extraordinaire et bénévole au service de l’institution en est un témoignage remarquable. Nous offrons à sa femme, à ses enfants ainsi qu’à l’ensemble de sa famille nos plus sincères condoléances.


Le Musée d’art contemporain de Montréal annonce la participation de l’artiste en arts visuels de renommée internationale Jenny Holzer à l’exposition Leonard CohenUne brèche en toute chose / A Crack in Everything. Afin d’offrir au public une expérience inédite des plus riches, le Musée annonce également un nouveau partenariat avec CBC / Radio-Canada. L’association entre les deux diffuseurs de culture per-mettra de célébrer les réalisations de Leonard Cohen en plus de faire rayonner au-delà de ses murs cette exposition qui s’inscrit dans la programmation officielle du 375e anniversaire de Montréal. Produite en exclusivité par le MAC, l’exposition proposera au public un corpus d’œuvres inédites expressément commandées et conçues par quelque 25 artistes locaux et internatio-naux. En novembre 2017, le Silo no 5, structure emblématique de Montréal, sera illuminé en l’honneur de Léonard Cohen. Cette œuvre commandée par le MAC consistera en une projection géante, en fran-çais et en anglais, de textes tirés des poèmes, chansons et autres écrits de Cohen.


Présentée au Musée McCord, l’exposition Illusions – L’art de la magie abordera la période de l’âge d’or des spectacles de magie et de ses mécanismes publicitaires et promotionnels qui misaient sur une image-rie fantasmagorique. Une sélection d’époustouflantes affiches, pour la plupart datant de la fin du 19e et du début du 20e siècle, permettra de retracer l’histoire sociale de ce phénomène encore présent aujourd’hui. Ces affiches, situées à mi-chemin entre l’art et la publicité, sont de magnifiques chromolithographies de très grand format qui immortalisent les magiciens et les numéros qui ont marqué le monde de la magie moderne. Composée de 71 magnifiques affiches et d’un éventail de documents multimédias, l’exposition illustrera la magie de scène à une époque où les Herrmann, Kellar, Chung Ling Soo, Thurston et, bien sûr, Houdini figuraient parmi les vedettes les plus connues du divertissement populaire. Du 26 mai 2017 au 21 janvier 2018.


Au Musée McCord est également présentée l’exposition Aislin, 50 années de caricatures, une rétrospective des meilleures caricatures d’Aislin au cours de cinquante années d’une carrière empreinte d’un large rayonnement. Son long séjour au journal The Gazette, son parcours médiatique bien chargé ainsi que l’acuité de son regard sur l’actualité canadienne font de lui l’un des caricaturistes les plus influents au sein du Canada anglais. Dans le cadre de cette exposition, le Musée McCord organisera une journée thématique de projection de films d’animation sur Aislin. Du 7 avril au 13 août 2017. 


Conçue, produite et réalisée par le Musée McCord, en collaboration avec la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, une exposition-installation ambulante, provisoirement intitulée La ville suspendue, se déplacera d’arrondissements en arrondissements au cours de l’été 2017. Elle présentera aux citoyens et aux visiteurs une parcelle de la grande histoire de Montréal, des morceaux choisis de celle des quartiers et des récits émouvants de Montréalais. Des photos anciennes et contemporaines et des témoignages des habitants sous forme de récits différeront pour chacun des dix-neuf arrondissements qui l’accueilleront afin d’en souligner la spécificité. Elle constituera ainsi autant de chapitres des différents visages et du développement de la métropole. De mai à septembre 2017. 


Le Musée Stewart présentera Expo 67 – Rêver le monde, une exposition inédite faisant partie de la programmation officielle du 375e anniversaire de Montréal et soulignant du même coup le 50e anniversaire d’Expo 67, un pan incontournable de l’histoire de la ville. Cette exposition novatrice, réalisée à partie d’images d’archives de l’Office national du film du Canada (ONF) et de Radio-Canada, invite toutes les générations de visiteurs à plonger dans cette aventure démesurée qu’a constituée Expo 67 grâce à un parcours multimédia et immersif offrant une nouvelle perspective sur l’histoire de cet événement décrit à l’époque comme « le plus grand spectacle sur Terre. » Cette exposition s’articule en six thématiques où sont célébrées la vision utopique de ce grand événement, l’envergure du projet phare d’Habitat 67, ainsi que les prouesses technologiques comme celles du pavillon Labyrinthe, l’un des plus populaires d’Expo 67 et précurseur de la technologie IMAX avec ses films à écrans multiples. À compter du 26 avril 2017. 


Le sculpteur montréalais Jean Brillant signe la scénographie de la 5e édition du spectacle Les Laissés Pour Contes et transforme ses ateliers en une grande installation. Coïncidences Productions présente la 5e édition de ce spectacle. Suite à un appel de textes, sept contes urbains inédits, inspirés du thème du courage, seront mis en scène par la directrice artistique de Coïncidences Productions, Valérie Le Maire. Dans un concept qui mise sur la proximité, les spectateurs seront invités à déambuler en petits groupes au cœur de sept univers. Ateliers Jean-Brillant, 661, Rose de Lima, Montréal (métro Lionel Groulx). Du 16 au 27 mai 2017.


 

Printemps 2017

 

Mots clés : agenda,  expositions,  montreal,  

Comments are closed.