Magazin'Art
Volte-Face extrait de l'exposition, oeuvre de Cindy Sherman Cindy Sherman, née à Glen Ridge (New Jersey) en 1954, Photogramme sans titre no 43, 1979, épreuve à la gélatine argentique, 3/3, 76,2 x 101,6 cm. Collection Carol et David Appel. Courtesy of the artist and Metro Pictures, New York | Repéré https://www.mbam.qc.ca/expositions/a-laffiche/volte-face/

MONTRÉAL

Région métropolitaine

En raison de son vif succès auprès du public, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) prolonge la tenue de l’exposition Momies égyptiennes : passé retrouvé, mystères dévoilés jusqu’au 29 mars 2020. Déjà vue par plus de 100 000 visiteurs, cette exposition offre un point de vue inédit sur le quotidien de six personnes ayant vécu le long du Nil entre 900 AEC et l’an 180 de notre ère, par une approche innovante à la croisée des arts et de la science. Présentée en première nord-américaine, l’exposition réunit six momies accompagnées de 240 artéfacts de l’Égypte ancienne, issues de la collection du British Museum. Des techniques d’imagerie médicale non invasives ont permis de jeter un nouvel éclairage sur différents aspects de la vie – et de la mort – de ces six Égyptiens. Jusqu’au 29 mars 2020.


Le MBAM ouvre ses portes à la collection remarquable d’œuvres de l’homme d’affaires ontarien, collectionneur et mécène Bruce C. Bailey. L’exposition Tant le moindre de mes atomes t’appartient intimement présente 100 peintures, photographies, œuvres sur papier et sculptures de différentes périodes et cultures, sélectionnées parmi les plus de 600 œuvres d’art de sa collection. Ces œuvres portant avant tout sur l’humanité permettront aux visiteurs de réaliser à quel point l’art peut refléter une sensibilité unique et en même temps posséder des traits communs qui permettent d’en mieux comprendre les différences. Au Carré d’art contemporain, Pavillon Jean-Noël Desmarais, jusqu’au 29 mars 2020.


Le MBAM présente également l’exposition Volte-Face : photographies de Cindy Sherman, Laurie Simmons et Rachel Harrison qui regroupe les œuvres de trois artistes américaines majeures dont la pratique est profondément engagée dans l’histoire de la représentation des femmes. Les œuvres présentées sont issues de la collection de Carol et David Appel, importants collectionneurs d’art contemporain international au Canada. Au Centre des arts graphiques, Pavillon Jean-Noël Desmarais, jusqu’au 29 mars 2020.


En mars 2020, le Musée des beaux-arts de Montréal transportera ses visiteurs dans le Paris du XIXe et du XXe siècle, en compagnie des plus grands maîtres du postimpressionnisme, avec l’exposition Paris au temps du postimpressionnisme : Signac et les indépendants. Paris 1900 : une révolution s’engage au temps de la Belle Époque. « L’art pour tous! », clament les artistes qui exposent « sans jury ni récompense ». Cofondateur du Salon des Indépendants, Paul Signac s’impose comme le théoricien des « impressionnistes dits scientifiques ». L’exposition invite à découvrir un corpus grandiose de 500 peintures et œuvres graphiques tirées d’une collection privée d’exception pour la première fois exposée dans son ensemble. Il s’agit de la plus importante en œuvres signées par Paul Signac, mais aussi des avant-gardes, des impressionnistes (Monet et Morisot) aux fauves (Dufy, Friesz, Marquet), des symbolistes (Gaugin, Mucha, Redon), nabis (Bonnard, Denis, Lacombe, Sérusier, Ranson, Vallotton), néo-impressionnistes (Cross, Guillaumin, Luce, Pissaro, Seurat, Van Rysselberghe), et témoins de la vie parisienne (Anquetin, Degas, Lautrec, Picasso, Steinlen). Du 28 mars au 27 septembre 2020.


En cours au Musée Pointe-à-Callière, l’exposition Les Incas… c’est le Pérou ! fait découvrir l’un des savoir-faire les plus riches du patrimoine mondial. Présentée en exclusivité nord-américaine, cette exposition propose un voyage étonnant au cœur des cultures andines et de celles du Pérou, afin de percer les secrets de l’Empire inca, son pouvoir, ses rites et coutumes mystérieuses, et surtout, pour admirer ses grandes réalisations artistiques. Jusqu’au 13 avril 2020.


Le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) poursuit son rayonnement à l’international avec trois remarquables expositions en tournée. L’exposition Leonard Cohen : Une brèche en toute chose, l’une des expositions itinérantes les plus visitées de l’histoire du MAC, est actuellement présentée à Copenhague, au Kunstforeningen GL STRAND et au centre d’Art contemporain Nikolaj Kunsthal, et ce jusqu’au 13 avril 2020. Parallèlement, l’exposition Rafael Lozano-Hemmer : Présence instable, coproduite avec le San Francisco Museum of Modern Art (SFMOMA), peut être vue au Museo de Arte Contemporáneo de Monterrey au Mexique jusqu’au 1er mars 2020. Le SFMOMA sera l’arrêt suivant de la tournée du 25 avril au 1er novembre 2020. Aussi, la rétrospective Françoise Sullivan poursuit sa tournée canadienne vers la Art Gallery of Windsor du 4 février au 10 mai 2020, et ensuite vers le Musée régional de Rimouski du 18 octobre 2020 au 31 janvier 2021.

 

Hiver 2020

Articles reliés

Comments are closed.