Magazin'Art

art contemporain

ARTCH

Place à l’art contemporain en pleine émergence !

Du 27 au 30 septembre, la première édition de l’exposition extérieure Artch présentera plus de 150 œuvres de 21 artistes émergents en art contemporain. Organisé conjointement par Art Souterrain, Carrefour jeunesse-emploi Montréal Centre-Ville (CJE) et JACK Marketing, l’événement se déroulera au Square Dorchester, au centre-ville de Montréal.

L’animatrice Geneviève Borne est la porte-parole de cette première édition, « l’art et la créativité sont au centre de mes intérêts, confie l’animatrice. J’aime également découvrir, soutenir et observer les nouveaux artistes qui explorent l’art contemporain avec passion. »

Découvrir des univers captivants
Diplômés de l’UQAM et de l’Université Concordia ainsi qu’autodidactes, les membres de la première cohorte ont été sélectionnés le printemps dernier par un jury composé d’experts en arts visuels en collaboration avec le Conseil des arts de Montréal. Débordant de créativité, ils s’expriment à travers divers médiums : peinture, impression, textile, photographie, ébénisterie, sculpture, céramique, etc. « Chaque univers laisse présager des environnements qui captiveront l’imaginaire, indique Frédéric Loury, fondateur et directeur général d’Art Souterrain. Artch contribue à démocratiser l’art contemporain et à faire découvrir dans un vaste et splendide parc urbain les meilleurs artistes en devenir dans cette discipline. »

Artch soutient le cœur créatif de l’émergence artistique montréalaise, explique Martin Choquette, directeur général du CJE Montréal Centre-Ville. « Cette initiative vise à encourager et à élever les artistes de demain, dit-il. Étant pionnier dans l’entrepreneuriat artistique pour les moins de 35 ans, le CJE Montréal Centre-Ville a voulu mettre sur pied un tel projet porteur pour les jeunes en art contemporain. »

L’art dans un contexte spectaculaire
Parce qu’Artch leur procure leur première vitrine professionnelle, diverses personnalités publiques, dont Élyse Marquis, Anaïs Favron, Marie-Christine Proulx, Marie-France Bazzo et Claudine Prévost, agissent en tant qu’ambassadeurs chargés d’aider les artistes à se faire davantage connaitre. Dans l’optique de rendre accessible l’art contemporain au plus large public possible, une escouade de médiateurs spécialisés sera ainsi déployée pendant l’exposition afin d’orienter les visiteurs et faciliter la découverte des artistes et des œuvres exposées. Toutes les œuvres sont à vendre et l’intention d’Artch est aussi d’introduire ces artistes vers des publics avertis qui investissent dans le milieu de l’art contemporain.

Question de les faire ressortir et de les valoriser, chaque participant occupera un espace d’exposition distinct. Pensées et conçues par Alexandre Berthiaume de Futil, des structures architecturales accentueront l’expérience artistique dans le Square Dorchester. Ces modules éphémères allieront design, urbanisme et architecture. Dans un contexte à la fois ludique et informatif, les visiteurs pourront se laisser envahir par toute cette création explosive en plus de participer à des ateliers d’initiation à l’art contemporain, à l’acquisition d’œuvres ainsi qu’à la découverte artistique en famille.

L’exposition Artch s’inscrit dans le cadre d’un programme qui, en plus de donner de la notoriété aux artistes, les dote d’outils pour développer une approche d’entrepreneuriat artistique. « Ayant reçu une bourse de 1000 $ et une formation de 52 heures en art entrepreneurial, mentionne Mélanie Hébert, présidente de JACK Marketing, ils ont pu se familiariser avec des aspects essentiels pour gérer leur carrière comme la gestion financière, les droits d’auteur en arts visuels, le réseautage, la démystification des marchés de l’art, le financement de projets artistiques, les communications, la scénographie, etc. »

Fondateurs
Artch est la fusion entre l’art et le marché. Cette initiative a vu le jour grâce à trois organismes désirant ouvrir ce marché au plus grand public possible :

  • Art Souterrain, dont le mandat est de rendre l’art visuel accessible à un large public en le sortant des lieux d’expositions traditionnels;
  • Carrefour Jeunesse-emploi Montréal Centre-ville, qui accompagne les 16-35 ans en les motivant et les encadrant dans la poursuite de leurs projets éducatifs, professionnels, créatifs ou d’entrepreneuriat artistique visant à trouver leur place sur le marché du travail;
  • JACK Marketing, qui offre tous les services en communications-marketing : stratégie, création et web.

Les partenaires sont Destination Centre-Ville, le Fonds de Solidarité FTQ, Raymond Chabot Grant Thornton, Tourisme Montréal, le Conseil des arts de Montréal, la Ville de Montréal, le gouvernement du Québec, la Fondation du Grand Montréal, la Fondation de la famille Claudine et Stephen Bronfman, la Fondation J. Armand Bombardier, l’UQAM, l’Université  Concordia, le Forum jeunesse de l’île de Montréal, le Regroupement des artistes en arts visuels du Québec, le Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec, Diversité artistique Montréal et English Language Arts Network.

À propos d’ARTCH
Artch a pour mission d’identifier, soutenir, former et propulser les artistes émergents en art contemporain. Véritable carrefour de l’art contemporain émergent au centre-ville de Montréal, l’exposition Artch devient le nouveau rendez-vous des amateurs, des professionnels des arts visuels et du grand public.

En plus de leur offrir une exposition d’envergure, Artch leur procure une formation en entrepreneuriat artistique ainsi qu’une bourse de 1000 $. Enfin, le programme vise aussi à former de nouveaux collectionneurs, à mobiliser les acteurs culturels et à initier le grand public aux arts visuels. Première vitrine publique, plateforme d’échanges et espace de diffusion privilégié pour des artistes contemporains émergents, Artch devient un véritable tremplin pour les talents les plus prometteurs de la relève.


Informations :

France Gaignard – Cn2 Communication de croissance
514-616-7705 / france@francegaignard.com

Du 27 au 30 septembre, la première édition de l’exposition extérieure Artch…

Une imposante sculpture du grand artiste Peter Gnass

dévoilée sur le quai du Traversier de Sorel-Tracy

Les gens qui font l’événement

Le dévoilement d’une impressionnante œuvre d’art public réalisée par l’artiste de renommée internationale Peter Gnass a eu lieu en juillet dernier, sur le quai du Traversier de Sorel-Tracy. Sur l’invitation du regroupement indépendant pour la relance économique de la région de Sorel-Tracy (RIRÉRST), des dignitaires de la région de Sorel-Tracy, des représentants du milieu culturel et touristique québécois se sont déplacés pour l’occasion. Figure marquante de l’art contemporain québécois, Peter Gnass n’a pas déçu en présentant l’œuvre Sorel-Tracy, Nature-Culture, véritable hommage à sa région d’adoption.

Le dévoilement de l’œuvre marque le compte à rebours avant l’ouverture de l’attraction touristique produite par le RIRÉRST, Statera, la 104e île, en juin 2018. Sorel-Tracy, Nature-Culture est une sculpture de type anamorphique largement inspirée de la thématique de Statera (balance en latin). Elle met en lumière une caractéristique particulière de la région : celle d’avoir su préserver le fragile équilibre entre les mondes naturels et industriels. L’imposante installation de Peter Gnass est composée en partie d’un équipement maritime d’origine, en référence à l’industrie navale qui a été le cœur de l’activité économique de Sorel-Tracy pendant la seconde guerre mondiale. L’œuvre Sorel-Tracy, Nature-Culture sera exposée sur le quai du Traversier de Sorel-Tracy jusqu’en 2019.

Automne 2017

Le dévoilement d’une impressionnante œuvre d’art public réalisée par l’artiste…

OTTAWA

Région de la Capitale Fédérale

Au Musée des beaux-arts du Canada, est présentée l’exposition La photographie au Canada, 1960 – 2000. Découvrez toute la diversité de la pratique et l’étendue de la production photographique au pays dans cette exposition qui met en valeur plus de 100 œuvres réalisées par 71 artistes et explore la façon dont la technique a structuré le rôle de l’art et de l’artiste dans un monde en perpétuel changement, ainsi que les idées divergentes exprimées en matière d’identité et de collectivité. Jusqu’au 17 septembre 2017.


Toujours au MBAC, l’exposition Photolab 2 : Quand les femmes prennent l’art au mot vous permet de voir comment, au début des années 1970, la vidéo a été utilisée par des femmes artistes pour exprimer des préoccupations sociales, susciter des réactions et inciter le public à s’interroger. Les mots résonnent fort en art contemporain, à la fois médium et message. PhotoLab 2 invite les visiteurs à explorer le pouvoir du langage à travers 14 créations vidéographiques et photographiques. Jusqu’au 10 septembre 2017.


Aussi à l’affiche du Musée des beaux-arts du Canada Comprendre nos chefs-d’œuvre. L’art en héritage : Ron Moppett et Damian Moppett. Découvrez les créations artistiques de ce duo père-fils, deux artistes canadiens talentueux établis respectivement à Calgary et à Vancouver. Voyez comment, de manière intrigante, leurs œuvres se sont rapprochées puis dissociées au fil des générations. Réunies, leurs œuvres offrent aux visiteurs des perspectives originales sur le sens et la pertinence contemporaine de cet espace central d’où émergent la peinture, la sculpture et le dessin : l’atelier. Jusqu’au 10 septembre 2017.

Été 2017

Au Musée des beaux-arts du Canada, est présentée l’exposition La photographie au Canada, 1960 – 2000…

Moulin La Lorraine

Les gens qui font l’événement

Quel endroit ! Nature, art et culture patrimoniale en un même lieu. Le sentier pédestre m’a fait voir la nature, sentir les effluves sauvages, admirer la diversité des fleurs et des sculptures monumentales tout au long du tumulte d’une cascade d’eau vivifiante, suffisamment énergique pour actionner la roue du moulin à farine. Au fait, la mouture de la farine n’aura plus de secret pour vous après votre visite. Ni ses propriétés alimentaires. Quant à la salle d’exposition, parlons d’art contemporain nous ramenant à l’expérience de vivre exprimée par des moyens actuels, souvent inusités. J’y retournerai en septembre ou en octobre pour piqueniquer avec les amis et les enfants. Juste pour la coloration des feuilles… et l’émerveillement de la légèreté d’être.

Automne 2016

Moulin La Lorraine, 1286, route 277, Lac-Etchemin. 418 625-4400.

 

Quel endroit ! Nature, art et culture patrimoniale en un même lieu. Le sentier pédestre m’a fait voir la nature, sentir les effluves sauvages, admirer la diversité des fleurs..