Magazin'Art

Sur la cimaise

Danou-Lynn

Garder une part de mystère

Sur la cimaise

Danielle Tremblay décide très tôt de porter un nom d’artiste, primo pour sortir du lot des Tremblay qui peuplent l’ensemble du Québec, secundo pour témoigner de son unicité en tant que créatrice.   « Je n’aime pas les comparaisons parce que même si on peut trouver des points communs aux personnes ou aux choses, rien n’est jamais pareil, » ajoute-t-elle.

Comme ses proches la surnomment déjà Danou depuis l’enfance, le choix va de soi, tout bonnement accolé à son deuxième prénom. Rien de factice, car il lui importe de rester elle-même et de se reconnaître. S’il semble banal à première vue, ce simple assemblage laisse d’ores et déjà entrevoir les deux pôles qui caractérisent ses œuvres, soit la grande part d’imaginaire qui les habitent, ancrée dans un réalisme figuratif de base. Danou, c’est l’émerveillement de la tendre jeunesse qui ne connaît encore aucune limite, qui vit dans le rêve et la fantaisie, connectée au cœur même de la créativité. Lynn, c’est le cadre plus formel qui définit la réalité, l’humain et ses réflexions, ainsi que les liens avec la matière.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Lisanne LeTellier

Les amateurs peuvent également consulter son site internet : www.danoulynn.com.

Danielle Tremblay décide très tôt de porter un nom d’artiste, primo pour sortir du lot des Tremblay…

Juan Cristobal Pinochet Araya

Il reste tant à faire !

Sur la cimaise

« Je suis devenu artiste sans trop m’en rendre compte, » dit Juan Cristobal Pinochet Araya. L’art faisait en effet partie intégrante de sa vie à Québec, où il était arrivé adolescent en provenance du Chili. Sa mère était artiste peintre, voilà comment il s’intéressa à l’art, fasciné qu’il était, tout silencieux, à la regarder peindre. Celle-ci ayant établi son studio dans la demeure familiale, la voir travailler, les pinceaux dans des bocaux, les tables et les tiroirs remplis de tubes de couleur, lui paraissait tout naturel. Enfant déjà, il savait ne pas toucher à quoi que ce soit qui pouvait être couvert de peinture fraîche. Ce qui fait qu’aujourd’hui, des années plus tard, lors de démonstrations il peut porter une chemise blanche et un veston qui demeurent en parfait état de propreté.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Valerie Kent

Juan Cristobal Pinochet Araya est représenté par :

Galerie Q

1521 County Road 10, Cavan, Ontario, L0A 1C0

Tél. : (705) 944-8888

www.galerie-q.com

« Je suis devenu artiste sans trop m’en rendre compte, » dit Juan Cristobal Pinochet Araya. L’art faisait en effet partie intégrante de sa vie à Québec, où il était arrivé…

Le Métallurgisme artistique,

un nouveau mouvement artistique

Sur la cimaise

Maurice Louis est un artiste autodidacte canadien d’origine française qui s’affirme par la liberté. Loin de l’académisme rigoureux, il ne s’impose rien, il ne s’interdit rien, il n’utilise aucune règle pour obtenir le rendu qu’il désire.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

 Texte d’Hélène Caroline Fournier

 www.mauricelouis.com

 

Maurice Louis est un artiste autodidacte canadien d’origine française qui s’affirme par la liberté. Loin de l’académisme rigoureux, il ne s’impose rien…

François Faucher

Quand le mouvement du vibrationnisme rencontre la liberté de l’abstraction

Sur la cimaise

Bien installé dans son atelier au bord d’un lac dans les Appalaches, au Québec, région où il est né François Faucher a profité de la période estivale pour parfaire la nouvelle approche de sa démarche artistique.

En effet, après une réflexion d’une quinzaine d’années, l’instigateur du courant vibrationniste se dévoile avec des oeuvres abstraites, et force est de constater que sa signature si distinctive est toujours au rendez-vous.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Dominic Villeneuve 

 

Bien installé dans son atelier au bord d’un lac dans les Appalaches, au Québec, région…

Pauline Paquin

Un monde de petits

Sur la cimaise

Un jour, des enfants sortent en courant de l’école. Leur joie, leur légèreté et leur insouciance ont capturé l’attention d’une artiste en devenir dont cette joie sera le moteur principal.

Pauline Paquin alimente ses toiles des moments du quotidien tels que vécus par la petite enfance. Avec son lot de candeur, les scènes colorées ont le don de faire sourire et de réjouir l’œil. « Les enfants colorent ma vie », dit l’artiste dont la carrière s’étale sur trois décennies. C’est le propre de l’artiste de s’émerveiller de détails qui passent inaperçus aux yeux de la masse. L’inspiration canalisée laisse ensuite place à la mise en lumière et en couleurs qui scellent la vision finale de l’artiste. Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more


Texte par Isabelle Gauthier

Pauline Paquin est représentée à la Galerie Pauline T. Paquin, St-Sauveur, à la Galerie Le Balcon d’Art, Saint-Lambert, à la Galerie 2000, Montréal, à la Chase Art Gallery, Beaconsfield, à la Galerie 88, Vancouver, à Artym, Vancouver et à la Galerie La Pinsonnière, La Malbaie

Pauline Paquin alimente ses toiles des moments du quotidien tels que vécus par la petite enfance….