Magazin'Art

Paysages

Yvon Lemieux

Mon art, mon cheminement

Peindre un pays

Né dans la petite paroisse de Saint-Pascal à Québec, Yvon Lemieux a commencé à peindre à l’âge de 16 ans; il peint maintenant depuis 50 ans. Comme le temps passe vite quand on s’amuse ! C’est en esquissant au crayon les personnes rassemblées sur la place municipale que débute le cheminement artistique d’Yvon. Par chance, son professeur de huitième année est aussi un artiste et celui-ci expose ses toiles sur les murs de la classe. Yvon s’applique alors à copier ce qu’il voit, jouant de couleurs et de formes sur la toile. L’observation attentive, le dessin, la composition et l’harmonie des couleurs lui procureront quelques difficultés d’apprentissage.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Valerie Kent

Yvon Lemieux est représenté par:

Galerie Q

1521 County Road 10, Cavan, Ontario, L0A 1C0

Tél. : (705) 944-8888

www.galerie-q.com

 

 

Né dans la petite paroisse de Saint-Pascal à Québec, Yvon Lemieux a commencé à peindre à l’âge de 16 ans; il peint maintenant depuis 50 ans. Comme le temps passe vite…

Valerie Kent

Son art est sa route de la soie

Réalisme contemporain

« La peinture est ma vocation et une des grandes passions de ma vie. Peindre ne m’a jamais paru un travail, mais plutôt un très grand plaisir et un défi à relever, une série d’énigmes à résoudre. Je suis d’avis que la Police de l’art n’existe pas et que je peux expérimenter, improviser et créer à ma guise et, quel que soit le résultat, c’est le processus qui compte vraiment, alors tout va très bien pour moi. Je crois également qu’il n’y a pas de mauvais tableaux : ils ne sont tout simplement pas encore terminés. » – Valerie Kent.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

 

La peinture est ma vocation et une des grandes passions de ma vie. Peindre ne m’a jamais paru un travail, mais plutôt un très grand plaisir et un défi à relever…

René Gagnon

Atteindre l’intemporel

Peindre un pays

« J’ignore si mes tableaux sont surréalistes ou pas, mais je sais qu’ils sont l’expression la plus franche de moi-même. »Frida Kahlo

Devant moi, l’homme se tient droit comme un chêne. Les mains sont immenses. La chevelure hirsute à la Albert Einstein. Un regard profond où l’on débusque les joies les plus grandes et les affres de l’expérience humaine. René Gagnon négocie depuis 86 ans avec les aléas de la vie, dont 67 ans avec les démons de la création.

Sur la table du resto, les photographies contenues dans son livre défilent. Ici, à la pêche avec Riopelle, Paul Rebeyrolle et Stanley Cosgrove. Une autre avec Alfred Pellan, lors d’une exposition à Paris. Merci à la vie d’avoir mis sur ma route la création de René Gagnon ! S’agit-il du secret le mieux gardé de l’histoire de l’art du Québec !

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

 Texte de Michel Bois

Devant moi, l’homme se tient droit comme un chêne. Les mains sont immenses. La chevelure hirsute à la Albert Einstein…