Magazin'Art

Institut des Arts Figuratifs

L’IAF : force vive

dans la reconnaissance d’artistes accomplis

Les gens qui font l’événement

C’est avec enthousiasme que l’Institut des arts figuratifs a accueilli le public lors du vernissage de clôture de l’exposition Signatures, dans les locaux d’Axart à Drummondville, le 29 avril dernier. Dans la même journée, l’IAF a tenu sa 33e Assemblée générale annuelle.

Pour former le nouveau CA, Pierre Morin, président, Kim Veilleux et Carole Bonneau, administratrices, ont renouvelé leur mandat pour 2 ans. Serge Babeux et Kim C Pelletier en seront à leur deuxième année. Deux nouveaux collaborateurs et artistes, Michel Monett et Manon D Gauthier complètent ce conseil d’administration. L’irremplaçable Nathalie Gagnon assure toujours les postes de trésorière et de secrétaire.

Fidèle à sa tradition, l’IAF a intronisé avec fierté 10 nouveaux artistes comme membres signataires. Le choix de ces artistes est l’aboutissement d’un processus d’évaluation rigoureux par le comité de sélection composé d’experts en arts visuels. L’IAF souhaite la bienvenue à : Jocelyne Bellemare, Martine Chassé, Claudine Dontigny, Jocelyn Fafard, Manon D Gauthier, Gabriel Lavoie, Marie-Claire Martel, Rolande Ouellon, Virginie Tanguay et Irena Zaras.

Les artistes membres signataires de l’IAF sont reconnus pour l’excellence de la pratique artistique dans laquelle ils évoluent, soit dans les arts visuels en deux ou trois dimensions. Ils se distinguent par la haute qualité de leur travail, tant pour la création que pour l’exécution et par les faits marquants de leur carrière professionnelle. Toutes les catégories et styles de figuration sont admis.

On peut voir le travail de ces artistes sur le site web :
www.institutdesartsfiguratifs.com.

C’est avec enthousiasme que l’Institut des arts figuratifs a accueilli…

L'appel des champs, huile, 36 x 72 po

Marcel Mussely

à l’honneur, au sein d’une compétition mondiale.

Les gens qui font l’événement

Les American Art Awards 2017 viennent d’attribuer deux prix à cet artiste peintre paysagiste de Longueuil. Le 2e prix et le 3e prix dans la catégorie Paysage impressionniste avec ses tableaux La croisée des chemins, huile 30 x 60 po, et L’appel des champs, huile de 36 x 72 pouces. Tout un honneur ! Il s’agit d’une des plus importantes compétitions annuelles, mondiales. 56 pays participants cette année avec un jury composé des 25 meilleures galeries et musées à travers les États-Unis.

« Je suis très honoré de cette reconnaissance de mon travail, ces prix sont importants pour moi et viennent confirmer que l’art figuratif est encore reconnu et appréciée, dans notre monde contemporain. Membre de l’Institut des arts figuratifs (IAF) depuis 2004, je défends avec fierté cette forme d’expression. Je prône le savoir dessiner et l’exécution de compositions équilibrées, qui pour moi sont les clés d’un tableau réussi. »

Les tableaux de Marcel Mussely ont été primés à l’étranger et au Québec à maintes reprises. Ils font partie de plusieurs collections privées et publiques à travers le monde. En 2013, il a été reconnu académicien au sein de l’Académie internationale des Beaux-arts du Québec (AIBAQ). Cette année, il devient membre élu de la Société des artistes canadiens et se joint aussi à l’organisation du Mondial Art Academia. Les œuvres de l’artiste Marcel Mussely, IAF, SCA sont représentées en exclusivité à la Galerie d’art Richelieu, située au 7903, rue Saint-Denis à Montréal.


www.galerierichelieu.com
www.marcelmussely.com

Hiver 2018

Les American Art Awards 2017 viennent d’attribuer deux prix…

L’IAF

accueille 7 nouveaux membres signataires

Les gens qui font l’événement

L’Institut des arts figuratifs annonce avec fierté que 7 artistes ont été sélectionnés pour devenir membres signataires de l’organisme national. Le choix de ces artistes est l’aboutissement d’un processus fait par un comité de sélection qui a analysé le travail de chacun. L’IAF souhaite la bienvenue à : Martine Cloutier, peintre, Christine Gagné, sculpteure, Rosanne Larouche, aquarelliste, Johanne Senay, peintre et sculpteure, Josline Tétreault, peintre, Robert Thibault, peintre illustrateur et Jean-Charles Tremblay, peintre. Vous pouvez voir le travail de chacun des artistes sur le site web : www.institutdesartsfiguratifs.com.

Les artistes membres signataires de l’IAF sont reconnus pour l’excellence de la pratique artistique dans laquelle ils évoluent. Ils se distinguent par la haute qualité de leur travail, tant pour la création que l’exécution et par les faits marquants de leur carrière professionnelle. Toutes les catégories et styles de figuration sont admis. Le président actuel, monsieur Pierre Morin, est appuyé d’une équipe dynamique d’administrateurs composée de mesdames Carole Bonneau (Vice-présidente et responsable activités/évènements), Kim Veilleux et  Kim C Pelletier (communications et réseaux sociaux), de messieurs Jean-Pierre Neveu et Serge Babeux (développement).

Automne 2017

L’Institut des arts figuratifs annonce avec fierté…

Prix mondiaux pour trois artistes

de la Galerie Vigneault

Les gens qui font l’événement

Les American Art Awards viennent de couronner trois artistes avec des prix mondiaux. En effet trois artistes membres de l’Institut des Arts Figuratifs, aussi représentés par la Galerie Vigneault de Repentigny, ont reçu de gigantesques accolades dans diverses catégories.

Gilles Durand a remporté à lui seul les 2e, 3e, 4e et 5e prix internationaux dans la catégorie Aquarelle, personnages. Cet artiste de la région de Grenoble en France aime beaucoup les voyages et affectionne le Québec. « Dans le travail d’atelier que je réalise d’après les croquis et photos rame- nés de mes pérégrinations, je m’e orce de retrouver l’état d’urgence éprouvé sur le vif. La circulation de la lumière et la respiration des formes guident mes compositions. »

Deux prix ont été décernés à Chantal Julien, de Sherbrooke, soit le 2e prix en Composition florale non réaliste avec la peinture Ballerines, une huile de 24 x 24 pouces et un 6e prix dans la catégorie Personnages, expressionnisme. Elle travaille spontanément en épurant la forme pour utiliser la couleur et la lumière de manière expressive et elle aime «explorer le terrain mystérieux entre le perçu et le senti, entre l’instinct et le rationnel.»

Pour sa part, Lorraine P. Dietrich de Shawinigan a remporté cette année un 6e prix en Réalisme floral avec sa peinture Sérénade, aquarelle sur papier Waterford, 21 x 15 pouces. Rappelons que les American Art Awards ont décerné à Lorraine Dietrich plusieurs prix en 2010, dont le 1er prix, catégorie Aquarelle (Comme un Ave Maria) et en 2012, dont le 1er prix en Réalisme floral (Hymne à l’amour).

Hiver 2017

 

Les American Art Awards viennent de couronner trois artistes avec des prix mondiaux…

entourant marie-Hélène Lapointe au centre, à gauche Francine Bouchard, Suzanne Godbout et à droite, Kim c. Pelletier et Joyce Paradis

Quatre nouveaux membres

à l’institut des arts figuratifs

Les gens qui font l’événement

L’institut des arts figuratifs annonce que quatre artistes ont été sélectionnés pour devenir membres signataires de l’organisme national. Le choix de ces artistes est l’aboutissement d’un processus fait par un Comité de sélection qui a procédé à l’analyse des dos- siers de candidature à partir d’une grille d’évaluation rigoureuse. Il s’agit des artistes peintres Francine Bouchard, aquarelle, Trois-Rivières, Suzanne Godbout, pastel, Contrecoeur, Kim C. Pelletier, huile, Montréal, et Joyce Panadis, dessin, Odanak.

Fondé en 1986, l’IAF a comme objectif la promotion de l’art figuratif de qualité et la reconnaissance d’artistes œuvrant spécifi- quement dans cette forme d’expression. Ayant développé une véritable expertise en art figuratif, l’IAF regroupe plus de 145 membres professionnellement actifs en peinture, sculpture et autres techniques artistiques. Plusieurs jouissent d’une renommée nationale et même internationale. À l’occasion de son assemblée générale annuelle tenue le 24 avril dernier, l’IAF s’est donné un nouveau président en la personne de M. Pierre Morin. Ce dernier sera appuyé d’une équipe dynamique d’administrateurs composée de mesdames Suzanne Therrien, Kim Veilleux, Carole Bonneau et de monsieur Jean-Pierre Neveu.

Été 2016

L’institut des arts figuratifs annonce que quatre artistes ont été sélectionnés…

L’artiste Manon Potvin

devient Maître en Beaux-arts

Les gens qui font l’actualité

Une année fructueuse pour l’artiste peintre estrienne puisqu’elle a remporté plusieurs prix à la dernière édition des « American Arts Awards » aux États-Unis, de même que le prix du Mérite en peinture accordé par le jury du Salon des Arts Visuels de Brossard. Elle obtient maintenant la reconnaissance de ses pairs en recevant le titre de Maître en Beaux-Arts de l’Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec. Un titre honorifique et une très grande distinction qui reconnait l’excellence en art visuel tant dans la qualité du travail que par sa technique, sa créativité et son apport à la profession. Ayant également été reçue récemment comme membre de l’Institut des Arts Figuratifs, cela fait de Manon Potvin, la plus jeune peintre à détenir ces deux prestigieux honneurs.

Native de Montréal mais résidant à Magog depuis plus de 15 ans, l’artiste peintre surréaliste accumule de nombreux prix des jurys et du public tant à l’échelle nationale qu’internationale. Elle publiait récemment un premier livre d’art « Et si…  » regroupant une quarantaine d’œuvres peintes et écrites.

Printemps 2016

 

Une année fructueuse pour l’artiste peintre estrienne puisqu’elle a remporté plusieurs prix…

Galerie Q

L’art est transformateur

Portrait

La Galerie Q est située aux quatre coins de Cavan, Ontario. Elle offre une collection unique d’œuvres traditionnelles et contemporaines d’expressions stylistiques variées. Depuis son ouverture, la Galerie Q de Cavan a représenté des artistes canadiens de talent et recherchés, en particulier des artistes de renom très prisés dans leur province natale du Québec. Parmi ces artistes, certains peignent sur le motif, d’autres peignent des vignettes historiques de la vie et de la culture québécoise, d’autres encore explorent le monde diversifié de la peinture moderne.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Valerie Kent

La collection complète de Galerie Q est visible en ligne à www.galerie-q.com.

Galerie Q

1521 County Road 10, Cavan, Ontario, L0A 1C0

Tél. : (705) 944-8888

La Galerie Q est située aux quatre coins de Cavan, Ontario. Elle offre une collection unique d’œuvres traditionnelles et contemporaines d’expressions stylistiques variées…

Clarence Bourgoin,

chasseur de paysages

Les gens qui font l’événement

Le peintre canadien Clarence Bourgoin est natif de Saint-Léonard au Nouveau-Brunswick. Il a résidé 30 ans au Québec. Se qualifiant lui-même de « chasseur de paysages », il est peintre figuratif faisant partie du mouvement expressionniste. Le résumé de ses 40 ans de carrière énumère autant de participations à des symposiums d’art figuratif au Québec et à l’échelle internationale que de prix et de mentions d’honneur. En 2001, il devient Membre signataire de l’Institut des arts figuratifs (IAF). En 2005, l’International Artist Magazine lui a consacré un reportage intitulé « Master Painters of the World – Canada Showcase 2005 ». En 2007, lors d’une exposition au Carrousel du Louvre à Paris, Clarence Bourgoin s’est vu remettre un prix spécial pour son œuvre par le bureau de la Société nationale des beaux-arts de Paris. En 2014, il est honoré par l’Institut des arts figuratifs (IAF) en se voyant décerner le titre de membre émérite. Clarence Bourgoin est répertorié au Musée des beaux-arts de Montréal depuis 1987.

Hiver 2016

Le peintre canadien Clarence Bourgoin est natif de Saint-Léonard au Nouveau-Brunswick. Il a résidé 30 ans au Québec. Se qualifiant lui-même de « chasseur de paysages »…

L’IAF accueille 15 nouveaux

Membres signataires

Les gens qui font l’évènement

À l’occasion de l’assemblée générale annuelle de l’IAF, le 19 avril dernier, quinze artistes ont été accueillis à titre de Membre signataire. L’Institut des arts figuratifs regroupe au sein de son association des artistes peintres et sculpteurs professionnels qui font de la figuration le pivot de leur démarche artistique. Qu’ils soient adeptes de tous styles ; qu’ils soient baroques, impressionnistes, surréalistes, cubistes ou autres, les artistes figuratifs exploitent les différentes facettes de la réalité en la reproduisant de façon authentique ou imagée en modifiant ou en altérant certaines de ses composantes, répondant à une démarche artistique personnelle. L’IAF reconnaît que l’art figuratif couvre un large éventail artistique et peut donc s’appliquer tant à une oeuvre d’art de facture classique, que moderne ou contemporaine.

Sur une photo de Jean-Paul Dietrich, on retrouve de gauche à droite et de bas en haut : Denise Lefebvre, Jean-Charles Daumas, Marie-Hélène Lapointe (présidente), Denis Masson, Judith Tremblay, Sylvie Nobert, Carmen Caron, Suzanne Richer, Manon Potvin, Michel Monett, Denis Courchesne, Hélène Charland. N’apparaissent pas sur la photo : Virginie Blanchette, Marie-Claude Bouchard, Pascal Piro.

Été 2015

À l’occasion de l’assemblée générale annuelle de l’IAF, le 19 avril dernier, quinze artistes ont été accueillis à titre de Membre signataire…

L’Inde et autres destinations internationales

pour Lorraine Dietrich

Les gens qui font l’évènement

Connue pour ses peintures florales à l’aquarelle, Lorraine P. Dietrich, IAF, NEWS, SCA, s’implique activement pour que l’aquarelle soit plus largement appréciée comme médium à part entière. Elle vit un parcours international de plus en plus affirmé. En effet, un jury l’a sélectionnée pour une présentation de 20 artistes internationaux qui a eu lieu en 2014 à la Lalit Kala Akademi, Académie Nationale des beaux arts du Gouvernement de l’Inde à Nouvelle-Delhi. Les étudiants, les professeurs et les visiteurs de cette prestigieuse institution ont pu ainsi constater la vitalité, la richesse dans la variété des tendances d’expression et les nombreuses possibilités techniques offertes par l’aquarelle moderne. D’autre part, la Grèce lui a fait une autre « fleur » car elle était parmi une trentaine d’artistes invités pour la « Watercolour International Biennal 2 » exposée à l’automne 2014 dans un grand musée de Thessaloniki. Actuellement en exposition avec le Salon de la Société Canadienne de l’Aquarelle et au Musée Marius-Barbeau en Beauce avec un groupe de l’Institut des Arts Figuratifs, Lorraine Dietrich a été sélectionnée pour le 46e Salon annuel de la Society of Canadian Artists présenté à la Salmon Arms Gallery, Colombie-Britannique. Une peinture a été aussi choisie par le jury de la North-East Watercolor Society pour leur exposition internationale dans la région de New-York.

Printemps 2015

onnue pour ses peintures f lorales à l’aquarelle, Lorraine P. Dietrich, IAF, NEWS, SCA, s’implique activement pour que l’aquarelle soit plus largement appréciée…

Marcel Mussely

Visite d’atelier

Une belle journée d’été, à Longueuil, une rue calme aux maisons entourées de jardins et ombragées par les arbres, on y respire, on s’y sent bien, à mille lieues de la ville pourtant toute proche.

C’est dans cet environnement que Marcel Mussely a choisi de s’établir, en 1973, en choisissant une maison orientée vers la lumière du nord. Essentielle pour son travail, celle-ci baigne son atelier, réaménagé et agrandi il y a quelques années pour y accueillir des oeuvres de grandes dimensions . Car Marcel Mussely est peintre dans l’âme, depuis toujours, même s’il a travaillé plus de 25 ans dans le domaine de la publicité après ses études à la Famous Artist School de Westport (Connecticut) en dessin et illustrations commerciales.

Initié dès l’enfance à la science des pigments par un père artisan en mosaïque et terrazzo, il a manifesté très tôt un talent remarquable pour le dessin. Tout en travaillant, il s’est toujours attaché à peindre très régulièrement, avant qu’il ne décide, en 1988, de se consacrer exclusivement à son art, perfectionné dans les ateliers de Jordi Bonet, Michel Duguay, Marcel Favreau, Catherine Young Bastes, Tom Nicholas et Pierre Tougas. L’étude des anciens maîtres est également pour lui riche d’enseignement.

Le jardin d'eau de Monet à Giverny (2) dessin, 18 x 24 po

Le jardin d’eau de Monet à Giverny (2)
dessin, 18 x 24 po

Goélette la MP Emelie L'Accalmie, Baie-Saint-Paul

Goélette la MP Emelie L’Accalmie, Baie-Saint-Paul

Chantre de la nature, il en est l’observateur passionné, émerveillé et attentif. Il trouve une inspiration constamment renouvelée dans les paysages, les changements immuables des saisons, les variations subtiles de la lumière qui se déroule sur les reliefs, joue sur les cours d’eaux ou se glisse entre les arbres. Une discrète poésie se dégage de toutes ses oeuvres, quelqu’en soit le sujet ou le format.

L’homme n’est jamais présent, il est parfois évoqué par une trace discrète, brièvement inscrite dans un champ de fleurs qu’il a traversé, une vieille grange rongée par le temps, une barrière de bois, ou les champs plantés de colza ou de blé, bordés de verges d’or ou d’épilobes. Tout l’œuvre de l’artiste est un hommage inlassable à la nature, à sa beauté, une invitation à la contempler, loin de l’univers de béton, de l’agitation et du bruit du monde contemporain.

Vallons fleuris, région Chaudière-Appalaches, huile, 30 x 24 po « Médaille d’or » Expo-concours internationale du CAPSQ au beffroi de Bruges en Belgique en 2013.

Vallons fleuris, région Chaudière-Appalaches, huile, 30 x 24 po
« Médaille d’or » Expo-concours internationale du CAPSQ au beffroi de Bruges en Belgique en 2013.

Marcel Mussely travaille surtout à l’huile, utilisant son pinceau comme un crayon, précise-t-il. Il peint à la fois avec minutie et rapidité, dévoilant une maîtrise technique admirée autant par ses pairs que par les collectionneurs. Travaillant sur le motif pour capter l‘atmosphère du moment, il prend aussi quelques photos pour ensuite réaliser l’oeuvre dans son atelier.

Dans le rendu objectif de la nature, l’artiste insuffle une dimension beaucoup plus vaste. Les détails se fondent pour laisser toute la place à la grandeur de l’espace, au jeu des nuages dans le ciel, aux vibrations de la lumière selon l’heure de la journée, sur le sommet des arbres ou dans les sous-bois qu’elle nimbe, caressante et légère.

L'automne en Estrie, huile, 36 x 48 po

L’automne en Estrie, huile, 36 x 48 po

Un ciel pommelé de nuages dispute le premier rôle à l’étendue sans fin des arbres et des collines dans la région de Chaudière-Appalaches. La lumière changeante et les ombres de cette fin de journée modifient la perception des reliefs, transforment le paysage et l’atmosphère. On pourrait, sans effort, deviner la fraîcheur du soir qui se rapproche. Un cours d’eau, de grandes pierres plates grises, un arbre mort qui se dresse, dénudé et, en arrière-plan, des arbres aux feuilles dorées, le peintre traduit avec sensibilité, à l’aide d’une palette sobre, le sentiment de la vie minérale et végétale. L’oeil du peintre lui permet de déceler l’extraordinaire dans ce que le passant ne remarque pas. Un simple bosquet, à l’automne, est métamorphosé et devient prétexte à une célébration de cette saison si belle, aux splendeurs trop fugitives. L’artiste, avec la représentation d’une plage à Baie Saint-Paul, parvient à nous donner un sentiment de bout du monde. La grève, dans une tonalité rousse, les collines à l’arrière-plan que recouvre la végétation, les nuages qui s’étirent, toute la scène donne une impression de calme et de liberté. Il n’y a personne. L’eau, le ciel, le sable, l’essentiel est là. On perçoit le silence, à peine rompu par le clapotis de l’eau, on devine un vent léger au goût salin. Grâce à son talent et sa sensibilité, l’artiste parvient à transmettre sa vision de la magie du lieu. Celle-ci pénètre l’esprit du spectateur qui, pendant un temps, se sent transporter dans cet ailleurs auquel, inconsciemment, il aspire pour y trouver l’équilibre qu’apporte la nature dont il est trop souvent coupé.

Esquisse sur papier en préparation pour une future huile (scène d'automne,arbres).

Esquisse sur papier en préparation pour une future huile (scène d’automne,arbres).

À l’automne dernier, lors d’un événement artistique à Tadoussac, auquel participaient cinq artistes membres de l’I.A.F. (Institut des arts figuratifs), Marcel Mussely s’est livré volontiers à quelques démonstrations devant un public de tous âges. Enfants et adultes étaient fascinés de voir surgir, par la magie de quelques coups de pinceau ou de crayon, des arbres, des nuages, ou des champs. Un succès tel que l’artiste n’a guère eu la possibilité de faire autre chose ! Il a été particulièrement touché par le témoignage d’une résidente de la région, émue aux larmes qui l’a remercié de lui avoir permis d’ouvrir à nouveau les yeux sur les magnifiques paysages de sa région qu’elle regardait, sans plus jamais les voir, depuis des années. Un collectionneur de Toronto, séduit lui aussi, est reparti avec un tableau de grandes dimensions.

Marcel Musssely dessine beaucoup, directement à la plume sur le papier, sans esquisse préliminaire, et si la plupart de ses dessins sont en principe préparatoires, il s’agit d’oeuvres parfaitement achevées. Il faut souhaiter qu’un jour une exposition leur soit consacrée.

La croisée des chemins, huile, 30 x 60 po

La croisée des chemins, huile, 30 x 60 po

Les oeuvres de l’artiste, membre de l’Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec (AIBAQ), font partie de plusieurs collections privées et publiques au Canada. Il a figuré, seul ou avec d’autres peintres, dans de nombreuses expositions au Québec et a participé à différents salons à Barcelone, à Paris, à Rome et à Bruges où il a remporté, en 2013, la médaille d’or dans la catégorie paysages réalistes à l’occasion de la CAPSQ, une exposition-concours internationale. Plusieurs autre prix et mentions lui ont été attribués. Depuis 2000, Marcel Mussely enseigne également la composition, le dessin et la peinture à l‘huile, une autre manière de partager sa passion.


Texte de Catherine Guex

 

Une belle journée d’été, à Longueuil, une rue calme aux maisons entourées de jardins et ombragées par les arbres, on y respire, on s’y sent bien…

L’institut des arts figuratifs

accueille onze nouveaux membres signataires

Les gens qui font l’évènement

L’IAF s’est donné comme mission de faire reconnaître le travail et la démarche figurative de ses artistes membres, tant auprès de leurs pairs qu’auprès du grand public et des institutions culturelles. L’organisme regroupe plus d’une centaine d’artistes peintres et sculpteurs jouissant d’une importante renommée. Les membres sont sélectionnés à partir d’une grille d’évaluation unique et rigoureuse prenant en considération tant l’excellence du produit artistique que la démarche et la carrière qui le soutiennent. Onze artistes professionnels ont été accueillis au sein de l’organisation en 2014 en tant que membres signataires. Il s’agit des artistes peintres de renom Catherine Carbonnel, Liliane Fournier, Danie Gagnon, Claire Gendron, Patrick Kinn, Helmut Langeder, Andrée Marcoux, Diane Martin, Serge Nadeau, Yvon Perrier et Kim Veilleux.

Hiver 2015

L’IAF s’est donné comme mission de faire reconnaître le travail et la démarche figurative de ses artistes membres, tant auprès de leurs pairs…

Serge Nadeau dans le Magazin'Art Hiver 2015

L’artiste peintre Serge Nadeau de Disraeli

séduit une fois de plus le public

Les gens qui font l’évènement!

Lors de sa participation à la 7e édition du Symposium Gatineau en Couleurs, qui s’est tenu du 17 au 19 octobre 2014, à la maison du Citoyen de Gatineau, l’artiste peintre Serge Nadeau a en effet gagné la faveur des visiteurs et s’est mérité le prix « 2e Coup de coeur du public » parmi plus de 70 participants. On peut donc affirmer que la joie, la bonne humeur et l’énergie qui se dégage de ses œuvres aux maisons dansantes transparaissent dans le coeur des visiteurs, qui ont voulu lui rendre un peu des émotions qu’ils ont eux-mêmes ressenties. L’artiste peintre a été très touché par cette reconnaissance du public et des amateurs d’arts. Il aime toucher le coeur des gens par son art. Il ne ménage aucun effort pour le faire découvrir puisqu’il participe à chaque année à plus de 25 symposiums et expositions de peinture à travers le Québec, l’Ontario et le Nouveau-Brunswick. Artiste peintre expressionniste et fantaisiste, Serge Nadeau peint depuis près de 40 ans. En 2006, il a été reçu membre de la Société canadienne de l’aquarelle (SCA). Depuis, il a été récipiendaire de nombreux prix et reconnaissances. Il a également été reçu, en 2014, membre de l’Institut des arts figuratifs (IAF).

Hiver 2015

 

Lors de sa participation à la 7e édition du Symposium Gatineau en Couleurs, qui s’est tenu du 17 au 19 octobre 2014…

L’Institut des arts figuratifs (IAF)

honore deux de ses membres

Les gens qui font l’évènement

À l’occasion de son assemblée générale annuelle, l’Institut des arts figuratifs a tenu à honorer de façon spéciale deux de ses membres. Le titre de Membre émérite a été remis à Clarence Bourgoin et le Prix Distinction 2014 a été décerné à Alexandra Bastien.

Le peintre Clarence Bourgoin a traversé plusieurs périodes artistiques durant ses 52 années de passion pour la peinture. Il se distingue par ses paysages magnifiquement maîtrisés qui font de ses oeuvres une référence en art figuratif. À deux reprises on lui a décerné le titre de personnalité culturelle de l’année. Clarence Bourgoin est également le maître d’oeuvre du « Rendez-vous des artistes », événement annuel qui regroupe une centaine d’artistes à St-Léonard, N.B. depuis maintenant 11 ans. Ces Rendez-vous connaissent un très grand succès et contribuent grandement à faire connaître l’art figuratif auprès d’un public de plus en plus large.

Alexandra Bastien est la récipiendaire du Prix Distinction 2014 de l’Institut. Ce prix vise à souligner le parcours exceptionnel de cette jeune et talentueuse artiste, non seulement pour la très grande qualité de ses oeuvres réalisées au crayon de couleur mais également pour ses expositions au Québec et dans plus de 35 villes à l’étranger dont Hollywood, Londres et New York. Son cheminement de carrière nous révèle son appartenance à de multiples associations de peintres professionnels hautement cotés, plusieurs expositions prestigieuses ainsi que des prix et reconnaissances mérités autant au Québec, au Canada que dans d’autres pays d’Amérique et d’Europe.

Automne 2014

À l’occasion de son assemblée générale annuelle, l’Institut des arts figuratifs a tenu à honorer de façon spéciale deux de ses membres…

LO

L’utilisation du nombre d’or

L’art et la mer

LO est né en 1964 en France. Il passe son enfance à Gorcy, petit village lorrain, près de Longwy. Enfant, il rêve de devenir dessinateur de bandes dessinées. Il obtient son BAC en micromécanique avant de partir sur la Côte d’Azur pour y être animateur de camps de vacances et saisonnier. Son rêve d’enfance, toujours présent dans son esprit, quoique délaissé au profit des vagues, du vent et de la mer, le conduit finalement à l’École des Beaux-Arts de Toulon (France). C’est seulement en 1989, lorsqu’il termine sa première fresque sur la Côte d’Azur qu’il songe véritablement à une carrière professionnelle en tant qu’artiste peintre.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

 Texte d’Hélène Caroline Fournier

Critique, essayiste, théoricienne de l’art et journaliste indépendante spécialisée dans les arts visuels

LO est né en 1964 en France. Il passe son enfance à Gorcy, petit village lorrain, près de Longwy. Enfant, il rêve de devenir dessinateur de bandes dessinées. Il obtient son BAC…

Christine Nadeau

artiste peintre

Les gens qui font l’évènement

Née à Québec, Christine Nadeau est résidente de la Côte de Beaupré. Elle possède une formation en arts visuels et en psychologie. Après avoir oeuvré dans le domaine des arts graphiques, elle se consacre depuis plusieurs années à la peinture. Après 15 années à manier l’huile, elle privilégie maintenant l’acrylique. Par un colorisme contrôlé, un pont avec les nuances anciennes et des couleurs plus audacieuses, se définit son caractère attaché aux valeurs traditionnelles mais enclines à vivre de nouveautés. Une bonne maîtrise de la composition et du dessin dresse une charpente organisée où peut évoluer une expression libre et harmonieuse. Ses sujets de prédilection sont la nature, les paysages maritimes et la vie en lien avec cette nature.

Membre de l’Institut des Arts figuratifs, Christine Nadeau a participé à de nombreux symposiums et expositions d’envergure. En 2010 elle a fait partie de la délégation canadienne et a exposé au Carrousel du Louvre à Paris. Ses oeuvres se retrouvent dans plusieurs galeries d’art au Québec et au Canada.

Madame Christine Nadeau sera présente au Symposium des Arts UV MUTUELLE  de Drummondville en 2014.

Hiver 2014

Née à Québec, Christine Nadeau est résidente de la Côte de Beaupré. Elle possède une formation en arts visuels et en psychologie…

AquaSept International

au Musée Pierre-Boucher de Trois-Rivières

Les gens qui font l’évènement

C’est une ferveur sans pareille envers l’aquarelle qui rassemble sept aquarellistes internationaux pour une remarquable exposition au Musée Pierre Boucher de Trois-Rivières, du 2 mars au 5 avril 2014. Le vernissage, ouvert à tous, aura lieu le dimanche 2 mars à 14 h, sous la présidence d’honneur de Mme Marie-Hélène Lapointe, également présidente de l’Institut des Arts figuratifs. S’ils proviennent de plusieurs pays, l’expression artistique est pour eux et leur large public un langage universel. Ils ont chacun un style très personnel et une maîtrise de leur médium qui en ont fait des artistes estimés, respectés et reconnus internationalement puisqu’ils mènent chacun avec succès une carrière personnelle depuis de nombreuses années et sont représentés dans des galeries réputées.

Ce menu de choix comporte la participation de Odette Feller, SCA (Belgique), Lorraine P. Dietrick, IAF, NEWS, SAC et membre d’honneur SCA, (Québec), Roland Palmaerts, SCA et membre d’honneur IAF, (Belgique et Québec), Andy Wood, RBA, RI, Secrétaire du Royal Institute of Painters in Water Colours (Angleterre), George Politis, IAF, RI, NEWS, AWA et membre signataire de l’American Watercolor Society (Grèce). De plus, plusieurs peintures du regretté Paul Ladouceur, SCA, SCPWC, membre d’honneur IAF et fondateur de la Société Canadienne de l’Aquarelle, seront exposées grâce à la collaboration de sa succession.

C’est donc un rendez-vous avec la passion de la forme, de la couleur transparente, de rendus souvent virtuoses et d’une excellente qualité expressive qui attend les visiteurs.

Hiver 2014

 

C’est une ferveur sans pareille envers l’aquarelle qui rassemble sept aquarellistes internationaux pour une remarquable exposition au…