Galerie Jeannine Blais
Magazin'Art

paysagiste

René Gagnon

Le géant amoureux fou du Royaume du Fjord

Grande rencontre

« L’intérêt dans une toile est multiple. Le sujet, le motif, doit toujours être rendu d’une façon simple, compréhensible, mais saisissante pour le spectateur. Celui-ci doit être amené – par l’élimination des détails superflus – à suivre le chemin que le peintre lui indique et voir tout d’abord ce qui a empoigné l’exécutant. » – Alfred Sisley

Fils d’agriculteur épris de liberté, René Gagnon voulait être un coureur des bois. Or, les aléas de la vie et la douce contagion de l’art en aura décidé autrement. Et pour le mieux ! En effet, les plus grands de cette époque lui auront transmis la passion tumultueuse et fulgurante de l’art. Les René Richard, Cosgrove, Ayotte, Albert Rousseau, Marc-Aurèle Fortin et autres, ont été de ceux-là.

Au pays d’un royaume (Saguenay), huile sur Isorel, 40 x 48 po, 2008

Au pays d’un royaume (Saguenay), huile sur Isorel, 40 x 48 po, 2008

Simplement du fait qu’il était le neveu de René Bergeron, important agent d’artistes et que celui-ci invitait ses protégés à venir peindre sur ses terres au Saguenay. Ainsi, l’autodidacte René Gagnon aura reçu les meilleures leçons d’art et de vie de la bouche même de ces passionnés, épris de grande liberté. En entrevue, et à son âge avancé, il aime se rappeler ces moments de fin de journée, où chacun appréciait le travail des autres, souvent par des critiques constructives. Mais toujours dans la joie de constater ce que le collègue avait su capter du paysage et des lumières fugaces du moment.

Féerie d’automne, huile sur Isorel, 40 x 48 po, 2016

Féerie d’automne, huile sur Isorel, 40 x 48 po, 2016

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois


renegagnon.com

info@renegagnon.com

66, chemin de la Pointe à Gagnon, Anse de roche, Sacré-Cœur, QC

Musée René Gagnon, 203, rue Notre-Dame Ouest, Montréal, QC

Image d’en-tête : Féerie d’automne, huile sur Isorel, 40 x 48 po, 2016

 

Hiver 2020

L’intérêt dans une toile est multiple…

Lucie Michel

Profil d’artiste

« Le paysage est le fond du tableau de la vie humaine. » – Bernardin de Saint-Pierre

L’empreinte prestigieuse sur les toiles de la peintre Lucie Michel est sans contredit ses paysages. Son secret est de créer un univers à partir de savantes alchimies. Sa peinture chevauche les limites aléatoires de la matière en fusion. D’où cet effet chatoyant sur la rétine de l’œil du spectateur. Mais également sur la manière nouvelle d’entrevoir le paysage et la nature, sources privilégiées de l’artiste.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

luciemic123@hotmail.com

514 889-8191

www.Luciemichel.ca

L’empreinte prestigieuse sur les toiles de la peintre…

Claude Picher (1927-1998)

Comme un diamant brut des profondeurs

Grande rencontre

« Je vois la pratique de l’art comme une véritable incarnation de la vie, comme un excès, une folie, un infini, une liberté, une chose organique qui peut nous emmener plus loin que tous les voyages » — Clémentine Célarié

Un artiste de la dimension de Claude Picher, cela ne s’invente pas. Le peintre a connu le succès professionnel dès la fin de l’adolescence. Autant apprécié par les collectionneurs que Jean Paul Lemieux à travers le Canada, rapidement il aura obtenu la notoriété nationale. De caractère volontaire, spontané, primesautier, il est aussi connu pour son implication politique ainsi que ses critiques acerbes face aux systèmes établis encadrant le domaine des arts visuels. Regard sur un géant de l’art aujourd’hui presque oublié, mais tellement d’actualité.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

Claude Picher est représenté par :

Galerie Douce Passion, 42 rue Notre-Dame, à Québec

Galerie Perreault, 205 rue Saint-Paul, à Québec

 

La rédaction remercie ces deux galeries pour les images fournies pour illustrer ce texte.

 

Un artiste de la dimension de Claude Picher, cela ne s’invente pas. Le peintre a connu le succès professionnel dès la fin de l’adolescence. Autant apprécié par les collectionneurs que…

Une oeuvre comme rivière

Yvette Boulanger (1932-2015)

Hommage

L’artiste peintre de réputation internationale, Yvette Boulanger, s’est éteinte en ce 20 mai dernier. Elle a lutté pendant trois semaines et jusqu’au bout. Madame Boulanger était mon amie. Une amie chère. Cela depuis une entrevue pour un texte senti, il y a deux ans pour votre Magazine. Elle me manquera beaucoup. Et tout autant à tous ceux et celles qui auront eu le privilège de faire sa rencontre. Yvette était particulièrement attachante, d’une intelligence rare, chaleureuse et généreuse, entière, passionnée. Elle aimait parler de l’art, ouverte à toutes les découvertes. Elle portait en elle les colères de la philosophe pour une société meilleure, et le baume de la femme d’action. Les derniers jours, elle m’a demandé des images de mes poules, du papier et un crayon. Elle voulait encore faire voir la vie aux autres. Comme elle aimait à dire, on ne sait jamais quand un tableau est terminé. Elle avait raison, car son oeuvre embrassant plus de quarante ans de carrière lui survivra. Elle préparait une exposition pour le Musée Marius-Barbeau. Elle aura fait les beaux jours des galeries les plus renommées entre Montréal et Toronto. Puis ailleurs à l’étranger. Une touche unique. Une paysagiste du coeur vibrant comme une mousseline à la lumière. À Hélène Masse, son âme soeur et mon amie, tendre, tendre, j’associe le lectorat de Magazin’Art pour te dire que nous serons toujours éblouis par la sensibilité de madame Yvette.

Michel Bois

L’artiste peintre de réputation internationale, Yvette Boulanger, s’est éteinte en ce 20 mai dernier. Elle a lutté pendant trois semaines et jusqu’au bout…