Magazin'Art

Paris

L’OR

Peindre les recoins de son esprit

À découvrir

Le thème de la prochaine exposition solo de L’OR « Des recoins de mon esprit  », qui se tiendra à la Galerie 3440 de la rue Fleury à Montréal-Nord, s’est élaboré sur 375 années. Il célèbre le lien historique qui unit Chicago et Montréal. L’OR a visité Chicago en 2013, pour y présenter une exposition à succès d’art figuratif et aussi pour se familiariser avec la ville de son époux, James.

Ayant à l’esprit les futures célébrations du 375e  anniversaire de Montréal en 2017, à la suggestion de son mari, l’artiste prend l’audacieuse décision de dévier de sa trajectoire habituelle et délaisser les nus figuratifs pour créer un ensemble de tableaux représentant des scènes urbaines de sa ville natale de Montréal et de Chicago.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de James Wise

L’exposition « Des recoins de mon esprit » se tiendra à Montréal, du 23 au 29 mai prochains, à la Galerie 3440, située au 3440, rue Fleury est.

Le vernissage aura lieu le vendredi 27 mai, de 19 h à 20 h. Visiter : www.aavnm.org.

 

Le thème de la prochaine exposition solo de L’OR « Des recoins de mon esprit », qui se tiendra à la Galerie 3440 de la rue Fleury à Montréal-Nord, s’est élaboré sur 375 années…

Lise Boilard

nous revient

Les gens qui font l’événement

Suite à trois participations « avec mention », à la Société nationale des Beaux-Arts de Paris, Lise Boilard poursuit ses activités sur la scène locale et internationale. La galerie Art’et Miss la représente à Paris et elle a participé à plusieurs expositions dans des pays de la Communauté européenne. En novembre dernier elle réalisait à Laval l’exposition solo « Croissance et Harmonie  » où elle présentait sa collection de femmes élégantes et très féminines. Nous la retrouvons à l’exposition duo « Face à Face  », en compagnie de l’artiste Jacqueline Gosselin, en cours à la maison Le Sélection Laval jusqu’au 24 avril 2016.

Lise Boilard nous propose une série de toiles modernes, abstraites ou semi abstraites. L’artiste est restée fidèle à elle-même en exploitant, comme elle sait si bien le faire, les techniques mixtes qui sont sa spécialité. Son atelier de Rosemère, où elle enseigne les techniques mixtes et la sculpture, bourdonne d’activité. Elle y prépare une nouvelle exposition duo pour la mi-mars « La Vie est Belle » avec Josée Gauthier, où pour la première fois elle présentera uniquement ses sculptures.

Printemps 2016

 

Suite à trois participations « avec mention », à la Société nationale des Beaux-Arts de Paris, Lise Boilard poursuit ses activités sur la scène locale et internationale…

Claude Picher (1927-1998)

Comme un diamant brut des profondeurs

Grande rencontre

« Je vois la pratique de l’art comme une véritable incarnation de la vie, comme un excès, une folie, un infini, une liberté, une chose organique qui peut nous emmener plus loin que tous les voyages » — Clémentine Célarié

Un artiste de la dimension de Claude Picher, cela ne s’invente pas. Le peintre a connu le succès professionnel dès la fin de l’adolescence. Autant apprécié par les collectionneurs que Jean Paul Lemieux à travers le Canada, rapidement il aura obtenu la notoriété nationale. De caractère volontaire, spontané, primesautier, il est aussi connu pour son implication politique ainsi que ses critiques acerbes face aux systèmes établis encadrant le domaine des arts visuels. Regard sur un géant de l’art aujourd’hui presque oublié, mais tellement d’actualité.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

Claude Picher est représenté par :

Galerie Douce Passion, 42 rue Notre-Dame, à Québec

Galerie Perreault, 205 rue Saint-Paul, à Québec

 

La rédaction remercie ces deux galeries pour les images fournies pour illustrer ce texte.

 

Un artiste de la dimension de Claude Picher, cela ne s’invente pas. Le peintre a connu le succès professionnel dès la fin de l’adolescence. Autant apprécié par les collectionneurs que…

Première exposition à Paris>

pour Andrée LaRoche

Les gens qui font l’évènement

L’artiste peintre bien connue dans la région du Bas-du-Fleuve, Andrée LaRoche, revient de Paris où elle exposait cinq de ses tableaux au Parc Floral de Paris, situé au Bois de Vincennes. L’exposition s’est terminée le 9 juin dernier. Seulement 60 artistes peintres et sculpteurs y étaient retenus. Cette exposition est organisée par le Cercle des Artistes de Paris. Un catalogue de l’exposition a été produit pour l’événement.

Depuis 2012, Andrée LaRoche cumule les succès. En 2012, elle participait à un concours international organisé par L’Agora Gallery de New York. Seulement trois canadiens gagnaient ce concours et André était la seule québécoise. Le prix du concours était une exposition dans la grosse pompe, New York étant la porte d’entrée pour l’international. À l’automne 2012, l’artiste peintre ouvrait une des plus belles galeries d’art au Québec, située à Place Ste-Foy. Depuis, trois nouvelles galeries diffusent sont art, soit la Grande Galerie Iris à Baie-St-Paul, la Galerie QuébecArt du Vieux Québec ainsi que la galerie C2 à Trois-Rivières.

Été 2014

L’artiste peintre bien connue dans la région du Bas-du-Fleuve, Andrée LaRoche, revient de Paris où elle exposait…