Magazin'Art

Installation

SAINT-FAUSTIN – LAC-CARRÉ

SAINT-FAUSTIN – LAC-CARRÉ

 Région des Laurentides

La Maison des Arts Saint-Faustin présente pour la douzième année consécutive son exposition DADA , un événement unique à ne pas manquer. La seule exposition DADA au Québec ! Le DADA c’est aller à l’encontre de toutes les idées habituelles sur l’art. Peu importe leur discipline, les artistes sont invités à créer une pièce unique. Que ce soit sous forme d’un tableau, d’une sculpture, d’un texte, d’un vêtement ou d’une installation, l’œuvre doit faire preuve de créativité et d’imagination. Une œuvre DADA n’est pas nécessairement une œuvre que l’on installera dans son salon. Chose certaine, elle doit passer un message et susciter des réactions diverses. Elle peut émouvoir, faire rire et réfléchir ou peut-être même déranger, tout en demeurant respectueuse. Jusqu’au 12 juin 2018.

 

Printemps 2018

La Maison des Arts Saint-Faustin présente…

Centre d’art

Diane Dufresne

Les gens qui font l’événement

Il est rare que de son vivant un artiste ait le plaisir de voir son nom accolé à un centre d’exposition. Figure culturelle d’envergure internationale à travers la francophonie, chanteuse et peintre, la Ville de Repentigny ne pouvait faire plus beau cadeau à celle qui inaugurera le lieu pluridimensionnel en proposant une installation en collaboration avec Richard Langevin, sculpteur, artiste multidisciplinaire audacieux, et conjoint de la dame. Nul doute que la présence de ce duo inusité saura insuffler une effervescence toute particulière à ce bâtiment s’affichant sous l’appellation sulfureuse : Diane Dufresne.
Ouverture cet automne. On s’informe au (450) 470-3010.

Automne 2015

 

Il est rare que de son vivant un artiste ait le plaisir de voir son nom accolé à un centre d’exposition…

Julie Lambert

Un art qui questionne

Les gens qui font l’évènement

Écologiste dans l’âme, Julie Lambert est séduite par l’intelligence de la nature, qui demeure un modèle inégalé. Les principaux objets de sa recherche en création demeurent l’espèce ailée et l’espèce humaine. Par un décloisonnement des genres, des médiums, des supports, l’artiste aborde son travail plastique avec rigueur ; ainsi, chaque discours, chaque création appelle son médium : argile, bois acrylique, aluminium, transfert d’images, vidéo. Artiste invitée au Symposium des arts UV Mutuelle de Drummondville en 2015, elle présentera ses nouvelles créations ainsi que son projet CHAOS composé d’un corpus d’œuvres monumentales où l’écologie et l’économie se trouvent conjugués dans un foisonnement qui encourage à la réflexion. De l’oeuvre picturale à l’installation vidéo, son art questionne. Esthétique et intimement symbolique, son oeuvre se lit comme une suite d’idées fragmentées qui, une fois réunies, forment un tout, une sorte de trame narrative, où la curiosité de l’observateur est mise à contribution. Julie Lambert explore, avec une grande liberté, l’espace, tant pictural que sculptural. Ses grandes murales font déjà partie de plusieurs collections corporatives.

Hiver 2015

Écologiste dans l’âme, Julie Lambert est séduite par l’intelligence de la nature, qui demeure un modèle inégalé. Les principaux objets…