La Moulin La Lorraine Centre d\\\\\\\\\\\\\\\
Magazin'Art

Galerie Iris

Formes, volume et espace :

Clément Lemieux – L’être dans tous ses états ;

 

Parlons de sculptures mettant en formes heureuses, inusitées et esthétiques, des personnages se tenant à bras-le-corps, les membres des uns épousant les dimensions émotives des autres. Comme si Lemieux nous disait : « C’est par mon corps, ma famille, les autres et mon âme que je comprends et vous montre. » Oui, par-delà les habiletés à sculpter se retrouve la réponse émotionnelle à une franche exultation de sa vie.

 


Les Oiseaux De L’infini

 

Autodidacte

Pour se forger et apprendre les rudiments de la sculpture, il s’est donné, un peu contre son gré, auprès d’un professeur qui l’amenait dans une direction contraire à sa personnalité. « Tu vaux mieux que ça ! Ce professeur va te corrompre ! Laisse tomber les cours, Clément !, » lui indiqua un galeriste qui avait remarqué ses oeuvres en visitant l’atelier du « maître ». Le galeriste acheta plusieurs sculptures. Et Lemieux mis un terme à ce tourment scolaire. Dorénavant il s’appliquera à réaliser ses oeuvres d’intuition à la limite de l’abstraction et de la figuration. « Tu sais Michel, de connaître les techniques c’est une chose, mais la connaissance des essences de bois, des couleurs et des vernis (uréthane qu’il utilisait sur les automobiles dans une autre vie), cela demande de faire des recherches et des expérimentations personnelles. Impossible d’avancer autrement, » lance l’artiste passionné. Aussi, l’épinette, le cerisier, le tilleul, mais surtout le pin demeurent ses matériaux de prédilection. Chacune des essences de bois amène ses contraintes et ses hasards heureux. Clément Lemieux met tout son coeur à respecter le sens de la fibre du bois qu’il sable et peaufine à l’infini. Le travail et encore le travail. Voilà comment sa création se raccroche aux rudiments fondamentaux de la création menant à l’universel intemporel.

 


Chaise d’enfant, 40 × 18 × 17 po


En marche, 57 × 16 po

 

Clément Lemieux est représenté par la Galerie Iris

30, rue Saint-Jean-Baptiste

Baie-Saint-Paul (Québec)

Tél. : 418 435-5768

Et par la Galerie d’art Céleste

285, rue Principale

Saint-Sauveur (Québec) J0R 1R0

Tél. : 450 227-0333

 

Michel Bois

 


 

Pour lire l’intégralité de l’article…

Achetez notre fabuleux numéro Été 2020 en format numérique PDF ou en papier!

 

 

Pour se forger et apprendre les rudiments de la sculpture…

Première exposition à Paris>

pour Andrée LaRoche

Les gens qui font l’évènement

L’artiste peintre bien connue dans la région du Bas-du-Fleuve, Andrée LaRoche, revient de Paris où elle exposait cinq de ses tableaux au Parc Floral de Paris, situé au Bois de Vincennes. L’exposition s’est terminée le 9 juin dernier. Seulement 60 artistes peintres et sculpteurs y étaient retenus. Cette exposition est organisée par le Cercle des Artistes de Paris. Un catalogue de l’exposition a été produit pour l’événement.

Depuis 2012, Andrée LaRoche cumule les succès. En 2012, elle participait à un concours international organisé par L’Agora Gallery de New York. Seulement trois canadiens gagnaient ce concours et André était la seule québécoise. Le prix du concours était une exposition dans la grosse pompe, New York étant la porte d’entrée pour l’international. À l’automne 2012, l’artiste peintre ouvrait une des plus belles galeries d’art au Québec, située à Place Ste-Foy. Depuis, trois nouvelles galeries diffusent sont art, soit la Grande Galerie Iris à Baie-St-Paul, la Galerie QuébecArt du Vieux Québec ainsi que la galerie C2 à Trois-Rivières.

Été 2014

L’artiste peintre bien connue dans la région du Bas-du-Fleuve, Andrée LaRoche, revient de Paris où elle exposait…

Lise Labbé

Ode à la simplicité

Visite d’atelier

Dans l’édition du 14 avril 2014 du quotidien La Presse, Marc Bergevin, directeur général du Canadien, parle d’une toile qu’il a acheté et qui le suit partout : des enfants jouant au hockey dans la ruelle, une toile peinte par Lise Labbé. L’artiste a été secouée d’émotion en lisant ce témoignage. « Il n’y a pas meilleur tonique que l’appréciation des gens. » Pour cette amateur de hockey, le compliment était encore plus doux.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more


 Texte d’Isabelle Gauthier

Lise Labbé est représentée par les galeries suivantes:

Le Balcon d’Art, Saint-Lambert

Chase Gallery, Beaconsfield

Galerie 2000, Montréal

Galerie Iris, Baie-St-Paul

L’Art-iste, St-Jean-sur-Richelieu

Galerie Robert Senneville, Sherbrooke

Koyman Galleries, Ottawa

Dans l’édition du 14 avril 2014 du quotidien La Presse, Marc Bergevin, directeur général du Canadien, parle d’une toile qu’il a acheté…