Magazin'Art

Centre multifonctionnel Francine-Gadbois

Danou-Lynn

Garder une part de mystère

Sur la cimaise

Danielle Tremblay décide très tôt de porter un nom d’artiste, primo pour sortir du lot des Tremblay qui peuplent l’ensemble du Québec, secundo pour témoigner de son unicité en tant que créatrice.   « Je n’aime pas les comparaisons parce que même si on peut trouver des points communs aux personnes ou aux choses, rien n’est jamais pareil, » ajoute-t-elle.

Comme ses proches la surnomment déjà Danou depuis l’enfance, le choix va de soi, tout bonnement accolé à son deuxième prénom. Rien de factice, car il lui importe de rester elle-même et de se reconnaître. S’il semble banal à première vue, ce simple assemblage laisse d’ores et déjà entrevoir les deux pôles qui caractérisent ses œuvres, soit la grande part d’imaginaire qui les habitent, ancrée dans un réalisme figuratif de base. Danou, c’est l’émerveillement de la tendre jeunesse qui ne connaît encore aucune limite, qui vit dans le rêve et la fantaisie, connectée au cœur même de la créativité. Lynn, c’est le cadre plus formel qui définit la réalité, l’humain et ses réflexions, ainsi que les liens avec la matière.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Lisanne LeTellier

Les amateurs peuvent également consulter son site internet : www.danoulynn.com.

Danielle Tremblay décide très tôt de porter un nom d’artiste, primo pour sortir du lot des Tremblay…