Magazin'Art
Panache (détail), racine de pin, plus de 6 pieds de largeur, collection privée Panache (détail), racine de pin, plus de 6 pieds de largeur, collection privée

Magicien de souche

Michel Lajeunesse

Formes, volume et espace

L’article que vous tenez entre les mains, bien que court, a pris du temps à rédiger. Pourquoi ? Parce que l’être que je rencontre tient à laisser une empreinte qui lui plaît telle une plante qui veut être photographiée en période de floraison. C’est le seul interviewé qui, à ce jour, m’a demandé une relecture. Je pèserai donc chaque phase, que dis-je ? Chaque mot. Je veux, tout comme lui, que le texte soit à la hauteur de son talent, que cette page soit magique et qu’en passant à travers elle, tout comme le miroir d’Alice, on découvre un monde fabuleux de l’autre côté.

La nourriture spirituelle de Michel Lajeunesse c’est la nature, les animaux, la forêt. Son père était un artiste également et il l’a initié au dessin plutôt qu’au hockey dès son jeune âge, le prédestinant ainsi à son futur emploi. Le talent est donc héréditaire même si, par la suite, le fiston a fréquenté l’école des Beaux-Arts.

Une  fois adulte, au cours de sa première vie, notre homme tenait un commerce. Dans le but de nourrir sa famille, il besogne dans le lettrage, la calligraphie, le graphisme et l’illustration. Il introduit au Québec les enseignes de bois enjolivées de feuilles d’or. Dans cette discipline, il gagne des prix internationaux, fait la une de magazines américains et il est l’objet de reportages ainsi que d’émissions télévisées. C’est à cette période qu’il apprend le maniement des gouges, les propriétés de la matière ligneuse et mille et une techniques du métier qui lui seront essentielles plus tard. « On ne s’improvise pas artiste, on forge son art ! »

Ses plus grandes influences proviennent de l’époque d’Alfons Mucha, durant laquelle l’esthétique des lignes ainsi que l’élégance des rythmes et des couleurs régnaient. C’était le mouvement de l’Art Nouveau (1890-1914). Parmi les contemporains, Lajeunesse affectionne, entre autres, l’artiste multidisciplinaire Hubbell qui construit des structures organiques, un peu à la manière de Gaudi Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more


Texte de Robert Lafontaine

Comments are closed.