Galerie Jeannine Blais
Magazin'Art

Photographie

René Lévesque ©Pierre Dury

Pierre Dury,

Les années libres

Le Centre d’art Diane-Dufresne à Repentigny présente Les années libres Pierre Dury, photographe

Du 29 novembre 2017 au 14 janvier 2018

Regarder le monde à travers son objectif

Entrer dans l’univers du photographe de Pierre Dury c’est revisiter l’histoire du Québec contemporain des cinquante dernières années et c’est aussi lever le voile sur le monde des politiciens, des artistes et de ses artisans. En effet, depuis sa sortie de l’École de Beaux-arts de Montréal en 1967, Pierre Dury n’a cessé de braquer l’objectif de sa caméra dans les domaines de la mode, de la publicité, du reportage documentaire, du cinéma, de l’industrie télévisuelle tout en collaborant avec le monde de l’édition, des journaux et des magazines. Ce riche parcours photographique est une occasion privilégiée de sentir la force du portrait où le sujet se révèle sans artifice.

Pauline Julien ©Pierre Dury

Pauline Julien ©Pierre Dury

Une vie en images à partager

Les archives photographiques de Pierre Dur sont composées de dizaines de milliers d’images qui sont le reflet de générations rebelles, celles des années 60, 70 et 80 auxquelles il appartient. Des décennies de quête d’idéaux où le communautarisme n’était pas une vue de l’esprit, mais bien le fruit du désir de durer et de vivre intensément le moment présent. Les années libres furent pour Pierre Dury celles des révolutions sociales, politiques, sexuelles et artistiques. Il est devenu par le biais de la photographie le témoin privilégié pour ne pas dire le chroniqueur de la société québécoise en train de se forger une identité forte et assumée. Encore aujourd’hui, même si l’esprit de corps et de communion avec ses contemporains a cédé le pas au climat d’individualisme ambiant, Pierre Dury, anticonformiste pur et dur, persiste et signe des portraits de femmes et d’hommes connus et reconnus. Il le fait sans pour autant cesser de photographier des femmes et des hommes moins connus, mais porteurs de tous les possibles. Ce rendez-vous avec l’histoire petite et grande du Québec d’hier et d’aujourd’hui est le miroir de ce que nous avons été et ce que nous sommes devenus.

Marjo @ Pierre Dury

Marjo @ Pierre Dury

Découvrez le cheminement de l’artiste sur : www.pierredury.com

Consultez la programmation complète au www.recreotourismerepentigny.com

Horaire régulier :

Mercredi au vendredi : 13 h à 17 h

Samedi et dimanche : 10 h à 17 h
Entrée libre

Le Centre d’art Diane-Dufresne est situé au 11, allée de la Création, Repentigny, QC  J6A 0C2. Téléphone : 450 470-3010.

Regarder le monde à travers son objectif

MAGAZINART OTTAWA 2017

OTTAWA

Région de la Capitale Fédérale

Au Musée des beaux-arts du Canada, est présentée l’exposition La photographie au Canada, 1960 – 2000. Découvrez toute la diversité de la pratique et l’étendue de la production photographique au pays dans cette exposition qui met en valeur plus de 100 œuvres réalisées par 71 artistes et explore la façon dont la technique a structuré le rôle de l’art et de l’artiste dans un monde en perpétuel changement, ainsi que les idées divergentes exprimées en matière d’identité et de collectivité. Jusqu’au 17 septembre 2017.


Toujours au MBAC, l’exposition Photolab 2 : Quand les femmes prennent l’art au mot vous permet de voir comment, au début des années 1970, la vidéo a été utilisée par des femmes artistes pour exprimer des préoccupations sociales, susciter des réactions et inciter le public à s’interroger. Les mots résonnent fort en art contemporain, à la fois médium et message. PhotoLab 2 invite les visiteurs à explorer le pouvoir du langage à travers 14 créations vidéographiques et photographiques. Jusqu’au 10 septembre 2017.


Aussi à l’affiche du Musée des beaux-arts du Canada Comprendre nos chefs-d’œuvre. L’art en héritage : Ron Moppett et Damian Moppett. Découvrez les créations artistiques de ce duo père-fils, deux artistes canadiens talentueux établis respectivement à Calgary et à Vancouver. Voyez comment, de manière intrigante, leurs œuvres se sont rapprochées puis dissociées au fil des générations. Réunies, leurs œuvres offrent aux visiteurs des perspectives originales sur le sens et la pertinence contemporaine de cet espace central d’où émergent la peinture, la sculpture et le dessin : l’atelier. Jusqu’au 10 septembre 2017.

Été 2017

Au Musée des beaux-arts du Canada, est présentée l’exposition La photographie au Canada, 1960 – 2000…

@Sophie Thibault - La meute

Sophie Thibault

Débusquer le beau

Photographie dʼart

« Cela fait partie du travail du photographe de voir plus intensément que la plupart des gens. Il doit avoir et garder en lui quelque chose de la réceptivité de l’enfant qui regarde le monde pour la première fois ou du voyageur adulte qui pénètre dans un pays étranger. » 
— Bill Brandt

Sophie Thibault, chef d’antenne à TVA, côtoie l’actualité, les catastrophes et plus souvent qu’autrement les faux pas de l’humanité. Et ce, à son pupitre au petit écran, dans son bulletin de nouvelles. Diplômée en psychologie, c’est dans le journalisme et le domaine des communications qu’elle évolue depuis 28 ans, soit dès son entrée en fonction à TVA. Certainement une influence venue de son père qui fut directeur de l’information à Radio-Canada, mais aussi de sa passion pour la photographie et les caméras. « J’adore les arts, le dessin, la peinture, même si je ne suis pas bonne ! Cela m’a toujours frustrée à l’enfance. Par contre, je me souviens d’avoir été fascinée par tout ce que je pouvais fixer dans le temps sur une pellicule. Encore plus à l’adolescence, parce que je pouvais combiner caméra, magnétoscope (vidéo) et son pour la recherche d’images « vivantes » de l’actualité. Ce qui aujourd’hui m’apparaît être en lien direct avec mon choix de carrière.
Ce que j’ignorais évidemment à l’époque. »

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

Où trouver ses œuvres
Du 4 au 14 mai 2017, exposition de Sophie Thibault ‒ Tanzanie :
Retour auxorigines. Galerie Québec Art, 40, rue Notre-Dame, Ville de Québec ‒ 418 692-8200

Journaliste et chef d’antenne à TVA depuis 1988, Sophie Thibault a une autre passion: la photographie…

© CHRISTINE BOUCARD

Vanités d’écrivains,

discours silencieux


Tableaux et installations photographiques de Christine Boucard

Une image vaut mille mots

L’exposition que nous propose Christine Boucard s’articule en deux volets. Le premier volet réalisé suite à un processus créatif échelonné sur une période de cinq ans est composé de 29 portraits d’écrivains en noir et blanc (sur des tirages argentiques de l’artiste) et de textes des auteurs évoquant la prise de vue.

Exposé en 2002 et 2003 en France, cet ensemble est le fruit d’un réinterprétation contemporaine du tableau de vanité, en référence à la tradition dans l’histoire de l’art.

L’artiste nous dit que : « … sensible à ce questionnement universel [le passage du temps] sur lequel repose principalement ma démarche artistique, j’ai entrepris de faire le portrait d’écrivains, alors que je vivais dans le milieu de l’écriture. Je les ai photographiés en imaginant, avec chacun d’eux, une mise en scène qui laisse entrevoir sur un mode allégorique leur univers intime, réel ou imaginaire, dans une atmosphère de jeu et de théâtralité, avec en toile de fond l’impermanence des choses».

Le second volet, présenté en 2011 et 2012 au Québec, est constitué d’une mosaïque reproduisant des clichés Polaroïd en couleur pris lors des essais préparatoires à la prise de vue finale en noir et blanc.

“Témoins fragiles de l’empreinte du temps et de sa rencontre avec les écrivains” ajoute l’artiste, ces clichés donnent au regardeur un accès privilégié à l’envers du décor de ces vanités contemporaines.


Visites commentées

samedi 11 et 18 mars à 14 h


Atelier de dessin d’observation au pastel sec

Samedi 18 mars, 14 h 00

Partant d’une de ses photographies argentiques en noir et blanc, oscillant entre clair-obscur et lumière blanche, Christine Boucard invite les participants à s’initier au pastel sec en explorant les possibilités de couleurs que peut inspirer son œuvre.

Adultes 15 $/personne. Inscription requise


Centre d’art Diane-Dufresne

Entrée libre

Horaire régulier :

Mercredi au vendredi : 13 h à 17 h

Samedi et dimanche : 10 h à 17 h
Entrée libre

 


Source:  Judith Dubeau | IXION Communications

L’exposition que nous propose Christine Boucard s’articule en deux volets. Le premier volet réalisé suite à un processus créatif échelonné sur…

SUR LES LIEUX de Yann Pocreau. Crédit photo : Lucien Isabelle. Source: Page Facebook du musée

SAINT-JÉRÔME

Le Musée d’art contemporain des Laurentides propose l’exposition Sur les lieux de Yann Pocreau. Le travail d’un photographe ne peut s’effectuer sans prendre en considération la présence ou l’absence de la lumière. Les œuvres de Yann Pocreau ne font pas exception à cette règle. Intéressé non seulement par les atouts que celle-ci apporte au résultat photographique, l’artiste pousse sa réflexion jusqu’à travailler directement ses qualités plastiques. La lumière devient ainsi la matière première qui lui permet de créer, de dessiner et de traduire des formes dans l’espace. Cette approche expérimentale l’amène même à sortir du cadre bidimensionnel habituellement associé à la photographie pour prendre d’assaut l’espace de présentation. L’exposition se penche sur la poursuite d’une réflexion sur la matière, l’image et sa représentation. Jusqu’où l’artiste a-t-il mené son nouveau corpus ? Quel est le résultat de cette exploration photographique ? Jusqu’au 20 août 2016.

Été 2016

Le Musée d’art contemporain des Lauren- tides propose l’exposition Sur les lieux de Yann Pocreau…

La maison, céramique, 7,5 x 9 x 4 po

Yolande Valiquette

Diversification prolifique

Formes, volume et espace

Grande aventurière lorsqu’il s’agit d’exploration artistique, Yolande Valiquette a investigué quantité de techniques et de médiums au cours de son riche parcours professionnel. Fusain, pastels, huile, acrylique, aquarelle autant qu’argile, porcelaine ou bois, tout concourt d’abord à lui offrir des sentiers vierges appelant moult découvertes. Durant sa trajectoire composite, elle fonde l’entreprise Yo Design, spécialisée en expositions thématiques et éducatives, qui la fera oeuvrer auprès d’agences gouvernementales fédérales et provinciales ainsi que d’associations professionnelles.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Lisanne LeTellier

 

Grande aventurière lorsqu’il s’agit d’exploration artistique, Yolande Valiquette a investigué quantité de techniques et de médiums au cours de son riche parcours professionnel…

En d'autres temps, 60 x 40 po

Dage

Place aux hasards heureux

Clin d’œil

« Toute oeuvre se situe au confluent d’une réalité perçue, d’un sentiment et d’une énergie à rendre sur la toile.  »George Perec

Tantôt d’une sensibilité toute en douceur. Tantôt d’une énergie, extrême. Magistral est le terme qui vient à l’esprit devant les tourbillons de couleur sur les toiles grand format de Dage. Une épithète qui ne s’applique qu’aux réels créateurs. Surtout que l’artiste contribue de manière personnelle à la démonstration effervescente de notre époque si liée à la vitesse, au mouvement et à l’instantanéité du moment. D’ailleurs ses personnages et autres sujets sont choisis en fonction de l’émotion et de l’énergie que la peintre saura faire rayonner bien au-delà de l’illustration servile et du confort de la technique d’une automate.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

Présente au sein de collections privées au Québec, au Canada, en Australie, aux États-Unis et aux Émirats arabes unis, Dage est représentée par la Galerie Québec Art, 40 rue Notre-Dame, Québec, Canada. Tél : 418-692-8200

 

 

Tantôt d’une sensibilité toute en douceur. Tantôt d’une énergie, extrême. Magistral est le terme qui vient à l’esprit devant les tourbillons de couleur sur les toiles grand format de Dage…

Lasalle Street Over Looking the Dock Tower, technique mixte sur papier Yupo

L’OR

Peindre les recoins de son esprit

À découvrir

Le thème de la prochaine exposition solo de L’OR « Des recoins de mon esprit  », qui se tiendra à la Galerie 3440 de la rue Fleury à Montréal-Nord, s’est élaboré sur 375 années. Il célèbre le lien historique qui unit Chicago et Montréal. L’OR a visité Chicago en 2013, pour y présenter une exposition à succès d’art figuratif et aussi pour se familiariser avec la ville de son époux, James.

Ayant à l’esprit les futures célébrations du 375e  anniversaire de Montréal en 2017, à la suggestion de son mari, l’artiste prend l’audacieuse décision de dévier de sa trajectoire habituelle et délaisser les nus figuratifs pour créer un ensemble de tableaux représentant des scènes urbaines de sa ville natale de Montréal et de Chicago.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de James Wise

L’exposition « Des recoins de mon esprit » se tiendra à Montréal, du 23 au 29 mai prochains, à la Galerie 3440, située au 3440, rue Fleury est.

Le vernissage aura lieu le vendredi 27 mai, de 19 h à 20 h. Visiter : www.aavnm.org.

 

Le thème de la prochaine exposition solo de L’OR « Des recoins de mon esprit », qui se tiendra à la Galerie 3440 de la rue Fleury à Montréal-Nord, s’est élaboré sur 375 années…

Attente du chevreuil

Hélène Laplante

présence naturelle

Formes, volume et espace

Les sculptures animalières de l’artiste Hélène Laplante ne font pas que prendre l’apparence de leurs égaux de chair et de poils. Faites de résine blanche aux contours vaporeux, elles évoquent leur présence furtive, presque fantomatique, dans les milieux naturels qui sont leurs demeures. L’artiste pluridisciplinaire cherche ainsi à exprimer l’esprit des animaux à partir d’une matière inerte.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte d’Isabelle Gauthier

Les sculptures animalières de l’artiste Hélène Laplante ne font pas que prendre l’apparence de leurs égaux de chair et de poils. Faites de résine blanche…

MAGAZINART_Page_25_Image_0003

L’Association des Artistes
en Arts Visuels

de Terrebonne

Les gens qui font l’événement

Organisme sans but lucratif fondé en 2009, l’Association des Artistes en Arts Visuels de Terrebonne (AAAVT) regroupe des artistes peintres, sculpteurs et photographes, qu’ils soient amateurs, semi-professionnels ou professionnels. L’AAAVT est gérée par un conseil d’administration composé de huit artistes en arts visuels. Sa mission est de promouvoir les arts visuels ; réaliser des activités artistiques et culturelles ; regrouper les efforts et le talent des artistes de Terrebonne et de la région ; favoriser la création et la diffusion des arts visuels ; favoriser un lieu de rencontre. Chaque année, les membres sont invités à participer à l’exposition collective du printemps ainsi qu’aux Petits formats en décembre dans des locaux fort appréciés des nombreux visiteurs. Des possibilités d’expositions solos ou en petits groupes, des ateliers et conférences sont aussi offerts périodiquement. La plus importante réalisation de l’association est sans contredit l’organisation du Symposium en Arts Visuels en juin, sur l’Île-des-Moulins, qui connaît annuellement un vif succès. Ces symposiums regroupent une sélection de 80 artistes de fort calibre et attirent annuellement des milliers de visiteurs. Pour devenir membre, consulter le site web, www.aaavt.org et remplir le formulaire d’adhésion.

Hiver 2016

Organisme sans but lucratif fondé en 2009, l’Association des Artistes en Arts Visuels de Terrebonne (AAAVT) regroupe des artistes peintres, sculpteurs et photographes, qu’ils soient amateurs…

Grand Pic : forêt de la Yamaska, acrylique, 16 x 22 po

Jean-Charles Daumas

Battements de coeur et d’ailes

Art animalier

Depuis des siècles, le règne animal nourrit l’imaginaire de l’homme. Qu’on pense seulement aux peintures rupestres ainsi qu’aux nombreuses réalisations artistiques qu’il inspire à des créateurs issus de toutes les cultures.

Au-delà d’une pure association symbolique au service d’un propos, l’art animalier se veut avant tout un vibrant témoignage du lien qui unit tous les êtres vivants se partageant une même planète.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

 Texte de Lisanne LeTellier

Depuis des siècles, le règne animal nourrit l’imaginaire de l’homme. Qu’on pense seulement…

Le Symposium en Arts Visuels en juin sur l’Île-des-Moulins

L’Association des Artistes en Arts Visuels de Terrebonne

Actualités

L’Association des Artistes en Arts Visuels de Terrebonne (AAAVT) est un organisme sans but lucratif qui a été fondé en novembre 2009. Elle regroupe des artistes peintres, sculpteurs et photographes, amateurs, semi-professionnels ou professionnels, et est gérée par un conseil d’administration composé de huit artistes en arts visuels.

Sa mission

  • Promouvoir les arts visuels
  • Réaliser des activités artistiques et culturelles
  • Regrouper les efforts et le talent des artistes de Terrebonne et de la région
  • Favoriser la création et la diffusion des arts visuels
  • Favoriser un lieu de rencontre

Chaque année, les membres de l’association sont invités à participer à l’exposition collective du printemps ainsi qu’aux « Petits formats » en décembre dans des locaux fort appréciés des nombreux visiteurs. L’AAAVT offre aussi la possibilité d’exposer en solo ou en petits groupes dans des lieux publics. Des ateliers et conférences sont également offerts périodiquement.

L’organisation du Symposium en Arts Visuels en juin sur l’Île-des-Moulins, qui regroupe quelque 80 artistes de fort calibre de divers coins de la province, connaît annuellement un vif succès. Les symposiums de 2011 et 2012 sont d’ailleurs lauréats du Griffon d’Or pour l’événement culturel de l’année à Terrebonne. Ce symposium annuel attire des milliers de visiteurs et contribue indéniablement à l’essor économique, culturel et touristique de la région. L’AAAVT est de plus en plus reconnue parmi les organismes consultés par la ville de Terrebonne pour l’élaboration de sa politique culturelle.

Pour devenir membre, consultez le site web, www.aaavt.org et remplir le formulaire d’adhésion.

Printemps 2015

L’Association des Artistes en Arts Visuels de Terrebonne (AAAVT) est un organisme sans but lucratif qui a été fondé en novembre 2009…

Mère-Nature

Catherine Rondeau

Une expo qui accroche dans le réseau Accès culture

Les gens qui font l’évènement

L’exposition De l’autre côté du miroir, de l’artiste Catherine Rondeau qui s’est tenue en début d’année à la maison de la culture Maisonneuve a déménagé ce printemps à la maison de la culture Mercier où elle est présentée jusqu’au 12 avril 2015. Cette exposition est la troisième présence de cette artiste de la relève, qui vit et travaille à Montréal, dans le réseau Accès culture Montréal depuis l’été dernier. Les oeuvres de l’artiste, qui explorent les rouages de l’imagination enfantine, apportent un vent de fraîcheur et sont très appréciées par un vaste public. S’inspirant de l’univers des contes, les photomontages de Catherine Rondeau explorent ce qui se joue dans la tête d’un enfant occupé à négocier son rapport au monde, usant de son imagination pour relâcher des tensions intérieures. Les rêveries de l’enfant viennent à la rencontre de ses désirs et les comblent, lui permettant ainsi de mieux composer avec la réalité. Véritables portes d’entrée dans la psyché enfantine, les oeuvres de Catherine Rondeau sont empreintes de sensibilité, tantôt humoristiques, tantôt tragiques, mais toujours à l’image des fabulations indispensables au développement d’un enfant qui, demain, aura à inventer le monde.

Printemps 2015

L’exposition De l’autre côté du miroir, de l’artiste Catherine Rondeau qui s’est tenue en début d’année à la maison de la culture Maisonneuve a déménagé ce printemps…

MAGAZINART INSPIRATION - PORTRAITS

Portraits d’artistes

Quelques inspirations

Toujours dans un but de vous inspirer, nous avons rassemblé 25 portraits photographiques d’artistes à travers diverses époques. Des perles comme une photographie du peintre Manet ou encore un Joan Mirò en plein travail en passant par l’inspirante Mary Cassat.

Pour plus d’informations sur la photo, cliquez sur l’image ce qui vous dirigera le tableau Pinterest de Magazin’Art contenant toutes les informations.

Dans l’ordre (par colonne, de haut en bas.)

Colonne 1
Georgia O’Keefe – Roy Lichtenstein – Auguste Rodin – Gustav Klimt – David Hockney – Eugène Delacroix – Joan Mirò – Vincent Van Gogh  – Alberto Giacometti – Marc Chagall – Camille Claudel – Vanessa Bell – Paul Gauguin

Colonne 2

Alphonse Mucha – Georgia O’Keefe – Paul Gauguin – Frida Kahlo – Mary Cassat – Georges Braque – Marc Chagall – Alberto Giacometti – Joseph Beuys – Edvard Munch – Suzanne Valadon – Kandinsky

__

Par MissPixels

Toujours dans un but de vous inspirer, nous avons rassemblé 25 portraits photographiques d’artistes à travers diverses époques…

Dans mes rêves

Gérard Dansereau

dans tous ses états

Grande rencontre

« Il faut que les gens s’habituent à voir par eux-mêmes et sans demander avis. » – Renoir

Défendre la peinture d’une imagination spontanée est une liberté à laquelle plusieurs demeurent hostiles. Pourtant, l’osmose irrationnelle de l’art et de la vie, l’épanchement lyrique, l’intuition du mystère et les trouvailles inattendues, permettent le plus large enrichissement possible à l’ensemble du tableau, définissant ainsi l’état intérieur du créateur.

Abonnez-vous au contenu de notre site internet pour lire ce texte. Subscribe to our Website content to read more

Texte de Michel Bois

Gérard Dansereau est représenté par : Galerie Michel-Ange, Montréal, Galerie d’art Iris, Baie-Saint-Paul, Galerie d’art Vincent, Château-Laurier, Ottawa, Galerie Linda Verge, Québec, Galerie d’art La Corniche, Chicoutimi, Galerie Robert Senneville, Sherbrooke, Galerie Coup de Coeur, Saint Jean-Port-Joli, Liss Gallery, Toronto.

Défendre la peinture d’une imagination spontanée est une liberté à laquelle plusieurs demeurent hostiles…